SEO

Des pénalités manuelles pour les sites proposant des widgets avec liens dofollow !

Google met en garde les éditeurs de widgets qui tentent de manipuler le PageRank de Google grâce à des liens dofollow insérés automatiquement, sans l’accord des webmasters.

Google vient de publier un rappel sur son blog officiel pour les webmasters afin de mettre en garde les sites internet qui proposent gratuitement à d’autres sites l’intégration de widgets qui insèrent, sans l’accord du webmaster, des backlinks dofollow vers leur site, avec des ancres optimisées.

Matt Cutts le disait déjà en 2012 dans une vidéo publiée sur YouTube, Google n’aime pas les liens non naturels ajoutés automatiquement par un tiers sur un site, sans que l’éditeur n’ait réellement le choix et ne puisse le modifier.

Si l’on pouvait penser que des filtres algorithmiques comme Google Penguin suffiraient à mettre un terme à ces pratiques en pénalisant les sites à l’origine de ces widgets, le fait que Google prenne la peine d’en faire un article en 2016 prouve que leurs algorithmes ne sont toujours pas parfaitement en mesure de lutter contre cette pratique qui ne date pourtant pas d’hier.

Toutefois, dans ce dernier article, Google annonce clairement que des actions manuelles seront entreprises (ou sont en train d’être menées) pour sanctionner les sites qui proposent des widgets avec des liens suroptimisés en dofollow intégrés en dur à l’intérieur du widget sans que le webmaster l’intégrant ne puisse le supprimer ou le passer en nofollow.

Des exemples de widgets non conformes avec les consignes de qualité de Google :

widgets google pénalisation

Vous créez des widgets ? Quelles sont les bonnes pratiques SEO ?

Pour les créateurs de widgets, la règle est plutôt simple : Google ne souhaite pas que vous intégriez en dur des backlinks vers votre site internet sur des ancres optimisées en dofollow. Ces liens qui manipulent le PageRank de Google n’ayant pas été placés naturellement par un site internet, Google les considèrent donc comme des liens artificielles contraires à ses consignes de qualité.

Le moteur de recherche souhaite donc que tous les liens retours réalisés depuis des Widgets soient en nofollow. A défaut, Google indique que vous pouvez également les supprimer pour ne pas risquer de pénalisation manuelle (ce que nous ne vous conseillons pas de faire).

Si ces bonnes pratiques ne sont pas suivies, vous risquez tôt ou tard une pénalité manuelle de la part de Google.

Quels risques pour les éditeurs qui intègrent ce type de widgets ?

Dans l’idéal, Google aimerait que les éditeurs soient plus vigilants quant aux widgets qu’ils intègrent afin de ne pas ajouter ceux qui utilisent ce genre de pratiques. Google indique également aux webmasters de passer en nofollow ces liens ou de les supprimer quand ils en ont la possibilité (ce qui est rare).

Dans tous les cas, ce ne sont pas les éditeurs qui ajoutent les widgets à leurs sites qui sont visés par des actions manuelles mais bien les sites qui génèrent ces widgets.

Source

 

Des pénalités manuelles pour les sites proposant des widgets avec liens dofollow !
5 - 3 votes

2 Commentaires

2 Comments

  1. Digital Moustache

    20 septembre 2016 à 13 h 29 min

    Quand est-il de wordpress.com dans ce cas? Si tu utilise leurs services, le lien WordPress en footer est supprimable que si tu prends la formule la plus cher à plus de 8€ par mois. Techniquement, tu peux donc l’enlever mais pour pas à la caisse d’abord, et ceux, tout les mois 😉

    Google essaie probablement de faire monter Blogger, entre autre. Avec lui, jamais rien est fait sans raisons et bien sur, il est le premier à ne jamais respecter les règles qu’il impose aux autres 😛

    • Vincent Brossas

      21 septembre 2016 à 7 h 42 min

      Là c’est un peu différent parce qu’on parle de liens en footer non optimisés et non de liens avec ancres optimisées dans des widgets. Google précise bien que ce sont surtout les ancres optimisées avec des liens dofollow qu’il souhaite pénaliser. En d’autres termes, si un widget dispose d’un lien retour dofollow sur le nom de la marque de l’entreprise à l’origine de ce dernier, il y a moins de chances que le site de destination soit pénalisé (algorithmiquement comme manuellement). Mais bien entendu, si l’intégralité de ces liens viennent de ce seul widget, cela risque d’être plus compliqué pour lui ou à minima, Google ne prendra pas en compte ces liens pour son ranking.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Up