Taux de rebond : définition, calcul et 5 moyens de le diminuer

Qu’est-ce que le taux de rebond ? Un taux de rebond élevé est-il dangereux ? Comment le cacluler et le diminuer ? On t’explique tout.

Le taux de rebond, qu’est-ce que c’est ? Comment est-il calculé ? Comment le mesurer ? Quels sont les bounce rates moyens des sites internet ? Comment le diminuer ? Que tu gères un site e-commerce, vitrine ou de contenu, il y a de grandes chances que tu aies déjà entendu ce terme. Voici tout ce qu’il faut savoir à son sujet.

Définition : qu’est-ce que le taux de rebond ?

taux de rebond site web

Le taux de rebond, ou bounce rate en anglais, est un terme qui est utilisé en web analyse pour déterminer le pourcentage de visiteurs d’un site web qui ne vont consulter qu’une seule page puis s’en aller.

Pour Google Analytics, un rebond est une session qui ne génère qu’un appel au serveur Analytics.

Taux de rebond vs pogosticking

Contrairement au pogosticking qui signifie qu’un internaute, à peine arrivé sur le site depuis une page de résultats de recherche de Google va directement y retourner en cliquant par exemple sur la flèche « Retour » de Chrome ou n’importe quel autre navigateur web, le taux de rebond ne traduit pas forcément une mauvaise expérience utilisateur.

Au contraire, un taux de rebond important peut dans certains cas traduire d’une excellente expérience utilisateur si l’internaute arrive par exemple sur un guide détaillé sur un sujet et qu’il y trouve toutes les réponses à ses questions et ne souhaite pas consulter un autre contenu sur le site.

Comment se calcule le taux de rebond ?

Taux de rebond = (nombre de sessions d’une seule page / l’ensemble des sessions) * 100

Le taux de rebond est calculé en réalisant la somme des sessions qui n’ont consulté qu’une seule page puis en la divisant par le nombre total de sessions sur la période analysée. Pour obtenir un pourcentage, on multiplie par 100 le résultat de la division dans la formule.

Comment mesurer le taux de rebond ?

Le taux de rebond d’un site internet peut se mesurer et se suivre avec de nombreux outils de web analyse comme Google Analytics, Matomo Analytics, AT internet, Oribi

N’importe quelle solution d’analyse de trafic web est en mesure de suivre cet indicateur clé de performance de tout site web.

Comment trouver le taux de rebond dans Google Analytics ?

taux de rebond google analytics
Comment retrouver le taux de rebond dans Google Analytics ?

Dans Google Analytics, le bounce rate est présent dans de nombreux rapports mais voici comment le trouver facilement à l’échelle d’un site :


Audience -> Vue d’ensemble -> Taux de rebond

Pour obtenir le taux de rebond moyen d’une section d’un site web qui commence par un mot ou une suite de lettres spécifique, on peut se rendre dans la section Comportement -> Contenu du site -> Pages de destination puis filtrer les pages de destination listées grâce à la recherche avancée de Google Analytics. On obtiendra ainsi des KPIs filtrés et le taux de rebond correspondant uniquement aux pages désirées.

Quels sont les taux de rebonds moyens par type de site web ?

Site e-commerce, site de contenus, blog, landing page, voici les taux de rebonds moyens observés en fonction de chaque type de site web :

Il faut savoir que le taux de rebond moyen dépend à la fois du type du site mais également du secteur d’activité dans lequel le site évolue. Ainsi, un site de contenu qui référence des recettes de cuisine aura souvent un taux de rebond plus élevé qu’un site d’annonces immobilières.

Même si cela ne sert pas à grand-chose en l’état, voici les secteurs d’activité avec les plus forts taux de rebond :

  • Cuisine et nourriture
  • Science
  • Informations people et gossip
  • Animaux de compagnie
  • News et actualités

A l’inverse, voici les secteurs avec les taux de rebonds moyens les moins élévés :

  • Immobilier
  • E-commerce et vente en ligne
  • Jeux vidéo et gaming
  • Communautés en ligne
  • Emplois et formation

Quel est un bon taux de redond par type de site web ?

De manière générale, quel que soit le type de site internet, un bon taux de rebond est un taux bas, le plus proche possible de 0%, bien qu’il soit impossible d’atteindre ce chiffre (on verra toutefois plus bas dans cet article qu’un taux élevé ne signifie pas toujours que le site n’est pas optimisé).

Voici quelques fourchettes pour évaluer si le taux de ton site web est plutôt bon ou améliorable (à titre indicatif) :

Pourquoi le bounce rate est-il un indicateur important à suivre ?

Le taux de rebond est un KPI important à suivre car il permet d’avoir une vue globale sur l’UX d’un site, d’un groupe de pages ou de landing pages spécifiques.

Cet indicateur aide le webmarketeur à savoir si la page vers laquelle il redirige les internautes et prospects propose une bonne expérience utilisateur bien que le seul suivi de cet indicateur ne suffise pas.

Comment interpréter le taux de rebond ?

Un taux de rebond élevé est-il négatif ? Un taux de rebond bas est-il forcément bon ?

Pourquoi un taux de rebond est élevé ? Comment l’expliquer ? Est-ce néfaste ?

Un taux de rebond élevé peut être tout à fait normal et peut s’expliquer assez facilement dans certains cas.

Voici quelques exemples de situations où un taux de rebond élevé est tout-à-fait normal :

  • Le site analysé dispose que d’une page ;
  • Le contenu de la page visitée est tellement complet que l’internaute n’a pas à consulter une autre page pour obtenir davantage d’informations sur le sujet abordé par la page analysée ;

Bien entendu, dans la plupart des cas, un taux de rebond élevé reste un indicateur qui doit pousser le web analyste, référenceur ou webmarketeur à creuser pourquoi ce taux est si élevé afin de le limiter au maximum.

Si le succès de ton site dépend du fait que les utilisateurs consultent plus d’une page, alors, oui, un taux de rebond élevé sera mauvais. Par exemple, si ta page d’accueil est la passerelle vers le reste de ton site (par exemple, des articles de presse, des pages de produits, des services, …) et qu’un pourcentage élevé d’utilisateurs ne consultent que ta page d’accueil, cela traduit d’une mauvaise expérience utilisateur ou d’une non adéquation entre l’intention de recherche et la page de destination si l’internaute est arrivé via un moteur de recherche.

Un taux de rebond bas est-il forcément bon ?

Pas forcément.

Tout comme un pourcentage de rebond élevé peut, dans certains cas, traduire d’une bonne expérience utilisateur, un taux de rebond bas ne veut pas forcément dire que l’expérience utilisateur de la page ou du site analysé est bonne.

Voici quelques exemples pour illustrer ce propos :

  • Si un internaute ne trouve pas facilement l’information qu’il cherche et qu’il doit parcourir un nombre important de pages pour cela, le taux de rebond sera certes élevé mais son expérience utilisateur ne sera pas optimale.
  • Si de nombreux internautes consultent 3 pages en 20 secondes, ne lisent aucunes d’entre elles (car le contenu ou l’UX du site ne leurs donne pas envie), puis quittent le site, le taux de rebond sera certes très bas, mais il ne traduira pas une bonne expérience de navigation.

Quels sont les impacts d’un taux de rebond élevé ?

Un taux de rebond élevé a-t-il des impacts indirects sur d’autres éléments ?

Le bounce rate a-t-il un impact sur d’autres kpi ?

Un taux de rebond élevé à un impact sur d’autres indicateurs.

Dans Google Analytics par exemple, une session avec un rebond correspond à une session de 0 secondes, cela signifie concrètement qu’une session avec un rebond aura donc un impact négatif sur un autre indicateur : plus le nombre de sessions avec un rebond sera important, plus la durée moyenne des sessions affichée dans Google Analytics sera faible (et inversement).

Le taux de rebond a-t-il un impact sur le référencement naturel ?

Bien que Google mette l’UX de plus en plus au coeur de ses algorithmes pour classer les résultats de recherche, il n’a pas été prouvé qu’un taux de rebond important pouvait être à l’origine d’un déclassement dans les résultats de recherche organiques sur Google.

En revanche, ce qui doit être évité à tout prix est de décevoir l’internaute dès l’arrivée sur le site pour éviter que ce dernier ne revienne directement sur les résultats de recherche après avoir cliqué sur le lien de ton site.

Comment diminuer (améliorer) le taux de rebond d’un site internet ? 6 astuces

Améliorer le taux de rebond d’un site est souvent une démarche intéressante à mettre en place, voici quelques pistes à envisager pour tenter de réduire au maximum le nombre de visiteurs qui ne parcourent qu’une seule et unique page.

1 – Optimiser le maillage interne entre articles

Le plus simple pour optimiser le taux de rebond et ainsi le baisser au maximum est de donner envie à l’internaute de consulter d’autres pages de ton site web en intégrant des liens ou boutons d’appel à l’action pour le rediriger vers une autre page de ton site, si possible avec une thématique proche de l’article ou de la page sur laquelle il se trouve, pour maximiser son taux de clic et, au passage, la pertinence du lien interne pour les moteurs de recherche.

2- Mettre en place la lecture automatique de l’article suivant au scroll

Applicable surtout pour les sites de contenus, tu l’as surement déjà constaté sur certains sites, mais quand tu scroll (défile la page) jusqu’en bas, tu atterris sur une autre page.

Ce processus permet à l’éditeur de te faire visiter sans que tu t’en rendes trop compte une seconde page.

3- Scinder un dossier en plusieurs pages

Créer une seule et unique page ou dossier de 10 000 mots peut être un peu lourd à digérer pour un internaute. C’est pourquoi, le diviser en plusieurs sous-pages peut à la fois être pertinent pour optimiser la lecture et l’expérience utilisateur mais aussi réduire le taux de rebond en faisant consulter à l’internaute plus d’une page lors de sa visite.

4- Créer des diaporamas

Tu as surement vu ce format plus d’une fois sur des gros sites médias qui réalisent des listes d’endroits à visiter par exemple mais créer un diaporama ou chaque slide est une page peut favoriser à diminuer drastiquement le taux de rebond d’un internaute et maximiser au passage le nombre de pages vues générées.

5- Ajouter des produits complémentaires / similaires en e-commerce

Pour les sites e-commerce, outre l’intérêt que cela peut avoir en termes d’optimisation du taux de conversion et du chiffre d’affaires, proposer à l’internautes des produits complémentaires ou similaires sur une fiche produit d’un site site e-commerce permet au passage, s’il clique sur ces produits, de réduire le taux de rebond moyen du site en maximisant le nombre de pages visitées.

6- Mettre en place un refresh de la page automatique après x secondes

Bien que cette méthode ne soit pas la plus recommandée, il s’agit toutefois de la plus efficace et la plus simple à mettre en place pour artificiellement diminuer le taux de rebond d’un site.

Si tu veux vraiment diminuer drastiquement le taux de rebond d’un site car tu es persuadé(e) que Google te pénalise pour cela dans ses résultats de recherche, il te suffit de mettre en place sur le site que tu gères un meta refresh dans le head de toutes les pages pour lesquelles tu souhaites diminuer le taux de rebond.

Attention, cela risque toutefois d’altérer l’expérience utilisateur des internautes qui visiteront ton site, il convient donc de choisir un nombre de secondes assez important pour éviter de couper l’internaute dans sa lecture et le faire fuir.

Voici le code à copier-coller dans la balise <head> pour mettre en place un rafraichissement automatique de la page toutes les 3 minutes (180 secondes) :

<meta http-equiv="refresh" content="180">

Le nombre de secondes dans la section « content » peut être adapté à la hausse ou à la baisse en fonction de tes attentes.

Des questions ?

J’espère que ce guide sur le taux de rebond t’aura été utile pour mieux comprendre ce que c’est, ses implications et comment l’améliorer. Si tu as des questions, n’hésite pas à les partager pour que l’on puisse mettre à jour l’article et partager les réponses aux autres futurs lecteurs.

Tu souhaites recevoir nos meilleurs articles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *