Veille et Actualités SEO

SEO : Ajouter du contenu sur les catégories de site E-commerce est-il une bonne idée ?

Google

Depuis quelques années maintenant, les agences et référenceurs recommandent souvent aux e-commerçants d’ajouter du contenu texte sur leurs catégories de produits. Est-ce réellement une bonne idée ? Si oui, dans quelles mesures ? Que pense Google à ce sujet ? John Mueller a récemment réagit à une question à ce propos. Voici ce qui l’en ressort.

Google recommande t’il aux e-commerçants l’ajout de texte (à vocation principalement SEO) sur les catégories de produits ?

John Mueller, dans une récente intervention sur Twitter a mis en garde les référenceurs et les gestionnaires de sites e-commerce sur l’ajout de contenus qu’il considère comme inutiles sur les catégories de produits :

« Another thing to consider is the purpose of your page; what’s the user-intent you’re trying to cover? If you’re adding random information to a category page, is it still an ecommerce page for users with « shopping » intents? Make up your mind, focus, don’t blindly stuff text. » – John Mueller

Au lieu d’ajouter systématiquement du texte sur les catégories, le webmaster trend analyst de Google recommande aux e-commerçants de se focaliser sur l’intention de recherche et de ne pas dégrader l’expérience utilisateur avec du contenu non lié à cette intention qui serait placé avant la liste des produits.

Comment déterminer s’il est pertinent d’ajouter du contenu sur une page catégorie de produits en e-commerce ?

Les internautes qui visitent votre catégorie de produits sont-ils là parce qu’ils recherchent un produit (et des produits similaires / complémentaires) ou parce qu’ils recherchent du contenu ? La plupart du temps, ils recherchent des produits, et non du contenu.

Si dans certains cas, pour des produits techniques notamment, il peut être très pertinent d’ajouter du contenu complémentaire au dessus de la ligne de flottaison ou sous le listing de produits des catégories pour apporter des informations pertinentes à l’internaute qui peuvent favoriser la prise de décision et la conversion, la plupart du temps, les textes ont une vocation purement SEO et n’apportent que très peu de valeur ajoutée à l’internaute.

Pour déterminer la pertinence de l’ajout de texte et, le cas échéant, la quantité de texte nécessaire en fonction des cas de figure, il convient donc d’analyser l’intention de recherche ainsi que les recherches associées aux requêtes ciblées avant tout.

Cas concret : le contre exemple parfait ?

Voici un exemple de texte de catégorie automatisé d’un grand site e-commerce Français qui correspond selon moi exactement à la définition de ce que signifie « blindly stuff text » sur une page catégorie pour John Mueller (et donc ce que vous devriez éviter au maximum à l’avenir) :

Dans cet exemple de texte SEO d’une catégorie d’un grand site e-commerce Français qui automatise la génération de ses contenus en fonction de variables et de recherches effectuées sur internet (ce qui semble très bien marcher pour lui jusqu’à présent), le texte est ici ajouté au dessus de la ligne de flottaison, avant le listing de produits et juste après le H1 de la page. Le résultat n’apportant que très peu de valeur ajoutée au lecteur, cet exemple correspond donc selon moi parfaitement à ce que nous ne devrions plus faire en 2019 sur des catégories de produits de sites e-commerce d’après les derniers éléments fournis par Google.

Peut-on ajouter du texte pertinent et intéressant pour le SEO sans dégrader l’expérience utilisateur et le taux de conversion ?

Derrière le message de John Mueller, il ne faut surtout pas comprendre qu’il faut désormais arrêter d’ajouter du contenu sur les catégories mais plutôt d’arrêter de « bourrer bêtement » ses pages de contenus qui n’apportent aucune valeur ajoutée aux internautes.

Il sera toujours aussi utile et pertinent d’ajouter du contenu de qualité au dessus et en dessous de la ligne de flottaison tant que celui-ci n’affecte pas l’accessibilité et la découverte des produits recherchés par l’internaute.

En revanche, le contenu intégré doit être le plus soigné possible afin d’apporter une vrai valeur ajoutée au visiteur.

Si vous optez pour l’automatisation (partielle ou complète) de la rédaction de vos catégories, il vous faudra vérifier avec précaution de nombreuses catégories afin de vous assurer de la lisibilité et de la pertinence des textes générés.

Comment ajouter du contenu pertinent aux catégories de produits ?

Le contenu est essentiel pour que Google puisse comprendre de quoi parle une page.

Toutefois, il existe de nombreux moyens d’ajouter du contenu pertinent à des catégories de produits et toutes ces techniques ne se limitent pas forcément exclusivement à l’ajout de texte (en haut ou bas de page).

Il ne faut pas oublier que pour Google, les images (correctement optimisées pour Google Images) et les vidéos sont également du contenu.

Ainsi, les internautes qui recherchent par exemple des peintures seront peut être intéressés par :

  • des liens vers des sous catégories de produits connexes
  • des liens vers des vidéos tuto leur expliquant comment bien peindre une pièce, un meuble, …
  • par des idées d’utilisation de ces peintures (images d’inspiration)
  • par des produits complémentaires indispensables (suggestions cohérentes et, lorsque possible, personnalisées)
  • par des explications sur les avantages de tels ou tels produits, leur provenance, leurs engagements pour l’environnement (ex : peintures à base d’algues) au travers d’un texte bas de page n’affectant pas la lisibilité de l’offre produit
  • des éléments de réassurance contextualisés (sur l’entreprise, la livraison, le paiement, la protection des données, …)

En résumé, Google recommande comme souvent aux référenceurs de se poser des questions et de se mettre à la place des internautes qu’ils ciblent en privilégiant avant tout l’expérience utilisateur et l’intention de recherche.

SEO : Ajouter du contenu sur les catégories de site E-commerce est-il une bonne idée ?
3.5 - 2 vote[s]

Vous souhaitez recevoir nos meilleurs articles ?

En vous abonnant à la newsletter LEPTIDIGITAL, vous confirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et de traitement des données (votre email ne sera jamais partagé et restera anonyme 😉 ).

2 Commentaires

2 Comments

  1. Romuald Paris

    21 mars 2019 at 8 h 33 min

    Les propriétaires de site sont encore nombreux à ne pas penser à l’intention de recherche !

  2. Aurélien

    21 mars 2019 at 9 h 09 min

    Pour ma part, j’ajoute le contenu en bas de page juste après la liste des produits. Le texte aide au référencement grâce aux mots clés mais aide également l’utilisateur à trouver autre chose si la liste des produits ne convient pas. Cette technique est utilisée selon le type de site et produits vendus. C’est hallucinant de voir encore de nos jours du texte automatisé sur un grand site e-commerce !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top