Sauvegarde Hyper-V : Méthodes principales pour sauvegarder une VM Hyper-V

Une sauvegarde Hyper-V bien pensée est essentiel à la sécurité des données et à la stabilité de la production. Découvrez comment sauvegarder efficacement.

Les entreprises utilisent largement les avantages de la virtualisation pour améliorer l’efficacité de leur matériel. Les environnements virtuels conçus avec des solutions d’hyperviseur telles que Hyper-V peuvent améliorer de nombreux workflows internes et externes, de la communication entre les employés à l’exécution des services clients.

En raison de l’importance des workflows et des infrastructures numériques, une grande partie des données stockées et traitées par des VM Hyper-V sont des données critiques qui doivent, par conséquence être bien protégées contre les pertes. La meilleure manière de prévenir la perte de données consiste à mettre en place un processus de sauvegarde Hyper-V régulier.

Cet article aborde les raisons de disposer d’une sauvegarde Hyper-V et explique également les approches principales et les bonnes pratiques à suivre lors de la sauvegarde des données, des VM et des infrastructures Hyper-V.

Pourquoi la sauvegarde Hyper-V ?

Dans notre cybermonde moderne, les incidents de perte de données ne sont plus une éventualité pour les entreprises. Lorsqu’un nombre croissant de processus de production commencent à s’appuyer sur des infrastructures numériques, les pertes de données provoquant des interruptions qui nuisent gravement aux finances et à la réputation ne sont qu’une question de temps. Par exemple, parmi les facteurs entraînant des pertes de données, on trouve les suivants :

  • Panne de matériel
  • Interruption logicielle
  • Panne de disque soudaine 
  • Suppression accidentelle ou malveillante
  • Attaque par ransomware
  • Problèmes de connexion
  • Panne de courant
  • Incendie, inondation ou autre désastre naturel

Bien entendu, les entreprises construisent des systèmes de sécurité numérique fiables, éduquent les utilisateurs et s’efforcent de trouver des fournisseurs de matériel et des fournisseurs de connectivité réseau fiables. Toutefois, plus un environnement numérique est complexe, plus il peut présenter de vulnérabilités. Une urgence peut se produire à tout moment, la conséquence la plus courante étant alors la perte de données critiques.

Lorsque les données d’une VM sont perdues, la seule manière de les restaurer est d’utiliser une sauvegarde Hyper-V précédemment créée. Chaque entreprise doit développer une stratégie de protection des données et disposer d’un plan de récupération pour garder le contrôle des données critiques et assurer la continuité de la production même lorsque le pire scénario de perte de données devient réel.

Comment sauvegarder une VM dans Hyper-V ?

Il existe une variété d’approches aux processus de sauvegarde et de récupération des données, des VM et des infrastructures Hyper-V. Une approche de la sauvegarde doit répondre aux besoins liés aux exigences et aux politiques de l’entreprise en termes de protection des données. Les principales approches de la sauvegarde Hyper-V sont les suivantes :

  • Sauvegardes manuelles
  • Sauvegarde de VM Hyper-V avec la Sauvegarde Windows Server
  • Utilisation de dispositifs de sauvegarde matérielle
  • Création de sauvegardes de VM à l’aide de solutions logicielles tierces

Chacune de ces approches de la sauvegarde Hyper-V présente ses propres avantages et inconvénients. Apprenez-en plus ci-dessous et prenez en compte chaque aspect lorsque vous développez la stratégie de sauvegarde des VM Hyper-V de votre entreprise.

Sauvegarde Hyper-V manuelle

Les sauvegardes manuelles constituent l’approche la plus ancienne dans la protection des données. Dans une sauvegarde Hyper-V manuelle, l’utilisateur localise et copie les données lui-même, puis les transfère vers le stockage de destination.

Les sauvegardes manuelles sont les plus économiques. Elles ne nécessitent ni logiciel ni matériel supplémentaire et ne nécessitent pas de l’utilisateur des connaissances et/ou une expérience spécifiques. En fait, mise à part la rémunération des employés, les sauvegardes manuelles sont gratuites pour une entreprise.

Par contre, un système fiable de protection des données doit minimiser le risque d’erreur humaine. Au-delà de l’utilisation d’une ou deux VM Hyper-V à des fins personnelles, les sauvegardes manuelles ne peuvent simplement pas offrir une fiabilité et une efficacité opérationnelle suffisantes.

Sauvegarde Hyper-V avec la Sauvegarde Windows Server

La Sauvegarde Windows Server est une solution de sauvegarde Hyper-V gratuite pouvant être considérée comme le système de sauvegarde par défaut, du moins pour les tâches qu’elle réalise. Vous pouvez utiliser la Sauvegarde Windows Server via l’assistant graphique ou l’outil de ligne de commande wbadmin qui l’accompagne. Faisant partie du pack logiciel Microsoft Hyper-V, la Sauvegarde Windows Server peut s’exécuter sur Windows Server 2012 ou version plus récente et sur Hyper-V Server.

Avec la console de la Sauvegarde Windows Server, vous pouvez créer et gérer des sauvegardes Hyper-V, créer des plannings de workflow de sauvegarde, exécuter des sessions de sauvegarde Hyper-V à la demande ou automatiquement, etc. Le service de cliché instantané des volumes (VSS ou Volume Shadow Copy Service) et la sauvegarde incrémentielle via le suivi des modifications “résilientes” (RCT ou Resilient Change Tracking) sont pris en charge.

Bien que la Sauvegarde Windows Server soit simple, gratuite et relativement fiable, cette solution peut ne pas répondre à tous vos besoins. Tout d’abord, la Sauvegarde Windows Server ne permet pas de surveiller les processus de sauvegarde ni de vérifier la cohérence des VM et de leurs applications dans les sauvegardes. De plus, gérer confortablement des workflows de sauvegarde dans des environnements informatiques exécutant plus de trois hôtes Hyper-V serait difficile. Enfin, il est impossible de récupérer des fichiers ou des objets spécifiques à partir de sauvegardes Hyper-V effectuées avec la Sauvegarde Windows Server. Pour restaurer un objet spécifique, il vous faudra d’abord monter manuellement une VM sauvegardée.

Appliance de sauvegarde matérielle

Le moyen d’organiser rapidement un processus de sauvegarde pour un environnement Hyper-V complexe consiste à installer un appareil de sauvegarde prêt à l’emploi. Une appliance de sauvegarde matérielle moderne intègre un processeur, des modules RAM, des interfaces réseau et des disques se stockage, accompagnés du logiciel de sauvegarde propriétaire. Il s’agit d’un appareil hautes performances pouvant s’intégrer au système informatique d’une entreprise avec pas ou peu de problèmes. Quel que soit le fournisseur, les appliances de sauvegarde actuelles peuvent fournir à l’entreprise un riche éventail d’outils et de fonctionnalités pour la sauvegarde et la restauration des données, la réplication des charges de travail, la vérification, la surveillance et la récupération après sinistre.

L’inconvénient majeur d’une appliance de sauvegarde matérielle réside dans son coût. Même le dispositif le plus simple peut nécessiter des investissements significatifs que toutes les entreprises ne peuvent pas se permettre. Le coût final du système et de la maintenance peut s’accentuer si le personnel informatique impliqué doit d’abord se familiariser avec le logiciel propriétaire de l’appliance pour pouvoir en utiliser pleinement ses fonctionnalités.

Solutions logicielles de sauvegarde tierces

Les entreprises désirent protéger leurs données efficacement sans subir la faible fiabilité des sauvegardes manuelles, l’insuffisance des fonctionnalités des outils par défaut et le coût des appliances de sauvegarde matérielle. Une solution logicielle universelle de sauvegarde Hyper-V peut constituer votre premier choix si vous souhaitez disposer d’un ensemble d’outils de protection des données sans compromis et à un prix abordable.

Par exemple, NAKIVO Backup & Replication est une solution de protection des données sans agent, qui assure la sauvegarde, la restauration, la réplication et la récupération après sinistre des VM. En outre, cette solution peut aider les entreprises à protéger leurs données et leurs charges de travail dans n’importe quel environnement virtuel (Microsoft Hyper-V, VMware vSphere, Nutanix AHV), ainsi que sur des serveurs physiques, sur des stations de travail Windows et Linux et dans des infrastructures hybrides.

Les solutions de sauvegarde universelles modernes vous permettent de planifier et d’automatiser les workflows de sauvegarde et de récupération, d’exécuter des sauvegardes incrémentielles avec RCT, de vérifier la capacité de récupération des VM Hyper-V sauvegardées et de contrôler les activités de protection des données de plusieurs sites et emplacements depuis une console unique.

Sauvegarde Hyper-V : Meilleures pratiques

Une fois que vous avez choisi votre approche et votre solution en termes de protection des données, faites de votre stratégie de sauvegarde Hyper-V une stratégie aussi efficace que possible. Améliorez la protection des VM Hyper-V et des données critiques de votre entreprise en suivant les recommandations ci-après :

Sachez quelles données sauvegarder

Avant de réfléchir à la manière de sauvegarder des machines virtuelles dans Hyper-V, VMware ou n’importe quel autre hyperviseur, vous devez savoir quelles VM de votre environnement doivent être sauvegardées. La stratégie dépend de la structure de votre environnement, de la quantité de données à protéger, de l’importance des données en question et des ressources que vous pouvez allouer pour les tâches de sauvegarde et de réplication.

Définissez les charges de travail essentielles à la production, ainsi que celles qui traitent et stockent d’autres données critiques. Les VM qui stockent des fichiers de données tels que des documents juridiques importants, des données personnelles sur les clients et la propriété intellectuelle doivent être protégées et sauvegardées selon les politiques et les exigences légales appropriées. Une fois les charges de travail définies, continuez à développer votre stratégie de protection des données.

Ne pas confondre points de contrôle de VM Hyper-V et sauvegardes

Un guide sur les meilleures pratiques en matière de point de contrôle Hyper-V doit mentionner cela. Beaucoup pensent que les points de contrôle Hyper-V (ou encore instantanés) sont des sauvegardes et que rien d’autre n’est nécessaire pour protéger efficacement les données. C’est faux.

En fait, un instantané n’est qu’un outil de restauration qui permet, par exemple, de restaurer rapidement l’état par défaut d’une VM Hyper-V après avoir testé de nouvelles fonctionnalités ou applications avec cette VM. C’est exact, aucun instantané n’est une sauvegarde en soi. En outre, chaque fois qu’une interruption se produit au-dessus du niveau d’une VM, il n’est pas possible d’utiliser un instantané de VM standard pour restaurer les données ou regagner l’accès à la charge de travail.

Exécuter et stocker les sauvegardes sur une autre infrastructure

Exécuter votre logiciel de sauvegarde et vos VM de production sur un hôte unique est risqué. Si vous exécutez et stockez vos sauvegardes ensemble avec les données de l’environnement principal, vous augmentez radicalement le risque que la production et les sauvegardes de l’entreprise connaissent une défaillance au même moment après un incident. Lorsque les sauvegardes sont indisponibles, chiffrées, supprimées ou corrompues, aucune récupération n’est possible.

La meilleure option dans ce cas est de disposer d’un serveur dédié pour installer et exécuter un logiciel de sauvegarde et pour stocker les données de sauvegarde Hyper-V. Si des tâches de sauvegarde et de récupération sont effectuées sur une appliance matérielle autonome, les workflows de sauvegarde et ceux de production ne génèrent pas de surcharge de performance l’un pour l’autre. Stocker des sauvegardes sur les disques intégrés de cette appliance permet de disposer de sauvegardes sur site pour une récupération rapide, mais toujours séparées de l’environnement principal.

Fournir suffisamment de ressources matérielles

La sauvegarde de données est une opération qui consomme des ressources. Les tâches de sauvegarde exercent une charge élevée sur les hôtes Hyper-V, sur les réseaux et sur les sous-systèmes de stockage de votre entreprise. Un simple goulot d’étranglement au niveau du processeur, de la bande passante réseau ou de la RAM, entre autres, peut réduire gravement les performances de votre environnement de production et de vos workflows de sauvegarde.

Pour cette raison, assurez-vous que votre infrastructure de sauvegarde dispose de suffisamment de ressources de processeur, de RAM, de réseau et d’espace de stockage pour exécuter tous les workflows requis et conserver les sauvegardes de données nécessaires. De plus, votre matériel et votre réseau de production doivent disposer de capacités de réserve afin que les VM s’exécutent sans heurts pendant la copie des données de production vers les référentiels de sauvegarde.

Automatiser les workflows de sauvegarde Hyper-V

Aujourd’hui, les environnements virtuels des entreprises sont le plus souvent des systèmes complexes à plusieurs niveaux avec des dizaines, des centaines voire des milliers de VM s’exécutant sur plusieurs hôtes. Toutefois, même pour les environnements beaucoup plus petits composés de dix charges de travail sur un hôte unique, contrôler et exécuter manuellement toutes les tâches de sauvegarde nécessaires serait peu fiable et prendrait trop de temps.

Automatiser les processus de sauvegarde Hyper-V peut accroître significativement l’efficacité de la protection des données. Avec les solutions logicielles contemporaines, il vous suffit de configurer et de planifier les sauvegardes de VM une seule fois. La solution exécute ensuite automatiquement les workflows nécessaires, d’où une protection des données plus fiables. En outre, les sauvegardes automatisées peuvent alléger la charge du personnel informatique et l’aider à consacrer une plus grande partie de son temps de travail à d’autres tâches importantes.

S’assurer que les sauvegardes prennent en charge les applications

Les solutions modernes intègrent le support VSS et peuvent exécuter des sauvegardes de VM Hyper-V prenant en charge les applications. La prise en charge des applications est nécessaire pour garantir la cohérence des données des applications dans les sauvegardes et permettre une récupération sans heurts.

Dans les sauvegardes Hyper-V prenant en charge les applications, VSS est utilisé pour garantir que les données d’application soient correctement vidées de la mémoire et gelées pendant une période suffisamment longue pour prendre un instantané VSS cohérent. Ces sauvegardes exécutant des serveurs d’applications critiques tels que Microsoft Exchange Server ou Microsoft SQL peuvent vous aider à restaurer la production beaucoup plus rapidement et à prévenir les pertes de données vitales.

Suivre la règle du 3-2-1

La règle du 3-2-1 est la règle de protection des données couramment acceptée dans l’industrie informatique. Selon cette règle, une entreprise qui améliore la fiabilité de ses sauvegardes de données doit :

  • Créer au moins trois copies des données de sauvegarde
  • Conserver les copies de sauvegarde sur deux types de support différents ou plus (par exemple, sur un disque dur et dans le cloud)
  • Envoyer une copie vers un site distant numériquement isolé et géographiquement assez éloigné du serveur principal

En suivant la règle du 3-2-1, vous évitez les points de défaillance uniques et vous pouvez rapidement restaurer vos données lorsqu’une interruption mineure se produit sur le site principal. En cas de désastre majeur (par exemple, une attaque par ransomware qui bloque le serveur principal), les données critiques stockées dans la sauvegarde distante demeurent en sécurité et accessibles.

Vérifier les sauvegardes terminées

Sans aucun doute, le pire moment auquel découvrir que vos sauvegardes sont irrécupérables est lorsque les données d’origine sont déjà perdues. Pour empêcher cela, choisissez une solution de sauvegarde Hyper-V qui vous permet de vérifier la possibilité de récupération des sauvegardes récemment créées ou mises à jour. Les solutions logicielles de sauvegarde contemporaines peuvent vérifier les sauvegardes immédiatement après la fin des workflows.

Réduire la taille des sauvegardes de VM

Selon la règle informatique courante, vous devez disposer au minimum d’autant d’espace disque pour vos sauvegardes que pour vos VM de production. Cependant, les meilleures solutions proposées sur le marché peuvent vous aider à réduire la taille de vos sauvegardes et à accroître considérablement l’efficacité de votre utilisation du disque. Avec des sauvegardes pouvant occuper jusqu’à dix fois moins d’espace disque après déduplication et compression, vous pouvez donc soit disposer de plus de points de récupération avec un espace disque inchangé, soit économiser sur les coûts de maintenance en installant moins de disques sur votre serveur de sauvegarde.  

Améliorer la sécurité des données de sauvegarde Hyper-V

Aujourd’hui, les menaces pesant sur les environnements informatiques sont plus sévères que jamais. Les pirates informatiques savent à quel point les sauvegardes sont importantes pour les entreprises et les référentiels de sauvegarde sont régulièrement la cible de cyberattaques. Par conséquent, veiller à la sécurité des données de sauvegarde Hyper-V est une tâche hautement prioritaire.

Les solutions de protection des données peuvent vous aider à protéger vos sauvegardes. Par exemple, avec NAKIVO Backup & Replication vous pouvez rendre vos sauvegardes immuables dans un référentiel local basé sur Linux, dans un NAS ou dans Amazon S3. L’immuabilité protège les données de sauvegarde contre toute modification tout au long de la période définie, de sorte que, par exemple, un ransomware ayant réussi à infiltrer votre environnement, ne puisse chiffrer ou supprimer de sauvegardes Hyper-V.

Organiser la récupération après sinistre

Un processus de récupération après sinistre soigneusement organisé peut vous aider à restaurer et à stabiliser les opérations de production de votre entreprise lorsque l’environnement informatique n’est plus du tout opérationnel. Comme chaque minute d’interruption se traduit par des pertes financières pour votre entreprise, les workflows de récupération après sinistre les plus rapides sont les meilleurs.

Les solutions actuelles de protection des données peuvent vous permettre de créer des workflows automatisés pour les basculements planifiés et d’urgence, les restaurations et les séquences de migration du centre de données sur plusieurs sites. De plus, des workflows personnalisés peuvent être créés pour différents scénarios de catastrophe. Lorsqu’un sinistre réel survient, il vous suffit de lancer le workflow de récupération après sinistre précédemment créé et de restaurer automatiquement la production en quelques minutes, quelle que soit la gravité du désastre survenu sur le site principal.

Conclusion

L’efficacité de la protection des données avec une sauvegarde Hyper-V dépend de l’approche choisie. Chaque approche présente des avantages et des inconvénients :

  • Les sauvegardes manuelles peuvent convenir aux cas d’utilisation personnels. Mais elles ne répondront sûrement pas aux besoins, même de la plus petite entreprise, en termes de fiabilité et de rapidité.
  • L’outil Sauvegarde Windows Server peut être un moyen adapté et gratuit pour sauvegarder certaines VM et peut constituer une solution de sauvegarde de base. Toutefois, une entreprise qui se développe nécessitera tôt ou tard une solution plus fonctionnelle.
  • Les appliances de sauvegarde prête à l’emploi intégrant des logiciels propriétaires et du matériel de pointe offrent surtout des fonctionnalités de sauvegarde avancées, de restauration, de réplication et de récupération après sinistre. Ils ont pour inconvénient le coût – les appliances de sauvegarde de pointe peuvent nécessiter de sérieux investissements pour l’entreprise.
  • Les solutions logicielles de sauvegarde universelles peuvent offrir un ensemble complet de fonctionnalités de protection des données, avec une capacité supérieure qu’un outil de sauvegarde Hyper-V manuel ou intégré. En même temps, les logiciels de sauvegarde contemporains peuvent être plus économiques qu’une appliance de sauvegarde.

Choisissez votre approche de la protection des données selon les besoins et les capacités de votre entreprise. Dans tous les cas, trouver le bon équilibre entre les fonctionnalités et le coût d’une solution de protection des données est essentiel.

Cet article a été rédigé par un partenaire invité dans le cadre d’un partenariat sponsorisé

Un avis ? post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.