E-business

Comment bien préparer la communication de son entreprise avant sa première levée de fonds ?

levée de fonds
Les levées de fonds sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus fréquentes. Il y a dix ans, une start-up qui parvenait à dépasser le million d’investissements faisait les gros titres. Aujourd’hui, il y en a trois par jour qui y arrivent. Préparer une levée de fonds, cela exige donc désormais de réussir à se démarquer de la concurrence pour se faire remarquer. Voilà pourquoi il faut travailler sa communication.

L’importance majeure de la communication digitale

Les investisseurs qui auront vent de votre levée de fonds se pencheront évidemment sur la documentation officielle que vous enverrez. Elle sera très intéressante et pleine de chiffres, mais elle ne les dissuadera sans doute pas d’aller évaluer votre présence sur Internet. Or, aussi rationnels soient-ils, il ne faut pas sous-estimer l’impact d’une bonne communication sur la décision d’un investisseur.

Il ne faut donc pas hésiter à retravailler son site Internet et ses réseaux sociaux. Si votre dossier pour les investisseurs fait appel à leur intelligence, votre communication digitale doit s’adresser à leur cœur. Vous devez les séduire autant que les convaincre.

Comment faire connaître sa levée de fonds ?

Beaucoup d’entrepreneurs, au moment de se lancer dans leur première levée de fonds, se retrouvent face à un problème de taille : comment s’assurer que le plus d’investisseurs possible entendent parler de cette levée de fonds ? Pour cela, il existe plusieurs solutions. La première, c’est de prévenir la presse spécialisée (papier et pure players).

Pour que cette presse s’intéresse à vous, vous devez lui envoyer un communiqué de presse de grande qualité, mais vous devez aussi avoir préalablement longuement travaillé votre communication digitale. Effectivement, eux aussi iront vous juger sur votre présence sur Internet. Vous devez donc également les séduire pour qu’ils jugent intéressant de vous présenter à leur lecteur.

Ne jamais précipiter une levée de fonds

Une autre erreur trop souvent répandue, c’est de précipiter sa levée de fonds. Beaucoup d’entrepreneurs réalisent qu’ils ont besoin de nouveaux fonds et décident alors de se lancer dans leur première levée de fonds. Le problème, c’est qu’ils ne sont pas prêts et qu’ils foncent droit dans le mur.

Bien sûr, avant de lancer une levée de fonds, il faut préparer sa communication digitale, mais il faut aussi prendre le temps de pénétrer certains cercles d’investisseurs en se présentant dans les nombreux événements pour start-ups qui existent. Surtout, il faut bien s’assurer de pouvoir justifier auprès des investisseurs l’usage qui sera fait de leurs investissements. Il faut que leur intérêt pour le développement de l’entreprise soit parfaitement clair : encore une affaire de communication.

Cet article a été rédigé par un partenaire invité non affilié à LEPTIDIGITAL

Vous souhaitez recevoir nos meilleurs articles ?

En vous abonnant à la newsletter LEPTIDIGITAL, vous confirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et de traitement des données (votre email ne sera jamais partagé et restera anonyme 😉 ).

Commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top