Blog UX : Veille et Astuces

L’UX comme « nouveau » facteur de positionnement officiel sur Google

google critères ux seo
Si cela fait déjà plusieurs années que les SEO s’intéressent de plus en plus à l’expérience utilisateur en plus des facteurs de positionnement historiques, notamment sur la partie temps de chargement et compatibilité mobile de leurs sites web, un récent article de Google vient de confirmer la tendance enclenchée. Google a officiellement annoncé que de plus en plus de critères UX allaient être intégrés dans ses facteurs de positionnement dans les prochaines mises à jour. A compter de Mai 2021, les Core Web Vitals deviendront un facteur de positionnement officiel. Voici un récap de ce qu’il faut en retenir.

Temps de chargement, compatibilité mobile et page experience metrics : trois familles de critères UX qui impactent et impacteront le positionnement SEO dans les SERPs

Si Google n’admet pas officiellement l’utilisation dès aujourd’hui de toutes les données dont ils disposent sur les intéractions avec les sites web, notamment via Google Analytics et Google Chrome, nombreux sont les webmasters qui ont déjà depuis plusieurs années optimisés l’expérience utilisateur de leurs sites web afin notamment de :

  • Réduire au maximum le temps de chargement de leurs pages
  • Rendre leurs pages 100% compatibles avec les smartphones
  • Réduire au maximum la « déceptivité » de leurs pages pour éviter le pogosticking (retour en arrière sur la page de résultats de recherche) et réduire au maximum le taux de rebond

Cette dernière annonce de mise à jour importante des facteurs de positionnement SEO de Google intervient un peu plus d’un an avant le déploiement officiel prévu.

Dès Mai 2021, Google se servira donc de davantage de critères UX afin de déterminer le classement final de ses résultats de recherche organiques.

Quels nouveaux critères UX prochainement intégrés comme facteurs de positionnement SEO sur Google ?

core web vitals leptidigital
Core Web Vitals : vue desktop page d’accueil LEPTDIGITAL

Dans son article de blog, Google a indiqué que les nouveaux critères UX qui impacteront le positionnement des pages web sur son moteur de recherche seront essentiellement des critères d’interactivité avec la page mesurés notamment grâce au Chrome Experience Report.

Baptisés les « Core Web Vitals« , ces nouveaux critères reposent sur trois statistiques : le LCP, le FID et le CLS :

  • Largest Contentful Paint (LCP): mesure la performance de chargement d’une page web. Le LCP mesure le temps nécessaire au navigateur pour afficher le plus grand élément visible dans la fenêtre d’affichage à partir du moment où l’internaute essaie d’accéder à l’URL. Pour proposer une bonne expérience utilisateur, le LCP devrait être inférieur ou égal à 2,5 secondes.
  • First Input Delay (FID): mesure l’interactivité avec la page. Cet indicateur mesure le délai entre le moment où un internaute interagit pour la première fois avec votre page (moment où il clique sur un lien, appuie sur un bouton ou autre) et le moment où le navigateur répond à cette interaction, quel que soit l’élément interactif sur lequel il a cliqué en premier. Cet indicateur est très important pour les pages qui nécessitent la réalisation d’actions (ex : sites e-commerce). Pour offrir une bonne expérience utilisateur, Google recommande un FID inférieur ou égal à 100 millisecondes.
  • Cumulative Layout Shift (CLS): mesure la stabilité visuelle d’une page web. Le CLS mesure le nombre de fois que la mise en page est décalée pendant la phase de chargement. Le score est compris entre 0 et 1. 0 signifie aucun décalage, et 1 signifie le plus grand décalage. Cette valeur est importante, car le décalage d’éléments de page empêche les internautes d’interagir correctement avec votre page. Pour offrir une expérience optimale, Google recommande un CLS de moins de 0,1.

Quels outils pour mesurer les Core Web Vitals de votre site et ceux de vos clients ?

core web vitals
Core Web Vitals : voici comment évaluer si vos pages sont à la hauteur ou non selon Google

Deux outils vous permettront de mesurer cela :

Des changements similaires pour le classement des articles référencés dans l’encart Google Actualités « A la une »

Dans le cadre de cette mise à jour, Google intégrera également ces mêmes critères UX dans les facteurs qui impactent le classement des pages référencées dans la fonctionnalité Top Stories (A la une) des résultats de recherche mobiles.

Lors de cette même mise à jour prévue en Mai 2021, Google a également annoncé la fin de l’exigence AMP pour être référencé dans cet encart, un changement de cap qui traduit la faible percée de ce format auprès des éditeurs ?

Google continuera bien entendu de prendre en charge AMP et continuera de créer des liens vers les pages AMP lorsqu’elles seront disponibles, notamment depuis cette section.


Tu souhaites recevoir nos meilleurs articles ?

En t’abonnant à la newsletter LEPTIDIGITAL, tu confirmes avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et de traitement des données (ton email ne sera jamais partagé et restera anonyme 😉 ).

To Top

🚀  Tu veux recevoir nos meilleurs conseils & articles dans ta boite mail ?