Blog UX : Veille et Astuces

Taux de rebond en e-commerce : comment retenir vos visiteurs ?

taux de rebond e-commerce

Qu’est-ce que le taux de rebond ? Quel est le taux de rebond moyen en e-commerce ? Comment l’optimiser ? Voici 6 conseils.

81% des spécialistes du marketing en ligne affirment que l’acquisition de nouveaux clients est l’un de leurs premiers objectifs, malgré des coûts plus élevés que la fidélisation des clients. Alors d’accord, mais à quoi bon s’ils ne restent pas ?

L’un des facteurs clés à suivre est le taux de rebond. Synonyme d’une bonne ergonomie, il permet de comprendre si vos visiteurs restent ou partent. Mais concrètement qu’est-ce-que cela signifie-t-il pour votre site e-commerce ? Comment réduire son taux de rebond ? Réponses ci-dessous.

Qu’est-ce-que le taux de rebond ?

Le taux de rebond est le pourcentage de visiteurs qui ne consultent qu’une seule page d’un site internet. Il s’agit d’un indicateur de qualité de votre site puisqu’il permet de mesurer si vos internautes sont satisfaits des informations qu’ils y trouvent ou non. En effet, si la majorité de vos visiteurs repart de votre site après n’avoir vu qu’une seule page, Google peut interpréter cela comme de la non-pertinence et donc déclasser votre site.

Qu’est-ce-qu’un bon taux de rebond ?

Il est à noter qu’un taux de rebond élevé n’est pas forcément mauvais signe. Certains sites, comme des sites de traduction ou de définition connaissent un taux de rebond dû à leur nature. Une fois que l’internaute a trouvé l’information recherchée, il repart.

Il est important de savoir qu’une personne peut passer 10 secondes comme 10 minutes sur la page. Si elle n’en visite pas d’autres, elle est comptée comme un rebond.

En moyenne, le taux de rebond varie entre 25% et 70%. Une “bonne moyenne” se trouve entre 25 et 40%. Il est quasi-impossible de descendre en dessous.

Qu’est-ce-qu’un bon taux de rebond pour un site e-commerce ?

Pour un site e-commerce, un taux de rebond élevé est mauvais signe. En effet, l’objectif est de faire voir un maximum de pages à l’internaute. S’il quitte votre site après une seule page, il est très peu probable que celui-ci ait effectué un achat.

Selon HubSpot, les sites e-commerce ont généralement un taux de rebond de 20 à 40%. Selon la nouvelle étude de ContentSquare, le taux de rebond moyen d’un site e-commerce est de 47%.

Par Industrie, le plus faible taux de rebond est celui du Retail / Fashion avec 42,3%. S’ensuit alors :

  • Les services financiers avec 43,4%
  • L’automobile avec 43,7%
  • Le Luxe avec 45,8%
  • Le voyage avec 47,3%
  • Les cosmétiques avec 50,1%
  • L’énergie avec 50,5%
  • La Maison et le high-tech avec 51,4%
  • La grande distribution avec 52,1%
taux rebond moyen e-commerce

Taux de rebond moyen par industrie, ContentSquare, 2020


Le taux de rebond diffère également en fonction du device utilisé par le visiteur. Il est de 43% sur desktop, de 45% sur tablette et atteint les 51% sur mobile. L’une des raisons principales est l’expérience utilisateur. Elle est plus développée sur desktop alors même que les consommateurs sont moins patients sur mobile. “La qualité du contenu d’une page importe peu si l’utilisateur ne peut pas le lire, ou pire, ne pas y accéder. Aussi l’optimisation sur page est cruciale pour réduire votre taux de rebond.” explique Annie Tsang, UX/UI Designer chez Contentsquare.

Comment analyser votre taux de rebond ?

Ici, Google Analytics est votre meilleur ami. Il vous suffit de vous rendre dans la partie acquisition>overview et vous connaîtrez votre taux de rebond global et par page. Vous pouvez également aller dans behavior>overview pour connaître le taux de rebond général de votre site.

Le taux de rebond peut être mesuré au niveau des pages (ensemble des visiteurs ayant quitté une page spécifique) mais également du site (ensemble du taux de rebond des pages sur l’ensemble des pages du site). Mesurer votre taux de rebond par page vous permet de vous focaliser sur celles ayant un taux élevé et de les rectifier en premier.

Si vous constatez un taux de rebond élevé, prenez également en compte le temps passé sur celle-ci ainsi que la part nouveaux/anciens visiteurs.

Je m’explique. Vous avez une page FAQ spécifique pour vos retours et livraisons. Vous notez un taux de rebond important. Vous notez également un temps passé, sur la page, significatif. Cela peut simplement signifier que vos visiteurs ont trouvé la réponse à leur question.

À l’inverse, votre page d’accueil connaît un fort taux de rebond. Même si elle affiche un temps passé notable,  ce n’est pas son objectif. Vous devez donc travailler sur son contenu, ses call-to-actions et l’accueil de vos visiteurs pour les emmener vers vos fiches produits.

Comment faire baisser le taux de rebond de votre site e-commerce ?

Nous allons voir ensemble 6 techniques qui peuvent vous aider à faire baisser le taux de rebond de votre site e-commerce.

1- Accueillez chaque visiteur de manière personnalisée

La première impression est cruciale. Un manque ou trop pleins d’informations, une landing page ne correspondant pas aux attentes, des plug-in à la pelle, et le départ prématuré d’un de vos visiteurs est vite arrivé.

Pour éviter cela, accueillez-les comme il se doit et offrez-leur un accompagnement dès les premiers instants sur votre site. Évitez les solutions marketing trop intrusives (type pop-up, animation flash…) et donnez-leur le choix.

En supprimant les plug-ins trop lourds et éléments bloquants, vous réduisez le chargement de vos pages, primordiales pour le mobile. Après une attente de 3 secondes, 57% des visiteurs quittent la page web.

L’objectif est d’amener l’internaute vers vos pages produits. Le plus simple est :

  • Encouragez-le à explorer d’autres contenus.
  • Insérez des liens internes dans vos textes
  • Proposez-lui de l’aide pour trouver le produit qu’il recherche
  • Mettez en avant vos actions marketing phares du moment : soldes, black-friday, nouvelles collections, collaboration spéciale…

2- Proposer du contenu utile et pertinent à chaque audience

Vos visiteurs doivent trouver une plus-value à ce que vous offrez pour rester sur votre site. Soyez donc fonctionnel et précis : optimisez vos contenus pour qu’ils attirent votre audience cible. L’objectif est d’encourager l’internaute à consulter d’autres contenus.

Le travail se fait donc sur :

  • La pertinence des sujets : sans lecteur, un contenu n’a pas de but.
  • Le format proposé : une marque de cosmétique ou de bricolage aura plus intérêt à faire des tutos, là une marque de voyage devra plutôt misé sur du contenu inspirationnel par exemple ;
  • La structure des contenus : ne les décevez pas ! Ne promettez pas monts et merveilles avec un titre qui fait cliquer si derrière vous ne répondez pas à la question.
  • Le référencement : évitez de placer des liens renvoyant vers votre contenu sur des sites opposés aux vôtres. Par exemple, vous êtes Maison du Monde. Vos liens ont plus de place dans le magazine art et déco que dans l’équipe. C’est l’inverse si vous êtes GoSport. N’oubliez pas également de travailler votre sémantique et de choisir les bons mots clés !

Un autre point à ne pas oublier est la personnalisation au sein même de vos visiteurs. Votre audience est segmentée et ne cherche pas à voir les mêmes sujets. Prenons l’exemple d’une marque de loisirs créatifs. Si nous grossissons le trait et divisons l’audience seulement en deux, vous aurez d’un côté les parents recherchant des activités à faire avec leurs enfants, et de l’autre des adultes recherchant de nouvelles inspirations pour leurs décos et rangements. Le sujet, le format, la manière de le présenter, le niveau de difficulté ainsi que les matériaux proposés seront différents. Ces deux audiences sont intéressées par la marque, mais n’ont pas la même vision sur la pertinence des sujets et surtout ne consultent pas les mêmes contenus. Ce point est important à prendre en compte à la fois lors de l’acquisition et à la fois durant le parcours client. La recommandation de contenu doit être pensée par cible (et donc personnalisée).

3- Optimisez l’ergonomie de votre site

L’ergonomie du site est essentielle. Un site e-commerce optimisé doit être beau, simple de navigation, intuitif, et avoir une structure organisée. Assurez-vous de respecter la règle des 3 clics : l’ensemble de votre site doit être accessible en maximum 3 clics.

Plus votre site est simple à comprendre, plus les visiteurs se risqueront à “entrer dedans”.

Au niveau du design, proposez un site homogène. Pensez à la police et aux couleurs. Choisissez vos images et ayez une ligne graphique qui les fait concorder entre elles.

Au niveau du contenu, ayez des pages optimisées, avec un contenu clair et qui renvoie (si nécessaire) à d’autres pages. Le mot d’ordre ici est : simplifiez au maximum la vie de vos internautes.

N’oubliez pas vos pages 404. Personnalisez-les et renvoyez directement vers un de vos contenus les plus attractifs.

4- Rendez vos landing page plus attractives

Le design est important, soignez-le. Il joue en autre sur la confiance qu’ont les internautes envers votre site internet : 48% mentionnent le design d’un site web comme critère n°1 pour décider de la crédibilité d’une entreprise.

Avant toute chose, le design de votre site doit correspondre à l’image de votre marque (charte graphique). Également, il doit faciliter la navigation.

Voici une check list (non-exhaustive) des points à prendre en compte :

  • Les couleurs
  • La police d’écriture
  • Les images et illustrations
  • Les Call-to-actions, que nous allons développer plus bas
  • La navigation, que nous allons développer plus bas
  • Le contenu : il doit correspondre à ce qu’est venu chercher l’internaute. Vous proposez une publicité sur Instagram vantant les mérites de votre nouvelle crème pour les mains. Si la personne clique dessus, elle partirait aussitôt si la landing ne lui adressait pas un message sur cette fameuse crème pour les mains.

5- Réduisez le temps de chargement des pages

Selon codeur.com, il suffit de réduire votre temps de chargement d’une seconde pour diminuer votre taux de rebond de 7%. Cela donne à réfléchir. En effet, le temps de chargement sur les sites, surtout sur mobile, est un réel frein pour l’internaute.

Pour que les pages de votre site e-commerce se chargent plus vite, différentes actions peuvent être mises en place :

  • Réduisez la taille de vos images et optimisez-les pour le net (sans perdre en qualité bien entendu) ;
  • Évitez les vidéos ou réduisez-leur poids au maximum (sans perdre en qualité bien entendu) ;
  • Utilisez la mise en cache
  • Optimisez vos fichiers CSS et JavaScript

6- Incitez au clic à l’aide de CTA

Les call-to-actions sont votre Saint-Graal. “Voir le produit”, “Ajouter au panier”, “terminer ma commande”, “passer au paiement”… C’est eux qui vont faire passer les visiteurs d’une page à une autre et réduire ainsi votre taux de rebond.

Ils doivent être visibles et inciter les visiteurs à passer à l’action. Choisissez une couleur un peu plus flashy et qui contraste avec le reste de votre site par exemple. Créez des CTA avec un verbe d’action pour inclure l’internaute dans la démarche.

Il existe de nombreuses solutions pour faire baisser le taux de rebond de votre site e-commerce. Mais sans auditer votre site et ses pages pour comprendre le comportement de vos visiteurs, elles n’auront pas les mêmes répercussions. Le taux de rebond est un KPI important à suivre si vous souhaitez voir augmenter vos taux de conversions.

Tu souhaites recevoir nos meilleurs articles ?

En t’abonnant à la newsletter LEPTIDIGITAL, tu confirmes avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et de traitement des données (ton email ne sera jamais partagé et restera anonyme 😉 ).

To Top

🚀  Tu veux recevoir nos meilleurs conseils & articles dans ta boite mail ?