NEWS #Digitale : envie de recevoir nos meilleurs articles ?  Inscription → 

SEO : Les 5 Meilleurs Outils Pour Éviter Le Duplicate Content

Comment vérifier si son site contient du contenu dupliqué ? Voici 5 outils à utiliser pour se protéger du Duplicate Content ou l’éviter.

Google n’aime pas le contenu dupliqué ! Il préfère évidemment le contenu original et unique. Que tu sois totalement innocent ou mal intentionné, tout le monde peut faire face à un problème de contenu dupliqué sur son site web. Quels outils utiliser pour détecter du duplicate content sur son site ? Comment analyser un texte avant publication pour voir s’il n’est pas dupliqué ? Dans cet article, nous t’avons compilé 5 outils pour t’aider à ne créer que du contenu unique.

Rappel : qu’est-ce que le contenu dupliqué (ou Duplicate Content) ?

La définition du contenu dupliqué, ou duplicate content pour les anglophones, est assez simple. Il s’agit tout simplement de 2 contenus textuels en ligne ayant une forte similitude entre eux. Il peut arriver que ce soit totalement innocent mais généralement, il s’agit de personnes mal intentionnées ou qui n’ont pas envie de rédiger par elles-mêmes. Il y a sûrement aussi une part de personnes qui pensent que cela est sans conséquence.

Quoi qu’il en soit, c’est une pratique à éviter de toute urgence, pour ne pas être pénalisé par Google au niveau du SEO de tes pages.

Il est également important de savoir que le contenu dupliqué ne s’effectue pas que sur des sites différents. Si 2 pages de ton site sont composées du même contenu éditorial, tu seras pénalisé par Google de la même manière.

Comment vérifier et éviter le duplicate content ? 5 Outils à utiliser

1 – Duplichecker, l’outil de vérification de texte dupliqué

Parmi les logiciels anti plagiat, Duplichecker est un des plus connus. Ce site te permet d’anticiper les problèmes de contenu dupliqué interne. Le fonctionnement est simple : tu rentres un texte dans Duplichecker, et il vérifie si un contenu textuel similaire existe ou non sur le web.

À ce titre, une fois l’analyse de ton texte terminée, tu as accès à un score, qui te donne le pourcentage d’authenticité de ton contenu. Il est même possible de voir les pages web sur lesquels il y a des similitudes.

Si tu écris un article sur un sujet très concurrentiel, il y a de fortes chances que l’authenticité ne soit pas de 100 %. En revanche, dans le cadre d’une rédaction de page de vente, il faut être 100 % authentique. Il faut tout de même bien se dire que si tu as rédigé le texte toi-même, il y a de grandes chances qu’il ne soit pas dupliqué.

Duplichecker : l'outil anti-plagiat
Duplichecker : l’outil anti-plagiat

Quoi qu’il en soit, Duplichecker est un outil intéressant qui permet d’éviter les problèmes de Duplicate Content avant publication.

L’outil fonctionne en français, mais aussi dans d’autres langues : anglais, espagnol, allemand, russe, italien, portugais, etc… Il est également possible d’importer un fichier textuel, en PDF, au format Word ou autre. Les pages déjà existantes peuvent être analysées en rentrant l’URL.

La version gratuite de l’outil se limite néanmoins à 1000 mots par recherche de plagiat. C’est déjà une quantité très intéressante, mais qui peut vitre devenir contraignant et chronophage si on rédige de grands articles. Les forfaits premium comment à 10 $ par mois et permettent au minimum d’atteindre 25000 mots.

Site : https://www.duplichecker.com/fr

2 – Screaming Frog, le logiciel tout-en-un pour analyser son site

Screaming Frog est un crawler de site web qui va te permettre de faire des audits très complets, notamment pour tirer des conclusions en ce qui concerne le référencement naturel.

Il existe de nombreux crawlers, mais Screaming Frog est sûrement le plus connu et le plus performant d’entre eux. Le but est de simuler un crawl du robot de Google pour voir si le site est bien lu et que tous les signaux sont bons. Le contenu dupliqué en fait bien entendu parti.

Au-delà du duplicate content, Screaming Frog te permet de : trouver les liens cassés, vérifier les redirections, analyser les métadonnées ainsi que les balises titles, voir les URL bloquées par le robots.txt, générer des sitemaps, voir l’architecture du site, et bien plus.

Détecter le contenu dupliqué avec Screaming Frog
Détecter le contenu dupliqué avec Screaming Frog

La version gratuite suffit en termes de fonctionnalité mais peut être un peu juste pour les gros sites puisqu’elle se limite à 500 URLs par crawl.

Pour commencer, il faut tout d’abord télécharger et installer le logiciel de Screaming Frog. Une fois en possession de l’outil, il faut l’ouvrir et rentrer l’URL de son site dans la barre gris foncé en haut de l’écran. Une fois l’analyse terminée, tu auras accès à une grande quantité de données. Clique sur une des URL, et clique sur l’onglet « Détails des doublons » en bas. Tu verras ainsi si les pages que tu sélectionnes ont du contenu dupliqué.

Site : https://www.screamingfrog.co.uk/seo-spider/

3 – Copyscape, le site de détection de textes similaires

Copyscape est un outil qui reprend les mêmes intentions que Duplichecker. On ne peut par contre pas y insérer de texte brut. Il faut ici ajouter l’URL du contenu à vérifier puis Copyscape te donne des informations à propos du contenu dupliqué.

Le site fonctionne un peu comme un moteur de recherche. Pour chaque URL que tu rentres, Copyscape te propose des résultats de pages qui contiennent du contenu similaire.

Vérifier le contenu dupliqué avec Copyscape
Vérifier le contenu dupliqué avec Copyscape

Pour obtenir l’intégralité des résultats de similitude, il faut passer à la version premium.

En cliquant sur le lien du résultat, Copyscape te donne les chiffres de similitudes, c’est-à-dire le nombre de mots qui collent et le pourcentage de contenu.

Site : https://www.copyscape.com/

4 – Kill Duplicate, le détecteur de plagiat et de duplicate content

Kill Duplicate est un des outils de référence de lutte contre le plagiat et le contenu dupliqué.

Pour commencer à vérifier ses pages, il suffit de souscrire à un de leur plan. Malheureusement, il n’y a pas de version gratuite, qui aurait été pratique, même si très limitée. Kill Duplicate propose une version de démonstration sur leur site pour voir concrètement comment fonctionne l’outil. Pour 100 URLs et 400 scans par mois, il faut compter 22,80 € TTC par mois.

Néanmoins, quand on voit la puissance et la précision de l’outil, on comprend tout de suite son prix. Une fois que tu auras fait le premier scan de ton site, tu auras un détail pour chaque URL. Pour chacune d’entre elles, tu pourras effectivement voir la date du dernier scan, la date du prochain, le status HTTP de la page, le nombre de pages qui ont du contenu dupliqué avec cette URL, le plus haut taux de similitude et le taux de similitude moyen.

Kill Duplicate : l'outil de référence pour analyser le contenu dupliqué
Kill Duplicate : l’outil de référence pour analyser le contenu dupliqué

En plus du scan des pages, Kill Duplicate te propose des solutions à prendre. Il est possible de contacter le site qui duplique, contacter son hébergeur ou déposer une plainte. Une fois qu’une page a été traitée, elle apparaît dans l’onglet « Résolus ».

Enfin, le dernier onglet, « rapport », résume en un coup d’œil, tout ce que tu dois savoir sur ton duplicate content. On retrouve le nombre et le pourcentage de pages dupliquées, le nombre moyen de pages qui dupliquent les tiennes, les domaines qui dupliquent le plus tes pages, les URL qui dupliquent le plus en termes de %, les URL les plus dupliquées, etc…

Site : https://www.killduplicate.com/fr/

5 – Siteliner, un site gratuit pour analyser le contenu de ton site

Pour analyser et constater la duplication de contenu présente sur son site, Siteliner est une solution efficace et gratuite. Pour s’en servir, il suffit de rentrer l’URL de ton site dans la barre de recherche de la page d’accueil de Siteliner. Ensuite, l’outil va passer en revue l’intégralité de tes pages pour te transmettre toutes les informations liées à ta duplication de contenu.

Sur la version gratuite, le nombre d’URL est limité à 250.

Siteliner : outil de détection du Duplicate Content
Siteliner : outil de détection du Duplicate Content

Une fois l’analyse faite, tu auras accès à des statistiques générales, avec notamment ton pourcentage de contenu unique, dupliqué et commun. On a aussi des informations qui vont au-delà du contenu dupliqué, avec le poids moyen des pages, le temps de chargement moyen, etc…

En cliquant sur « Duplicate Content« , tu auras la liste des pages concernées. Tu pourras les trier par taux de similitude, nombre de pages qui matchent, l’autorité des pages ou le nombre de mots qui sont similaires.

Ensuite, en cliquant sur une URL, tu sauras d’où provient le contenu dupliqué, s’il est interne ou non, et quels passages sont concernés. Il est important de noter que Siteliner est très sensible sur la duplication de contenu et qu’il ne faut pas se mettre de pression pour 10 ou 15 % sur cet outil.

Site : https://www.siteliner.com/

Pourquoi éviter le contenu dupliqué ?

Les raisons évidentes d’éviter le contenu dupliqué sont les pénalités que Google peut t’infliger. En fait, ce sont des pénalités assez logiques quand on suit la logique de Google. Le moteur de recherche a pour but de proposer la meilleure réponse à la requête de l’utilisateur. Si 2 réponses sont similaires, l’internaute risque de perdre son temps. Ainsi, Google peut te pénaliser sur le positionnement de ta page dans les résultats de recherche, de sorte qu’on ait moins de chance de tomber dessus. Il peut aussi aller plus loin et désindexer la page.

De plus, au-delà des simples problèmes de référencement que cela induit, dupliquer le contenu de quelqu’un, même s’il est en libre accès sur Internet, n’est pas éthique et respectueux.

Comment fonctionne le Duplicate Content ?

Lorsque Google fait face à 2 pages qui contiennent le même texte, il ne joue pas à pile ou face pour savoir laquelle est l’originale. Il y a plusieurs critères qui rentrent en jeu à ce moment-là pour définir qui sera pénalisé et qui sera « validé ».

Tout d’abord, l’ancienneté du contenu. C’est évident, mais le contenu qui a été publié en premier à plus de chance d’être reconnu comme étant l’original.

Ensuite, la popularité du site. Si ton site pèse lourd aux yeux de Google, qu’il lui confiance, alors tu as beaucoup plus de chance d’être reconnu comme auteur original d’un contenu. Bien sûr, il ne faut pas « abuser de la confiance » de Google, il finit toujours par gagner.

Tu as maintenant entre tes mains tous les outils nécessaires pour éviter de faire du contenu dupliqué sur ton site web. Il s’agit vraiment d’un élément essentiel pour mettre toutes les chances de ton côté de percer dans les résultats de recherche. Si tu connais d’autres outils intéressants qui permettent de détecter le duplicate content, n’hésite pas à nous les partager dans l’espace commentaire ci-dessous ou bien sur nos réseaux sociaux.

4.4/5 - (7 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.