NEWS #Digitale : envie de recevoir nos meilleurs articles ?  Inscription → 

Impact des Deepfakes sur la Cybersécurité : des Menaces Toujours plus Réalistes et Sophistiquées

Avec les avancées constantes de l’intelligence artificielle (IA), la création de deepfakes, ces médias artificiels ultra-réalistes qui trompent nos sens, est devenue de plus en plus accessible. Autrefois cantonné au divertissement, l’essor des deepfakes pose aujourd’hui de sérieux risques en termes de désinformation et de fraude, remettant en question la fiabilité des informations diffusées sur Internet.
Leptidigital les menaces des deepfakes

Fonctionnement et dangers des deepfakes

Les deepfakes reposent sur des algorithmes d’apprentissage profond qui permettent de superposer le visage d’une personne sur le corps d’une autre dans une vidéo ou encore de reproduire avec précision la voix de quelqu’un. Ces créations ultra-réalistes peuvent être utilisées à des fins malveillantes telles que la manipulation de l’opinion publique, les chantages ou encore l’usurpation d’identité.

La désinformation et l’influence sur l’opinion publique

L’utilisation de deepfakes pour propager de fausses informations constitue un danger pour la démocratie et la cohésion sociale. Des incidents marquants, tels que la diffusion de deepfakes pendant le conflit entre Israël et le Hamas ou la création d’images trompeuses impliquant des personnalités politiques comme Donald Trump, illustrent les risques majeurs posés par l’intelligence artificielle générative et sa capacité à ébranler la confiance du public.

Un deepfake du président ukrainien Volodymyr Zelensky, incitant la population à rendre les armes, avait été diffusé sur le site de la chaîne d’information Ukraine 24 ainsi que sur plusieurs plateformes de médias sociaux. Cet événement a été le premier de ce type en temps de conflit. Les objectifs de ces guerre de l’information sont tant multiples qu’effrayant : discréditer une personnalité politique, semer le doute parmi l’audimat, créer de la confusion, en somme tout ce qui est utile au camp adverse.

La manipulation massive l’opinion publique et la possibilité d’escalade du conflit sont à craindre surtout si des deepfakes impliquant d’autres dirigeants, tels que Joe Biden ou Emmanuel Macron, étaient diffusés.

Fraudes et usurpation d’identité

Vous recevez un mail de votre directeur pour une visio-conférence. Jusque là tout est normal, sauf un détail : en réalité tout le monde, sauf vous, sont des faux. Les deepfakes peuvent également être utilisés pour commettre des fraudes sophistiquées et usurper l’identité de personnes.

C’est arrivé récemment à Hong-Kong : le résultat ? 200 millions de dollars hongkongais, soit 25 millions de dollars américains volatilisés.

L’imitation va au-delà de l’image : la voix, les mouvements et les expressions faciales sont habillement copiées. Tout ça sur la base de vidéo trouvées sur le web, notamment sur les réseaux sociaux comme YouTube pour l’affaire Hongkongaise.

Selon Mikko Hyppönen, expert reconnu dans le domaine de la cybersécurité, l’IA est à l’origine de certaines des plus grandes menaces pour 2024. Deepfakes mais également logiciels malveillants, botnets, ransomwares et vulnérabilités des objets connectés: les menaces se multiplient.

YouTube : ARTIFICIAL EVIL — Mikko Hypponen — #SPHERE23

Comment se protéger face aux deepfakes ?

La lutte contre les deepfakes est un enjeu majeur pour la cybersécurité. Plusieurs stratégies sont possibles pour tenter de contrer cette menace :

Les nouvelles technologies pour détecter et identifier les deepfakes

Chercheurs et entreprises développent actuellement des algorithmes capables de détecter automatiquement les deepfakes, en se basant notamment sur les imperfections du rendu visuel ou sonore. Ces outils pourraient être utilisés par les plateformes de partage de vidéos et les réseaux sociaux pour empêcher la propagation de fausses informations et protéger leurs utilisateurs. La course est sans fin entre les créateurs de deepfakes et les chercheurs : les premiers ayant toujours un coup d’avance.

S’éduquer et s’informer sur les deepfakes

Face à l’essor des deepfakes, il est essentiel de se renseigner sur les risques liés à cette technologie mais aussi sur comment y faire face. Vous pouvez analyser les mouvements et expressions faciales , la cohérence audio-visuelle, le contexte et les sources, consulter des outils de détection de deepfakes.

Soyez surtout conscient des signaux d’alarme : les signes révélateurs de deepfakes, tels que des actions ou des déclarations extraordinaires, qui pourraient indiquer une manipulation.

Deepfake de Macron en doudoune
Images générées par IA représentant Macron en style urbain diffusées via X / Twitter

Pour entrer plus en détail dans le sujet vous pouvez lire notre article sur comment détecter et se protéger des Deppfakes.

Des lois pour réguler l’utilisation des deepfakes

Les gouvernements ont également un rôle à jouer afin de réguler l’utilisation des deepfakes et sanctionner ceux qui s’en servent à des fins malveillantes. Des lois adaptées sont nécessaires pour prévenir les abus tout en préservant la liberté d’expression et d’innovation.

Le Sénat a adopté deux amendements gouvernementaux le 4 juillet 2023 pour encadrer les deepfakes et les deepfakes pornographiques dans le cadre du projet de loi sur la sécurité numérique. Le premier amendement modifie l’article 226-8 du code pénal pour inclure les contenus générés par traitement algorithmique reproduisant l’image ou les paroles d’une personne sans son consentement. Les peines sont portées à deux ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende en cas de publication en ligne.

Le deuxième amendement crée un nouvel article 226-8-1 pour punir de deux ans d’emprisonnement et 60 000 € d’amende la publication non consentie de montages à caractère sexuel.

Avant de se quitter…

Si cet article sur les deepfakes vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux, à vous abonner à notre newsletter digitale et/ou à nous suivre sur Google Actualités pour recevoir nos prochains articles.

Vous pouvez également suivre nos meilleurs articles via notre flux RSS : https://www.leptidigital.fr/tag/newsletter-digitale/feed/ (il vous suffit de l’insérer dans votre lecteur de flux RSS préféré (ex : Feedly)).

Nous sommes aussi actifs sur LinkedIn, X, Facebook, Threads et YouTube. On s’y retrouve ?

Un avis ? post

Vous Souhaitez Recevoir Nos Meilleurs Articles ?

(Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *