NEWS #Digitale : envie de recevoir nos meilleurs articles ?  Inscription → 

Comment Fonctionnent les VPN ? Principe et Mécanismes de Chiffrement

Les réseaux privés virtuels, plus communément appelés VPN ,sont de plus en plus populaires. Ceux-ci permettent, entre autres, de renforcer notre sécurité en ligne. Cet article vous explique leurs mécanismes sous-jacents et  leurs méthodes de cryptage, ainsi que des informations précieuses sur les services qu’ils offrent et sur leur rôle dans la protection de notre vie numérique.
VPN fonctionnement

Comprendre le VPN

Tout d’abord, expliquons brièvement un VPN c’est quoi ?  Des tunnels cryptés sont créés entre l’appareil de l’utilisateur et le serveur VPN lors de l’utilisation du VPN. Cela protège vos données privées contre le piratage. Les VPN ont de multiples fonctions : ils permettent de contourner la censure sur Internet, et de sécuriser les connexions sur les réseaux Wi-Fi publics.

Protocoles VPN

Les protocoles sous-jacents sont utilisés pour établir des connexions sécurisées. Il est donc important de les prendre en compte lors du choix de votre VPN :

  • OpenVPN est un protocole open-source populaire connu pour sa flexibilité et ses options de personnalisation. Il utilise le cryptage SSL/TLS et prend en charge divers algorithmes cryptographiques, ce qui le rend hautement sécurisé et impénétrable lorsqu’il est correctement configuré. Cependant, il peut être plus lent que d’autres protocoles. En effet, il nécessite une configuration adéquate pour contourner les pare-feux et il utilise activement le cryptage.
  • L2TP/IPsec est une combinaison de L2TP (Layer 2 Tunneling Protocol) et d’IPsec (Internet Protocol Security). Ce protocole crée un tunnel à double couche. Il garantit ainsi un niveau de sécurité élevé. L2TP/IPsec peut être plus lent et consommer davantage de ressources  malgré des connexions stables et une compatibilité avec diverses plateformes. Ceci est dû au processus de double encapsulation.
  • IKEv2 (Internet Key Exchange version 2) est un protocole moderne qui a été conçu pour les appareils mobiles. Il offre une stabilité et une vitesse de connexion excellentes. En outre, il se connecte rapidement lorsque la connexion Internet est interrompue. Il est donc particulièrement bien adapté en cas de connexion Internet est instable. Toutefois, peu de fournisseurs de VPN utilisent ce protocole. La compatibilité avec les anciennes plateformes et les anciens appareils peut ainsi être problématique.
  • SSTP (Secure Socket Tunneling Protocol) est un protocole propriétaire de Microsoft. Il utilise SSL/TLS pour l’échange de clés, la sécurité est donc accrue. Il est capable de contourner les pare-feu et les restrictions de réseau. Il convient donc aux environnements fortement réglementés. Toutefois, comme il s’agit d’un protocole propriétaire, il est surtout fiable ou compatible avec les plateformes Windows.

Le processus de connexion

Un échange initial sécurisé a lieu lorsqu’un client VPN tente de se connecter à un serveur VPN. Cela implique un échange de paramètres de chiffrement et d’authentification. Ce processus est appelé négociation des suites de chiffrement. Le client et le serveur doivent donc se mettre d’accord sur les mécanismes de cryptage et d’authentification utilisés au cours de la session.

Cryptage asymétrique et symétrique

Le cryptage joue un rôle central pour assurer la confidentialité des données transmises via un VPN. Il existe deux types de méthodes de cryptage : le cryptage asymétrique et le cryptage symétrique.

Le cryptage symétrique, quant à lui, utilise une seule clé. Elle est partagée pour le cryptage et le décryptage. Celui-ci est plus rapide que le cryptage asymétrique, Cependant, la clé doit être transférée en toute sécurité entre le client et le serveur, sans interception, afin de maintenir la sécurité de la connexion.

Mécanismes de cryptage dans les VPN

L’algorithme de cryptage et la longueur de la clé sont importants pour la sécurité d’une connexion VPN.

Plusieurs algorithmes de cryptage sont couramment utilisés dans les VPN :

  • Norme de cryptage avancée (AES),
  • Norme de cryptage des données (DES),
  • et Rivest Shamir Adleman (RSA).

L’équilibre entre la sécurité et les performances doit être pris en compte en ce qui concerne la longueur des clés. Les clés plus longues offrent une sécurité accrue. Elles peuvent cependant entraîner une baisse des performances, car les exigences de calcul sont plus élevées.

Le Perfect Forward Secrecy (PFS) est un autre concept essentiel du cryptage VPN. La PFS garantit que la compromission d’une seule clé de cryptage n’affecte pas la sécurité des sessions passées ou futures entre le client et le serveur.

Authentification et intégrité

L’authentification permet d’identifier et de vérifier les clients et les serveurs VPN. Les deux méthodes les plus courantes sont les clés pré-partagées (PSK) et les certificats numériques.

  • La PSK utilise une clé secrète partagée entre le client et le serveur. Néanmoins, cette méthode est moins sûre. En effet, la compromission de la clé peut mettre en péril l’ensemble du réseau VPN.
  • Les certificats numériques, en revanche, sont plus fiables et font appel à des autorités de certification (AC) pour valider et délivrer des certificats conformément à la norme X.509. Ils contribuent à la sécurité globale de la connexion VPN, car ils lient la clé publique du serveur à une identité. Le client compare alors la signature du certificat à celle d’une autorité de certification. Il vérifie de cette manière l’identité du serveur. Cependant, des risques potentiels apparaissent lorsque les autorités de certification ne sont pas dignes de confiance ou dans le cas d’une autorité de certification compromise, ce qui conduit à des certificats falsifiés, permettant aux attaquants de réaliser des attaques de type « man-in-the-middle » (homme du milieu).

Le hachage cryptographique crée des valeurs de hachage uniques. Celles-ci sont de taille fixe pour chaque entrée de données. Celui-ci assure ainsi l’intégrité des données. La valeur de hachage change en cas de manipulation au cours de la transmission. Le destinataire est alors averti d’une éventuelle falsification.

Conclusion

Les VPN protègent la vie privée et la sécurité en ligne. Ceci est dû à des protocoles robustes, des mécanismes de cryptage, l’authentification et l’assurance de l’intégrité. Il est donc indispensable de choisir le VPN adapté à vos besoins au fur et à mesure que les cybermenaces évoluent. Il vous permettra de préserver notre sécurité numérique. Et c’est exactement ce qui est important à l’ère numérique d’aujourd’hui.

Cet article a été rédigé par un partenaire invité dans le cadre d’un partenariat sponsorisé

Un avis ? post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *