Réseaux sociaux

Mise à jour Facebook contre le ClickBait : quels changements ?

Facebook vient de dévoiler une nouvelle mise à jour de son algorithme qui va lutter contre le clickbait. Comment ça marche ? Quels impacts à prévoir ?

Vous souhaitez recevoir le meilleur de notre veille digitale ? 👇

Facebook vient d’annoncer le lancement d’une toute nouvelle mise à jour avec pour objectif principal la lutte contre les titres racoleurs et le clickbait.

Le clickbait en quelques mots

Pour faire simple, le clickbait désigne les articles « pute à clics » qui se servent de titres racoleurs ou mensongers pour jouer sur l’émotion des internautes afin de les inciter à cliquer sur le lien pour en savoir plus.

Généralement diffusés sur les réseaux sociaux (comme Facebook) avec pour objectif de maximiser le nombre de clics et de partages, les articles de ce type peuvent s’avérer très décevants pour les internautes (article sans information, vidéo sans intérêt, contenu sans fond, fausses informations…).

Facebook vient donc d’annoncer une toute nouvelle mise à jour de son algorithme avec pour objectif principal la lutte contre ce type d’articles et de titres.

Une mise à jour de l’algorithme Facebook pour améliorer la qualité du fil d’actualité en luttant contre le clickbait

chat clickbait facebook

Après avoir reçu de nombreux retours négatifs à propos des articles clickbait de la part de ses utilisateurs, Facebook a décidé de travailler sur une mise à jour algorithmique pour mieux détecter et limiter la portée des publications « pute à clics » partagées sur son réseau social.

Ainsi, dans les prochaines semaines, lorsque la mise à jour sera entièrement effective, les utilisateurs de Facebook devraient voir beaucoup moins d’articles de ce type remonter dans leur fil d’actualité au profit d’autres publications plus naturelles.

Comment Facebook va-t-il concrètement lutter contre le clickbait ?

Dans une récente mise à jour de son algorithme, Facebook avait dans un premier temps limité la portée des publications qui généraient un clic sortant vers un site externe puis un retour rapide de l’internaute vers Facebook. Si le réseau social estime que cette mise à jour a été bénéfique, elle n’a à ce jour pas réglé le problème des articles clickbait.

Afin de lutter contre ce type de titres et articles, Facebook a donc développé un algorithme capable de détecter les publications avec des titres racoleurs. Pour se faire, le réseau social de Mark Zuckerberg a dans un premier temps catégorisé plusieurs dizaines de milliers de titres comme des titres racoleurs en se basant sur plusieurs points :

  • Si le titre omet de dévoiler des informations indispensables pour comprendre de quoi parle l’article
  • Si le titre utilisé exagère ou amplifie inutilement l’information de l’article pour donner à l’internaute envie de cliquer en jouant sur ses émotions.

Exemples :

« Vous ne devinerez jamais qui a glissé et est tombé sur le tapis rouge… » : ce titre cache certaines informations à l’internaute pour l’inciter à cliquer pour en savoir plus, Facebook le classifiera donc en article clickbait et diminuera ainsi sa portée organique.

Il est donc fortement possible que dans les prochaines semaines, à mesure que Facebook déploie son algorithme en France, tous les articles avec des expressions comme celles ci-dessous voient leur portée drastiquement chuter sur Facebook :

  • « Vous ne devinerez jamais… »
  • « …d’une manière inattendue et très spectaculaire. »
  • « …choses peu connues pour impressionner… »
  • « …la suite va vous étonner ! »

Dans un autre registre, les titres comme « Les pommes sont mauvaises pour la santé ! » seront également ciblés par l’algorithme de Facebook car considérés comme trompeurs.

Comment fonctionne ce nouvel algorithme anti-clickbait de Facebook ?

Pour détecter ces titres qui enfreignent les consignes de qualité de Facebook, l’algorithme sera capable d’identifier les publications avec un titre racoleur grâce à une base de données complète d’expressions utilisées pour ce type de publications. La technologie utilisée par Facebook sera très proche de celle utilisée par les filtres anti-spam des boites de messagerie comme Gmail, Outloook, …

Ce même algorithme sera également en mesure de savoir d’où sont publiés ces articles clickbait (quel nom de domaine et quelle page Facebook). Ainsi, si une page ou un domaine abuse un peu trop avec les articles et titres racoleurs, Facebook identifiera la page à l’origine de ces publications et réduira drastiquement son reach organique.

Si cette même page décide de ne plus diffuser ce type de publications à l’avenir, Facebook rétablira alors automatiquement son reach organique habituel.

Quels impacts sur les pages Facebook ?

Selon Facebook, la plupart des pages ne seront pas impactées par cet algorithme. Les pages et sites qui utilisent beaucoup ce type d’articles pour obtenir un maximum de clics depuis Facebook seront en revanche la cible principale de l’algorithme, ils pourraient ainsi voir leur portée organique et les clics vers leur site drastiquement chuter quand la mise à jour sera complètement déployée (dans les prochaines semaines).

Source

Mise à jour Facebook contre le ClickBait : quels changements ?
4.9 - 7 votes

Vous souhaitez recevoir le meilleur de notre veille digitale ? 👇

Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LEPTIDIGITAL est un blog vous proposant le meilleur de l'actualité digitale (SEO, Webmarketing, Social Media, SEA, Emailing, E-commerce, ...)

LA NEWSLETTER LEPTIDIGITAL

Recevez nos meilleurs articles en 1 clic !

UN PETIT LIKE ?

leptidigital facebook
haut