Veille et Actualités SEO

Google Images et SEO : Comment bien référencer ses images en 2019 ?

référencement google images

Depuis la mise à jour de Google Images qui redirige directement les internautes vers le site internet source, on constate un regain d’intérêt pour l’optimisation du référencement des images dans Google Images. Voici un récapitulatif des bases pour bien référencer ses images mais aussi un focus sur ce qui vient tout juste de changer.

Combien bien référencer des images sur Google Images en 2019 ? Retour sur les 8 bases.

Bien référencer une image sur Google Images n’est pas si compliqué que cela pour peu qu’on accepte de faire quelques petites manipulations essentielles qui prendront forcément plus de temps que l’intégration classique d’une image sur un site web :

1- Commencez par la base, créez vos propres images

Ceci est très important car Google n’aime pas le duplicate d’images dans ses résultats de recherche et arrive de mieux en mieux à reconnaitre les images.

2- Optimisez les dimensions et le poids de vos images

Google a tendance à préférer les images assez grandes (> 800px de large) mais dont le poids reste raisonnable. En fonction des dimensions de vos images, essayez de cibler moins de 500 ko max pour les plus grandes et moins de 100 ko dans l’idéal pour celles de taille plus modeste (celle à la une de cet article fait 10 ko par exemple), votre temps de chargement mobile et desktop n’en sera que meilleur.

3- Renommez votre image

Evitez les noms d’images de type « sdv225832555.jpg », préférez un nom court mais descriptif : ex: « referencement-google-images.jpg« .

4- Ajoutez systématiquement un attribut alt à vos images lors de leur intégration sur un site web

Cette règle est uniquement valable pour les images que vous souhaitez référencer, inutile de s’embêter pour les autres.

Voici un exemple de balise alt correctement renseignée : « Référencer Images sur Google« .

Pour rappel, les attributs alt sont utiles pour Google mais également pour les malvoyants, évitez donc les balises alt de type « referencer-images-google » qui sont inutiles et ne seront pas bien interprêtées par les logiciel dictant les contenus d’une page.

Pour les images avec aucuns objectifs de positionnement, vous pouvez laisser la balise alt vide.


5- Optimisez le texte situé autour de votre image et ajoutez une légende si possible

L’ajout de légende avec des mots-clés proches des requêtes ciblées est très efficace et aide Google à comprendre de quoi parle l’image ainsi que son contexte.

6- Balisez vos images à l’aide de schema.org

En fonction du type de page (fiche produit, article, recette, …), préférez le balisage adapté au format JSON ou directement en html avec les éléments itemprop.

7- Optimisez le <title> (balise titre) de la page où l’image est intégrée

Plus le title de la page sur laquelle l’image est intégrée est lié à l’image que vous souhaitez référencer, mieux c’est pour son positionnement.

8- L’autorité de la page et du domaine

Plus une image provient d’une source fiable et d’autorité, plus elle a de chances de se positionner facilement dans Google Images.

Les 3 nouveaux critères et facteurs pour bien référencer des images sur Google en 2019

Les bases rappelées, quels sont les nouveaux critères et facteurs introduits par Google pour bien référencer vos images sur Google Images en 2019 ?

Le 24 Septembre 2018, Google a annoncé avoir mis à jour son algorithme dédié à Google Images pour ajouter 3 facteurs importants impactant le référencement des images sur son moteur de recherche.

A partir de maintenant, outre les facteurs de base cités plus haut, Google prendra davantage en compte :

1- La « fraicheur » du contenu dans lequel une image est publiée

Plus le contenu associé à une image est récent, mieux ce sera pour son référencement (la mise à jour d’anciens contenus reste donc toujours intéressante).

2- Le placement de l’image dans la page

En d’autres termes, plus une page sera placée haut dans le contenu, plus elle sera valorisée par Google.

Préférez donc le placement de vos images stratégiques au-dessus de la ligne de flottaison ou juste en dessous.

3- L’autorité de la page sur laquelle l’image est placée

Si ce critère était jusqu’à présent déjà important pour Google, le moteur de recherche indique qu’il sera désormais plus important qu’avant.

Vous savez donc désormais ce qu’il vous reste à faire pour tirer le meilleur de Google Images et du trafic organique qui peut en découler pour quelques efforts supplémentaires à chaque intégration d’une nouvelle image sur votre site internet.

Vous souhaitez recevoir nos meilleurs articles ?

En vous abonnant à la newsletter LEPTIDIGITAL, vous confirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et de traitement des données (votre email ne sera jamais partagé et restera anonyme 😉 ).

Commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top