Comment augmenter le taux de conversion de votre boutique en ligne ?

Philipp Denisov, CEO de Brandquad, partage avec nous quelques règles simples que les propriétaires de boutiques en ligne peuvent suivre pour augmenter le taux de conversion de 135 % en décrivant simplement leurs produits correctement.

Que faut-il indiquer dans la fiche produit de votre boutique en ligne ?

Si vous pensez qu’une photo, une courte description du produit avec des caractéristiques de base suffisent, alors je vais vous contrarier – vos ventes ne vont pas atteindre le niveau de performances espéré.

Un texte optimisé et des contenus visuels bien choisis contribuent à augmenter la conversion jusqu’à plusieurs centaines de fois l’objectif fixé.

Bien sûr, tout dépend de la catégorie de produits, car différentes mécaniques fonctionnent pour différents cas de figure.

Mais le non-respect de ces stratégies vous prive – tant les magasins que les fabricants – d’un avantage concurrentiel.

Voyons comment améliorer le contenu de votre site marchand.

Les trois règles de la photographie

Commençons par une règle simple concernant les illustrations. Il y a en effet quelques règles à respecter. 

Première règle : plus il y a de photos, plus la conversion sera élevée.

Selon les résultats d’une étude menée en interne, en collaboration avec un grand détaillant en ligne, lorsque 3-5-8 photos sont ajoutées à la galerie de la fiche produit, la conversion augmente en moyenne de 8,5%.

Mais il y a une nuance ici, cette règle fonctionne différemment pour différentes catégories. Ainsi, pour les accessoires et les bijoux, comme nos tests l’ont montré, une augmentation du nombre de photos entraînait toujours une augmentation de la conversion. Et dans les catégories « sport », « livres » ou « nourriture », l’ajout de photos a eu beaucoup moins d’effet. 

Deuxième règle : certaines catégories de produits sont caractérisées par certaines photos qui peuvent en plus augmenter la conversion de 5 à 7 %.

De quoi parle-t-on ?

Par exemple, pour les magasins de meubles, il s’agit de photographies d’ameublement d’intérieur, d’accessoires et de bijoux qui nécessitent la présence de modèle (une photo d’une chaîne sur un cou, des boucles d’oreilles sur une oreille, etc.). Il est important pour le vendeur de disposer de photographies fonctionnelles.

Autre exemple : si votre cuisinière est équipée d’un éclairage OLED, ajoutez une photo avec cet éclairage à la galerie. Et là encore, nous devons prendre en compte les particularités des différents segments – pour les bijoux, les photos de modèles ont augmenté la conversion de 135%.

Troisième règle : la qualité est plus importante que la quantité. Il vaut mieux avoir une bonne photo que trois mauvaises.

Les avis des tiers sont également importants. Si vous commercialisez des produits technologiques, mettre à disposition de vos clients des reviews sur vos produits peut faire la différence.

Ces reviews peuvent être réalisées par vos équipes en amont ou par des bloggeurs tiers. Selon les recherches que nous avons menées, le taux de conversion de l’ajout de telles vidéos peut atteindre 30%.

Vous pouvez ajouter un widget YouTube à la page. Pourquoi un widget et non pas un lien ? Cela vous permettra de garder le prospect sur votre site et éviter ainsi une baisse de trafic.

Après tout, vous pouvez gagner de l’argent non seulement sur la vente de produits, mais également sur les ventes publicitaires.

Le contenu vidéo augmente considérablement le temps passé sur le site – un gain moyen d’environ 5 à 8 secondes qui participe également à la conversion.

Tests A/B

Nous avons récemment testé une vidéo animée avec un fabricant d’équipement. Il s’agit d’une courte vidéo – une sorte de fiche produit à destination des prospects qui n’ont pas le temps de lire.

Le client regarde 20 à 40 secondes de vidéo et découvre ainsi toutes les principales caractéristiques et fonctionnalités du produit. Les informations sont collectées sur la base de données et de photographies déjà disponibles.

Sur la base des résultats des tests A / B, la conversion des produits avec de telles vidéos animées a augmenté de 200 %.

Dans le même temps, il existe déjà des outils qui vous permettent de créer un tel contenu automatiquement.

Expérimentez avec un contenu riche

Aujourd’hui, les détaillants et les fabricants commencent à expérimenter activement les contenus riches.

En fait, il s’agit d’une description de produit d’une page, qui contient toutes les caractéristiques clés du produit, des descriptions, ainsi que des photographies contextuelles, et des vidéos.

Ce type de contenu riche a été inventé et utilisé par les vendeurs sur AliExpress.

Comment ça marche ?

Tout d’abord, vous proposez la description la plus complète possible du produit.

Ensuite, si vous devez comparer, par exemple, deux téléviseurs, vous n’avez pas besoin de basculer entre différents onglets dans le navigateur, mais ouvrez simplement deux fichiers, comparez, trouvez les réponses dont vous avez besoin et prenez une décision.

Dans le même temps, pour certains détaillants, la description du produit est sur un onglet, les caractéristiques sur l’autre, et le bundle sur le troisième, ce qui complique encore la comparaison.

Nos tests montrent qu’un contenu riche augmente les conversions jusqu’à 20 % en moyenne, mais cela dépend fortement du segment.

Dans le même temps, un contenu riche est la base d’autres formats de contenu, car vous collectez le maximum d’informations sur un produit en un seul endroit.

Sur certains sites marchands, votre produit n’apparaîtra pas dans les résultats de recherche si vous ne renseignez pas certains attributs. Le produit devient ainsi indisponible pour les prospects et les acheteurs potentiels.

Parfois, certaines informations sont tacitement cachées par les plateformes de ventes.

Ces attributs et ces informations sont généralement inaccessibles afin que les fournisseurs n’influencent pas directement les résultats de la recherche.

Donc le meilleur moyen de contourner ce type de handicap serait de maximiser les informations sur le produit.

Quid du contenu supplémentaire ?

Certains fabricants autorisent uniquement l’utilisation de leurs propres textes, photos et vidéos.

Mais s’il n’y a pas de restrictions, le vendeur peut le faire lui-même, car c’est dans son intérêt, ses ventes en dépendent.

Certes, ce n’est pas toujours facile et d’ajouter du contenu surtout si le vendeur dispose d’un grand volume de marchandises. De plus, cela engendre des coûts supplémentaires.

Comment économiser du temps et de l’argent dans la réalisation de ces contenus ?

L’automatisation des processus peut s’avérer utile : collecter et stocker du contenu, créer des descriptions et d’autres attributs de texte, travailler avec des photographies.

Et n’oubliez pas de réaliser des tests A / B – vous pouvez d’abord vérifier si le nouveau contenu fonctionne pour votre public cible, et s’il y a une augmentation de la conversion, vous pouvez déjà y consacrer de l’énergie.

Cet article a été rédigé par un partenaire non affilié à leptidigital

4/5 - (1 vote)