Comment la 5G va révolutionner le cloud et le big data ?

Il est maintenant clair que la 5G va considérablement changer notre façon de consommer la data dans un futur proche. Déjà déployée dans de nombreuses villes françaises, la massification en devenir de la couverture du territoire français va apporter des cas d’usages nouveaux et révolutionnaires. Par cela, la 5G va fortement augmenter le recours au cloud. Voici pour quelles raisons.

Le stockage cloud va devenir la norme grâce à l’augmentation des débits

Actuellement, encore un grand nombre d’entreprises et de particuliers ne profite pas du stockage cloud et de ses avantages. Les données stockées sur les bons vieux disques dur internes, clés USB, ou serveurs internes restent la norme. Pour quelle raison ? Tout simplement parce que les fichiers ont un poids bien souvent trop important pour pouvoir être transférés sans latence d’un serveur distant jusqu’à l’utilisateur final. En cause, les débits trop faibles proposés par la 4G, et le peu de bande passante utilisable.

Grâce à la 5G et l’augmentation considérable des débits de transfert, le stockage cloud qui présente des avantages sans commune mesure va pouvoir se généraliser. Là où il fallait plusieurs minutes pour télécharger un fichier vidéo très lourd avec une connexion 4G, vous pourrez accéder à la plupart de vos documents stockés dans le cloud en quelques secondes seulement avec la 5G. Comme si ces derniers étaient en fait stockés dans la mémoire internet de votre appareil. En effet, la 5G permet d’atteindre théoriquement des débits 100 fois supérieurs à ceux de la 4G, soit de l’ordre de 10 Gb/s (selon le site Mezabo).

La 5G va donc littéralement faire exploser la demande en stockage cloud. Que ce soit pour les entreprises ou les particuliers. A partir du moment où vous disposez d’une connexion fiable et rapide, il n’est pas concevable de garder vos données sur un stockage interne (ou du moins, les conserver sur un stockage interne sans sauvegarde dans le cloud en parallèle). Le risque de perte de données est trop important en cas de panne, perte ou vol d’un appareil. Et en plus, l’accès en mobilité via le cross-device n’est pas possible.

L’industrie du jeu vidéo mobile va démocratiser le cloud-gaming

Par ailleurs, le secteur du jeu vidéo va considérablement évoluer avec l’arrivée de la 5G. En particulier celui du jeux-vidéo sur mobile. Actuellement, si vous souhaitez profiter d’un jeu sur votre smartphone ou tablette, vous devez en télécharger le contenu au préalable. Pour autant, le poids de ces derniers ne cesse d’augmenter (et bien plus rapidement que la capacité de stockage de nos appareils mobiles).

Les éditeurs qui mettront en place le cloud gaming se différencieront alors considérablement des autres, et auront un avantage concurrentiel certain. En effet, le cloud gaming permet de :

  • Jouer à n’importe quel jeu de façon immédiate, sans avoir à télécharger le moindre contenu au préalable.
  • Bénéficier d’un jeu constamment mis à jour,
  • et exploitant les ressources d’un serveur distant bien meilleures que celles permises par nos smartphones et tablettes.
  • Reprendre sur son appareil mobile, sans latence ni différence visuelle, une partie commencée sur sa console de salon ou son ordinateur.

Bref, vous l’aurez compris, la 5G risque bien de révolutionner l’industrie du jeu vidéo. Sony par exemple l’a déjà bien compris, avec la mise en place récente de la lecture à distance (le Playstation Remote Play). Cette fonctionnalité permet de jouer en streaming à n’importe quel jeu PS4 ou PS5 sur tous les appareils existants (mobiles ou non).

La 5G va permettre à l’intelligence artificielle de prendre son envol

La 5G va permettre en outre de renforcer considérablement les capacités de traitement de données en temps réel. Absolument cruciale pour le développement de l’intelligence artificielle en mobilité, la 5G va permettre la multiplication des communications entre machines (ce qu’on appelle le M2M). Et le traitement de toutes ces données ne se fera pas 100% du temps en local. En effet, la plupart des opérations de calcul seront réalisées dans le cloud, sur des serveurs distants.

Ainsi, les voitures autonomes, les équipements urbains intelligents, etc. seront connectés entre eux, et échangeront pléthore d’informations grâce au temps de latence quasi nul de la 5G.

Je pense que vous l’aurez compris, nous sommes à l’aube d’une véritable révolution numérique. Certains experts parlent même de la quatrième révolution industrielle tant les domaines d’applications sont nombreux, et parfois même encore inconnus. Alors, prêt(e) pour cette (r)évolution ? Quoi qu’il en soit, elle a déjà démarré, et nous ne sommes qu’au tout début !


Cet article a été rédigé par un partenaire invité dans le cadre d’un partenariat sponsorisé

Tu souhaites recevoir nos meilleurs articles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *