NEWS #Digitale : envie de recevoir nos meilleurs articles ?  Inscription → 

DMA : Comment Empêcher Google de Partager vos Données Entre ses Services ?

Le DMA (Digital Markets Act) est un ensemble de régulations mises en place par l’Europe afin de limiter les pratiques anticoncurrentielles et contrôler les agissements des géants du web. Cela inclut notamment la possibilité pour les utilisateurs de refuser le partage de leurs données sur certains ou tous les services offerts par ces entreprises. Laissez-nous vous expliquer comment cela fonctionne et comment vous pouvez (un peu) mieux protéger vos données en tant qu’utilisateur de Google.
Digital Market Act (DMA)
Digital Market Act (DMA)

Le contexte : le Digital Markets Act et ses objectifs

Le DMA a été acté en 2023 et a donné un délai jusqu’au 6 mars 2024 aux entreprises concernées pour se mettre en conformité avec ses nouvelles règles.

L’objectif principal de cette législation est de promouvoir un environnement numérique plus sain et compétitif, en limitant les abus de position dominante et en protégeant les consommateurs contre les pratiques nuisibles.

Cette régulation vise plusieurs domaines d’action, tels que :

  • Les pratiques de vente en ligne ;
  • L’accès aux plateformes et outils des géants du numérique ;
  • La collecte et l’utilisation des données personnelles des résidents Européens.

Dans ce cadre, Google doit donc adapter ses services pour respecter les directives imposées par le DMA.

Les changements annoncés par Google pour se conformer au DMA

Pour répondre aux exigences du DMA, qui doit entrer en vigueur le 06 mars 2024, Google a annoncé qu’il donnera la possibilité aux utilisateurs de choisir lesquels de ses services se partagent leurs données.

Les services concernés incluent Google Search (moteur de recherche), YouTube, les services publicitaires (Google Ads), Google Play, Chrome, Google Shopping et Google Maps.

L’association de ces services permet le partage de divers types de données, y compris celles liées à votre activité en ligne, conformément aux règles de confidentialité de Google.

Vous pourrez donc bientôt décider d’autoriser ou non le croisement des informations entre différents services proposés par l’entreprise.

Ceci marque une étape importante dans la protection de la vie privée des consommateurs. Les utilisateurs pourront désormais mieux contrôler à qui et comment vos données sont transmises et utilisées.

Comment fonctionnera cette nouvelle option ?

Il est encore trop tôt pour avoir tous les détails du fonctionnement de cette nouvelle option. Toutefois, vous disposerez d’un tableau de bord accessible depuis votre compte Google, vous permettant de gérer facilement les autorisations de partage de données entre les différents services (comme Gmail, YouTube, Google Drive, etc.) :

Aperçu des paramètres personnalisés - Compte Google
Aperçu des paramètres personnalisés – Compte Google

Pour gérer vos préférences en matière de services associés, il vous faudra suivre ces étapes :

  1. Connectez-vous à votre compte Google.
  2. Rendez-vous dans la section « Données et confidentialité« .
  3. Dans la nouvelle rubrique « Services Google associés« , cliquez sur « Gérer les services associés« .
  4. Sélectionnez les services que vous souhaitez associer et cliquez sur « Suivant« .
    • Les services non listés resteront associés par défaut, en accord avec les règles de confidentialité de Google.
  5. Vérifiez vos choix, puis confirmez-les en sélectionnant « OK » et « OK ».

Vos choix concernant l’association des services Google prendront effet à partir du 6 mars 2024.

Vous aurez la possibilité de consulter et de modifier ces préférences à tout moment depuis votre compte Google.

L’idée derrière cette nouveauté est de rendre ces choix plus transparents et accessibles aux utilisateurs, afin qu’ils puissent évaluer les avantages et les inconvénients de chaque configuration en fonction de leurs besoins et attentes.

Les impacts de ce changement pour les utilisateurs

Cette annonce de Google montre une volonté de respecter les préoccupations liées à la protection des données personnelles des utilisateurs (et surtout, de se mettre en conformité avec la nouvelle législation Européenne).

Cependant, il est essentiel de rester vigilant quant aux implications pratiques de ces modifications.

Les avantages ?

En premier lieu, cela va renforcer le contrôle exercé par les utilisateurs sur leurs données.

Ils pourront décider quels services de Google auront accès à ces informations personnelles et limiter le partage d’infos entre services, s’ils le souhaitent.

Cela implique une meilleure maîtrise des risques liés à la vie privée et au respect des données personnelles.

Les inconvénients ou limites

Néanmoins, il est important de noter que cette nouvelle option ne garantit pas l’absence totale de partage de données.

Ainsi, même si vous choisissez de désassocier certains services de Google entre eux, il est possible que certaines informations continuent d’être échangées entre eux.

De plus, il faudra rester attentif aux modalités de mise en œuvre de cette mesure et vérifier si elle répond réellement aux objectifs fixés par le DMA.

Une avancée importante, mais du chemin reste à parcourir

La possibilité de désassocier certains services de Google marque une étape importante dans la prise en compte des préoccupations des utilisateurs quant à la protection de leurs données personnelles.

Toutefois, il convient de rester vigilant sur les impacts concrets de cette mesure et de veiller à ce que le DMA soit véritablement appliqué par tous les acteurs concernés.

L’avenir nous dira si cette nouvelle option proposée par Google permettra effectivement de mieux protéger les données des consommateurs et de promouvoir un environnement numérique plus sain et compétitif, conformément aux objectifs du Digital Markets Act.

Avant de se quitter…

Si cet article sur le Digital Markets Act et la nouvelle fonctionnalité de Google pour dissocier le partage des données personnelles vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux, à vous abonner à notre newsletter digitale et/ou à nous suivre sur Google Actualités pour recevoir nos prochains articles.

Vous pouvez également suivre nos meilleurs articles via notre flux RSS : https://www.leptidigital.fr/tag/newsletter-digitale/feed/ (il vous suffit de l’insérer dans votre lecteur de flux RSS préféré (ex : Feedly)).

Nous sommes aussi actifs sur LinkedIn, X, Facebook, Threads et YouTube. On s’y retrouve ?

Un avis ? post

Vous Souhaitez Recevoir Nos Meilleurs Articles ?

(Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *