NEWS #Digitale : envie de recevoir nos meilleurs articles ?  Inscription → 

Top 10 des Meilleurs Logiciels Anti-Plagiat Pour Détecter le Texte Copié-Collé

Détecter le plagiat et assurer l’intégrité de vos contenus grâce à notre sélection de logiciels anti-plagiat !

Notre Sélection des 3 Meilleurs Détecteurs de Plagiat

Optimisez vos textes, présentez vos sources et évitez le plagiat !

Identifiez le plagiat et garantissez l'originalité de vos écrits.

<pLe correcteur orthographique en ligne

La question du plagiat est au cœur des préoccupations, surtout dans cette ère du numérique où l’information est abondante et facilement accessible. Les auteurs sont ainsi confrontés à un défi majeur qui n’est autre que la préservation de l’originalité de leurs travaux. Pour cela, ils utilisent des logiciels antiplagiat qui sont des outils indispensables pour remarquer les textes copiés-collés. Vous êtes étudiant, rédacteur professionnel ou chercheur et vous recherchez un outil performant ? 

Les détecteurs de plagiat les plus efficaces en #Short

  1. Scribbr
  2. Quetext
  3. Grammarly
  4. UniCheck 
  5. PlagScan
  6. PrePostSEO
  7. PlagiarismDetector
  8. CopyScape
  9. Compilatio
  10. Copyleaks

Comment fonctionne un logiciel qui détecte les textes copié-collé ?

Les logiciels de détection de textes copié-collé, également connus sous le nom de logiciels anti-plagiat, utilisent des algorithmes sophistiqués pour comparer et analyser des documents en vue d’identifier toute similarité entre eux. Voici comment fonctionne généralement un tel logiciel :

  1. Collecte des documents sources : Les detecteurs collectent beaucoup de données provenant de documents sources, qui peuvent inclure des articles académiques, des livres, des sites web, des publications en ligne et d’autres contenus accessibles publiquement.
  2. Indexation : Les documents sources sont indexés et traités pour faciliter les recherches rapides. Cela permet au logiciel de comparer le document soumis avec des milliers, voire des millions de textes similaires en un temps relativement court.
  3. Analyse du contenu soumis : Lorsqu’un utilisateur soumet un document au logiciel, celui-ci divise le texte en phrases ou en blocs de texte plus petits, lesquels sont ensuite comparés aux documents sources indexés.
  4. Algorithme de comparaison : Les outils de ce genre utilisent un algorithme de comparaison pour évaluer la similitude entre les phrases ou blocs de texte du document soumis et les documents sources. Différentes techniques peuvent être utilisées pour cela, telles que la comparaison de chaînes de caractères, l’analyse lexicale et syntaxique, ainsi que l’utilisation de techniques de traitement du langage naturel (NLP).
  5. Génération de rapports : Une fois l’analyse terminée, les utilisateurs ont accès à un rapport qui présente les parties du document soumis qui correspondent à des contenus existants dans la base de données. Le rapport indique également le pourcentage de similarité entre le document soumis et les sources identifiées.
  6. Contrôle de la sensibilité : Certains anti-plagiats permettent aux utilisateurs de régler la sensibilité de la détection. Cela peut aider à filtrer les similitudes mineures ou communes, en se concentrant sur les correspondances plus significatives.

Les logiciels de détection de textes copié-collé ne fournissent pas de jugement définitif quant à la présence de plagiat dans un document. Ils fournissent plutôt des indications aux utilisateurs et aux institutions pour les alerter sur les parties du contenu qui nécessitent une vérification approfondie. Le jugement final quant à la présence de plagiat reste souvent à la discrétion des enseignants, éditeurs ou responsables du contenu. 

Les 10 meilleurs logiciels anti plagiat de 2023 

1- Scribbr

Site antiplagiat populaire, Scribbr propose une gamme de fonctionnalités avancées pour rapporter le plagiat dans les documents académiques. Il utilise une technologie de comparaison de texte pour repérer les similitudes avec des sources en ligne et des données internes.

Cet outil a l’avantage d’être d’une grande précision, puisqu’il détecte même les paraphrases. Sa facilité d’utilisation et son interface conviviale en font un outil très prisé par de nombreuses personnes.

Son principal inconvénient est cependant son coût relativement élevé. Scribbr propose des abonnements mensuels à partir de 14,95 €, avec des réductions pour les abonnements annuels.

Envie de tester Scribbr ?

Scribbr
Optimisez vos textes, présentez vos sources et évitez le plagiat

2- Quetext

Le logiciel antiplagiat Quetext se démarque des autres par sa facilité d’utilisation et ses puissantes fonctionnalités. Il vous permet de détecter un contenu plagié en analysant les documents et en les comparant à une vaste base de données ainsi qu’à des sources en ligne.

Le principal avantage de cet outil réside dans sa capacité à générer des rapports détaillés qui mettent en évidence les parties suspectées de plagiat et les sources potentielles. Quetext dispose aussi d’une option de citation intégrée et plusieurs solutions d’assistance.

Comme inconvénient, les délais de traitement sont parfois longs pour les documents volumineux. De plus, il n’est pas très efficace pour déceler le plagiat sur des articles scientifiques.

Quetext est disponible en version gratuite (jusqu’à 2 500 mots) et payante (jusqu’à 25 000 mots). Le prix de l’abonnement mensuel commence à partir de 9,99 €.

Envie de tester Quetext ?

Quetext
Identifiez le plagiat et garantissez l'originalité de vos écrits.

3- Grammarly

Grammarly est un logiciel antiplagiat qui offre de nombreuses fonctionnalités. Il y a entre autres la correction des erreurs grammaticales, orthographiques et de ponctuation, la vérification de plagiat, l’optimisation du ton… L’outil se base sur des algorithmes sophistiqués pour faire le test de plagiat et suggérer des corrections en temps réel.

Faites vérifier vos posts écrit par Grammarly
Faites vérifier vos posts écrit par Grammarly

Grammarly présente plusieurs avantages comme :

  • l’intégration fluide avec diverses plateformes (navigateurs, applications, traitement de texte…),
  • l’affichage de la source réelle du plagiat,
  • la disponibilité d’un outil d’assistance en matière de langue et de citation…

On note également quelques inconvénients de Grammarly, notamment une limite de 100 000 caractères ou des fonctionnalités intéressantes accessibles uniquement avec un abonnement premium (à partir de 12 € par mois).

Envie de tester Grammarly ?

Grammarly
Le correcteur orthographique en ligne

4- UniCheck

UniCheck est un logiciel de vérification du plagiat reconnu pour son efficacité dans la détection de contenu copié. Il compare votre texte avec une base de données assez large, qui contient des documents académiques, des publications en ligne et des travaux antérieurs. Son principal avantage se situe au niveau de sa grande précision.

UniCheck identifie non seulement la source originale du contenu plagié, mais en trouve également d’autres qui contiennent de petites parties des textes copiés.

Le vérificateur de plagiat possède aussi quelques inconvénients :

  • Il a parfois tendance à fournir plusieurs correspondances pour une même phrase plagiée et son rapport n’est pas toujours clair.
  • Le prix des abonnements varie en fonction du volume du texte soumis.

5- PlagScan

PlagScan est un détecteur de plagiat qui bénéficie d’une bonne réputation à cause de son efficacité et sa simplicité d’utilisation. Quand vous lancez une analyse, l’outil fait remonter les passages copiés et les surligne de différentes couleurs, selon le niveau de risque du plagiat. Il vous présente ensuite les sources réelles du plagiat.

Les rapports que propose PlagScan vous permettent de comprendre plus facilement les résultats de la détection. En revanche, l’outil n’offre pas d’assistance détaillée et surligne parfois les sources avec des couleurs similaires.

En ce qui concerne le prix de l’abonnement, il commence à partir de 4,99 € pour les 5 000 premiers mots.

6- PrePostSEO

Outil très pratique pour la vérification de plagiatPrePostSEO a un fonctionnement assez similaire à celui des autres logiciels antiplagiat qui figurent dans cette liste. PrePostSEO compare vos documents avec une importante base de données.

Il affiche les résultats de recherche en seulement quelques minutes. Un autre avantage de cet outil est la fluidité de son interface, qui vous permet de soumettre facilement les textes et de comprendre clairement les résultats affichés.

PrePostSEO est par ailleurs disponible en version gratuite (1 000 maximum par recherche) et payante. Le prix de l’abonnement à celle-ci est compris entre 9 et 50 € par mois.

7- PlagiarismDetector

PlagiarismDetector a été conçu pour détecter les textes copiés collés dans les documents académiques et professionnels.

Cet outil gratuit vous permet d’analyser jusqu’à 1 000 mots par recherche. Si vous souhaitez analyser un texte plus long, vous devrez payer un abonnement de 9 € pour 30 000 mots ou 100 pages. Vous pourrez ainsi profiter de fonctionnalités plus avancées et des analyses beaucoup plus approfondies.

8- CopyScape

Pour la détection de contenu copié en ligneCopyScape est l’un des outils de vérification du plagiat en ligne les plus utilisés. Il compare le texte que vous avez soumis avec des millions de pages web indexées, ce qui permet d’identifier des similitudes et des duplications potentielles.

Interface de Copyscape
Interface de Copyscape

Pour analyser un contenu avec CopyScape, il vous suffit de copier-coller le texte ou d’entrer directement une URL et fonctionne donc comme les moteurs de recherches pour le plagiat. Ce logiciel antiplagiat offre de nombreuses fonctionnalités comme le contrôle gratuit, l’API, le système de protection de la Copysentry…

Pour bénéficier de la version premium et de tous ses avantages, vous devrez payer 0,03$ pour les 400 premiers mots, puis 0,01$ pour chaque 100 mots suivants.

9- Compilatio

Compilatio est un logiciel antiplagiat conçu spécialement pour les élèves, les étudiants et les doctorants. Il leur permet de prévenir le plagiat dans les documents académiques (rapports de stage, mémoires, thèses…) et professionnels.

Le détecteur possède une base de données très fournie qui contient des sources en ligne et des documents numériques déposés par les établissements d’enseignement (travaux antérieurs). Compilatio est réputé pour son efficacité pour vérifier le plagiat. Il affiche le pourcentage de texte dupliqué ainsi que les différentes sources détectées.

Ce vérificateur de plagiat propose plusieurs abonnements, qui varient en fonction des besoins et du volume de texte à analyser.

10- Copyleaks

Copyleaks est un puissant plagiat détecteur. Il est capable de mettre en lumière les duplications directes, les paraphrases ainsi que les traductions. L’outil anti-plagiat vous fournit un rapport détaillé des résultats de la détection. De plus, vous avez la possibilité de télécharger les fichiers dans différents formats pour une analyse rapide et précise.

En plus des logiciels contre le plagiat de ce top 10, Copyleaks intègre une intelligence artificielle. Cela lui permet de s’adapter à tous les types de textes.

Il propose 20 analyses gratuites par mois. Pour continuer le test de plagiat après utilisation de ces dernières, vous devrez faire un abonnement dont le prix commence par 8,33$.

FAQ sur le plagiat en ligne 

Peut-on contourner les logiciels de détection de plagiat en ligne comme Compilato ? 

Voici les diverses méthodes potentielles de contournement les vérificateurs de plagiat en ligne, tout en soulignant les défis et les risques associés à ces pratiques.

  1. Réécriture manuelle du contenu : L’une des méthodes les plus basiques pour tenter de tromper les logiciels qui rapportent de plagiat consiste à réécrire manuellement les textes plagié. En reformulant les phrases et en modifiant la structure du texte, l’auteur espère échapper à la détection. Cependant, les algorithmes de ces logiciels sont de plus en plus sophistiqués, et ils peuvent souvent repérer les similitudes même après une réécriture approfondie.
  2. Traduction dans une autre langue : Certains individus peuvent tenter de traduire le contenu plagié dans une langue différente avant de le réintroduire dans le document original. Ils espèrent ainsi contourner les détecteurs de plagiat qui se concentrent généralement sur les textes en langue courante. Néanmoins, cette méthode n’est pas infaillible, car certains logiciels sont capables de détecter les similitudes entre différentes langues.
  3. Utilisation de synonymes et de termes techniques : Une autre approche consiste à remplacer les mots plagiés par des synonymes ou des termes techniques similaires. Cette méthode vise à rendre le texte moins évident pour les logiciels de détection de plagiat tout en conservant le sens général du contenu. Cependant, les outils modernes peuvent également détecter ces pratiques en examinant les structures de phrases et les contextes.
  4. Utilisation de contenus multimédias : Certains individus peuvent incorporer des images, des graphiques ou des contenus multimédias dans leurs documents pour essayer de dissimuler le plagiat. Cela peut rendre la détection plus complexe, mais cela ne garantit pas non plus une évasion totale, car certains logiciels sont également capables d’analyser le contenu multimédia à la recherche de similitudes.
  5. Utilisation de sources non indexées : Une autre approche consiste à puiser le contenu plagié à partir de sources non indexées par les logiciels qui rapportent le plagiat. Cela peut inclure des livres rares, des travaux non publiés ou des documents confidentiels. Cependant, en plus d’être éthiquement discutable, cette pratique est risquée car, si elle est découverte, elle peut entraîner des conséquences juridiques graves.

À noter : Bien que diverses méthodes de contournement des logiciels de rapport de plagiat en ligne aient été mentionnées, il est essentiel de souligner que la tricherie académique ou professionnelle est fortement découragée et peut avoir des conséquences graves. Les institutions éducatives et les entreprises prennent généralement des mesures strictes pour détecter et sanctionner les cas de plagiat. Les détecteurs de plagiat évoluent constamment pour améliorer leur efficacité et leur précision, rendant la triche de plus en plus difficile. Par conséquent, la meilleure approche pour les étudiants, les chercheurs et les professionnels est de respecter l’éthique et l’intégrité en citant correctement les sources et en produisant un travail original et de qualité.

Quels sont les logiciels anti plagiat les plus utilisés par les universités ?

Les plateforme anti-plagiat les plus utilisés par les universités sont Turnitin, Compilatio, Urkund, Copyscape et Grammarly. Ces outils jouent un rôle essentiel dans la préservation de l’intégrité académique en identifiant les similitudes potentielles entre les documents et en aidant à prévenir le plagiat.

Quels sont les outils de détection de plagiat les plus utilisés pour rapporter le contenu dupliqué sur les sites web (SEO) ? 

Les outils anti plagiat les plus utilisés pour rapporter les articles dupliqués sur les sites web (SEO) sont Copyscape, Siteliner, Screaming Frog, et Grammarly. Ces outils aident à identifier les contenus répétés ou copiés sur Internet, ce qui est crucial pour maintenir une bonne réputation en ligne et éviter les pénalités des moteurs de recherche.

Y’a t-il des outils qui repèrent le contenu généré par l’IA (ChatGPT) ? 

Oui, le détecteur le plus performant à ce jour pour repérer le contenu anglais et français généré par l’IA (comme ChatGPT) est ChatGPT Detector, créé par l’entreprise franco-canadienne, Draft & Goal. 

Compilatio et Copyleaks possèdent également des détecteurs de contenu IA !

Avant de se quitter…

Si cet article sur les outils qui détectent le plagiat vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à vous abonner à notre newsletter digitale pour recevoir nos prochains articles.

Vous pouvez également suivre nos meilleurs articles via notre flux RSS : https://www.leptidigital.fr/tag/newsletter-digitale/feed/ (il vous suffit de l’insérer dans votre lecteur de flux RSS préféré (ex : Feedly)).

Nous sommes aussi actifs sur LinkedIn, Twitter, Facebook et YouTube. On s’y retrouve ?

Pour toute question associée à cet article, n’hésitez pas à utiliser la section « commentaires » pour nous faire part de votre remarque, nous vous répondrons dans les meilleurs délais (avec plaisir).

Un avis ? post

Vous Souhaitez Recevoir Nos Meilleurs Articles ?

(Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *