Méthodes d’UX design : 3 approches utiles à maitriser

Tu t’intéresses à l’UX et aux différentes méthodologies qui permettent d’arriver à des design UX friendly ? Voici une liste des 3 méthodes UX populaires et utilisées par les meilleures professionnels de l’UX design.

Livre : les 30 meilleures méthodes UX pour concevoir une expérience utilisateur optimale

livre méthodes ux design
Couverture du livre sur les méthodes de design UX

Si tu souhaites aller plus loin que les 3 méthodes UX que l’on va te présenter dans cet article, on te recommande ce très bon livre complet de Carinne Lallemand et Guillaume Gronier sur les meilleures méthodes UX pour concevoir des expériences optimales.

1- La méthode OOUX : la méthode d’architecture de l’information et de design d’interaction

exemple méthode OOUX
Exemple de template de méthode OOUX (Source : Sophia Prater)

La méthode OOUX, pour Object Oriented UX, est une méthode qui a été développée par Sophia Voychehovski Prater et est inspirée de la programmation orientée objet.

Traditionnellement, les équipes de produits numériques répartissent la complexité par fonctionnalité, user story ou flux de tâches.

Les équipes ont tendance à décomposer la complexité par les verbes. Malheureusement, cela conduit souvent à des expériences utilisateur bricolées et décousues.

L’expérience utilisateur orientée objet offre un meilleur moyen de briser la complexité, nous permettant de travailler de manière itérative et holistique. Au lieu de découper un système par des verbes, les OOUXers découpent par des noms. En fin de compte, c’est aussi comme ça que les développeurs fonctionnent, de manière orientée objet. En tirant parti des processus OOUX, les équipes UX peuvent collaborer de manière plus transparente avec les équipes de développement.

Il n’y a pas que les développeurs qui décomposent les systèmes complexes en objets. Nous pensons tous en objets, designers et utilisateurs finaux. Ainsi, à mesure que nous rendons nos expériences utilisateur plus orientées objet, nous les rendons également plus intuitives pour les utilisateurs finaux.

Pour créer un tableau avec la méthode OOUX, tu auras besoin de 4 couleurs de post-it et de suivre 4 étapes.

Quelles sont les différentes étapes de la méthode OOUX ? Il y en a 4.

Les 4 étapes à suivre dans le cadre de la méthode OOUX sont les suivantes :

Étape 1 – Identification des objets :

étape 1 méthode ooux

Quelles sont les choses précieuses et réelles dans cet environnement, produit ou service ?


Pense aux personnes, aux lieux, aux objets et aux types de contenu. Pense SIP (Structures Instances and Purpose) : structure, instances et objectif !

Les objets devraient avoir les trois ! Écris chaque objet sur un autocollant bleu et aligne-les horizontalement.

Tu peux si tu le souhaites dessiner une bordure autour de ces notes pour vraiment les ancrer.

Si l’on prend un exemple concret comme Deezer, les différents objets seraient : « Artiste », « Musique », « Playlist », « Album », « Style », …

Étape 2 – Mappe les relations entre les objets :

étape 2 méthode ooux

Il faut ensuite connecter les objets entre eux. Pour chaque objet, discute avec ton équipe de la façon dont tous les autres objets pourraient « s’imbriquer » à l’intérieur. L’important ici est d’associer un sous-objet avec un objet principal.

Si l’on reprend notre exemple précédent, « Musique » sera un sous-objet de « Artiste », « Album », « Playlist » et « Style ».

Étape 3 – Affecter des CTAs aux objets :

étape 3 méthode ooux

Quels sont les appels à l’action (CTA) associés à chaque objet ? A quelles actions est-ce que chaque objet « appelle » l’utilisateur ? À l’aide de post-its verts, cette étape consiste à lister tous les CTA possible de l’objet au-dessus de chaque colonne.

Étape 4 – Ajouter des attributs aux objets :

étape 4 méthode ooux

En utilisant des post-it jaunes pour le contenu principal et des post-it roses pour les métadonnées, la prochaine étape consiste à concevoir la structure de ton objet attribut par attribut. Regarde le système existant, les concurrents et entretiens toi avec les utilisateurs pour déterminer les attributs à ajouter à chaque objet.

Il existe deux types d’attributs : le contenu principal et les métadonnées. Un exemple de contenu principal pourrait être le texte d’un article quand un exemple de métadonnée pourrait être la date de création ou encore le temps de lecture.

Pour télécharger un guide officiel gratuit de la méthode OOUX, on t’invite à te rendre sur le site officiel de sa créatrice ici.

2- Le customer Journey Map : la cartographie du parcours client

customer journey map
Exemple de customer journey map (clique pour voir en plus grand)

Une carte de parcours client est une méthodologie UX indispensable.

Il s’agit concrètement d’une représentation visuelle du processus suivi par un client ou un prospect pour atteindre un objectif avec ton entreprise.

L’objectif peut être de faire un achat, de s’inscrire à une newsletter, de rejoindre un programme de fidélité, ou quoi que ce soit d’autre.

À l’aide d’une carte du parcours client, nous comprenons mieux ce qui motivera les clients à atteindre nos objectifs.

3- Le Persuasive design : une méthodologie UX pour utiliser nos biais cognitifs

biais cognitifs persuasive design ux
Liste de nos biais cognitifs que l’on peut utiliser en persuasive design dans le cadre d’une approche UX (clique pour voir en plus grand)

En tant qu’êtres humains, nous détestons prendre des décisions. Nos esprits dépensent d’énormes quantités d’énergie à construire des raccourcis dans notre mémoire. Des raccourcis qui nous aident à ne pas réévaluer deux fois la même chose. Prendre une décision rationnelle, basée sur des preuves réelles, consomme beaucoup d’énergie dans notre cerveau.

Aussi intelligents que soient nos cerveaux, ils essaient constamment de trouver des moyens d’éviter de dépenser de l’énergie – ou de penser réellement. Au lieu de cela, notre cerveau crée des raccourcis, qui nous permettent de prendre des décisions rapides, qui sont bonnes, la plupart du temps.

Ces raccourcis sont appelés des biais cognitifs.

Si nous connaissons les biais cognitifs, les raccourcis que notre esprit a créés pour nous, nous pouvons les utiliser pour aider nos utilisateurs à prendre des décisions plus rapidement. C’est là tout l’intérêt du persuasive design, aider ses utilisateurs à passer rapidement à l’action, en limitant au maximum le temps de réflexion nécessaire.

Le principe de persuasive design ou conception persuasive cherche à documenter et à utiliser nos biais cognitifs et des idées similaires de la psychologie dans des modèles persuasifs afin qu’ils puissent être plus facilement appliqués à la conception de produits. En documentant des solutions récurrentes, basées sur la psychologie, qui ont résolu des problèmes de conception courants, les modèles persuasifs sont des points de référence standard pour le concepteur de produits expérimenté.

Pour te donner une compréhension plus concrète de ce qu’est le Persuasive Design, voici 7 applications particulièrement puissantes de modèles persuasifs :

  • L’aversion pour la perte motive davantage que la projection de gagner quelque chose de valeur égale
  • Obtenir davantage de données utilisateurs en utilisant la reconnaissance plutôt que le rappel.
  • Fournir un sentiment d’accomplissement en récompensant les utilisateurs pour l’achèvement d’un objectif.
  • Établir la crédibilité en jouant sur l’autorité.
  • Faciliter le processus de décision des utilisateurs en utilisant leur biais de statu quo.
  • S’adapter à l’expérience au fil du temps en proposant des défis appropriés.
  • Diriger l’attention des utilisateurs en limitant les distractions et en créant un tunnel pour ses utilisateurs.

En complément et pour aller plus loin, on te recommande la consultation de cette très bonne présentation sur le persuasive design qui présente des exemples concrets illustrés des principaux biais cognitifs et la manière d’ont un UX designer (ou webmarketer) peut s’en servir pour inciter l’internaute à passer à l’action plus rapidement :

Il existe des dizaines de méthodologies UX qu’il est impératif de maitriser lorsque l’on travaille dans l’UX design, ces trois approches n’en sont qu’une partie mais nous t’invitons vivement à t’intéresser à ces dernières si tu débutes seulement en UX design ou si tu souhaites devenir UX designer.

Tu souhaites recevoir nos meilleurs articles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *