NEWS #Digitale : envie de recevoir nos meilleurs articles ?  Inscription → 

Alerte sécurité et phishing : voici les 20 marques les plus utilisées dans les attaques

Découvrez les 20 marques les plus ciblées dans les attaques de phishing. Restez informé pour protéger vos données en ligne.

La société de cybersécurité Vade a récemment publié une étude mettant en avant les marques les plus détournées par les cybercriminels pour piéger les internautes. Selon cette enquête, Facebook, Orange et Crédit Agricole figurent parmi les entreprises dont l’image est la plus usurpée par les pirates informatiques à travers des messages de phishing.
Phising : les marques les plus usurpées en France

Un classement basé sur l’analyse de milliards de boîtes mail

Pour réaliser ce classement, les analystes de Vade ont passé en revue 1,4 milliard de boîtes mail en 2024. Ils se sont appuyés sur les logiciels de cybersécurité qui filtrent automatiquement le contenu nuisible et alertent si des éléments douteux sont détectés.

L’étude alerte sur l’importance de rester vigilant face aux tentatives de phishing et incite les utilisateurs à renforcer la sécurisation de leurs comptes en ligne.

Que faire face aux arnaques au phishing ?

Les escrocs profitent de la popularité et de la confiance accordée par les clients à ces marques pour essayer de soutirer des informations sensibles telles que les mots de passe ou les coordonnées bancaires.

Pour éviter de tomber dans le piège des pirates informatiques, il est essentiel de rester vigilant face aux mails suspects. En cas de doute, il convient de ne pas ouvrir les pièces jointes et de vérifier l’authenticité de l’émetteur en contactant directement la marque supposée être à l’origine du message.

Il est également recommandé de mettre en place une protection antivirus efficace et de sensibiliser les utilisateurs sur les risques liés aux pratiques malveillantes sur Internet.

Les attaques de phishing sur les réseaux sociaux en forte hausse, Facebook reste en tête

Pour la troisième année consécutive, Facebook a été la marque la plus usurpée en 2023, avec 44 548 URL d’hameçonnage uniques. Cette année-là, les cybercriminels ont envoyé des milliers de courriels d’hameçonnage avec des liens similaires.

Cette tendance représente une augmentation de 74 % par rapport à l’année précédente. Selon l’étude portant sur 1,4 milliard de boîtes mails dans 80 pays, les usurpations visant Facebook constituent près d’un quart de toutes les URL de phishing en 2023.

Le phishing visant les médias sociaux dans son ensemble a augmenté de 110 %, faisant de ce secteur le plus grand contributeur à la croissance annuelle du nombre d’URL de phishing. Les plateformes telles qu’Instagram, WhatsApp et LinkedIn ont également contribué à cette augmentation.

Le Crédit Agricole parmi les marques les plus touchées par le phishing

Microsoft occupe la deuxième place du classement, avec 22 851 URL uniques (12 %) usurpant son identité. Le Crédit Agricole se positionne à la troisième place, avec 11 668 URL.

Cinq autres marques françaises figurent parmi les 20 les plus fréquemment usurpées : Orange (4e), La Banque Postale (12e), SFR (15e), OVH (17e) et Société Générale (18e). Les services financiers demeurent le secteur le plus ciblé, représentant 32 % du total avec 64 009 URL.

Le groupe japonais Softbank occupe la 5e place, Bank of America la 9e et American Express la 20e. Les attaques touchent également les services de cloud ou de streaming, Google se classant 11e et Netflix 19e.

Avant de se quitter…

Si cet article sur Les marques les plus usurpées en France dans le phishing vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux, à vous abonner à notre newsletter digitale et/ou à nous suivre sur Google Actualités pour recevoir nos prochains articles.

Vous pouvez également suivre nos meilleurs articles via notre flux RSS : https://www.leptidigital.fr/tag/newsletter-digitale/feed/ (il vous suffit de l’insérer dans votre lecteur de flux RSS préféré (ex : Feedly)).

Nous sommes aussi actifs sur LinkedIn, X, Facebook, Threads et YouTube. On s’y retrouve ?

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *