Webmarketing

Comment se passent les partenariats avec les influenceurs ?

Vous souhaitez recevoir le meilleur de notre veille digitale ? 👇

De nombreux influenceurs sont présents sur les réseaux sociaux. Et de plus en plus souvent, ils se font contacter par des marques qui veulent nouer avec eux des partenariats privilégiés. Comment se passent ces partenariats ? On lÚve pour vous le voile sur cet aspect souvent tenu secret, et empreint de beaucoup de préjugés. Voici quelques révélations issues de notre étude Reech sur les relations entre marques et influenceurs.

Les petites communautés sont aussi concernées

Exit les catalogues ou les publicités. De plus en plus de marques présentent désormais leur message à travers les influenceurs. Ces derniers sont de véritables leviers de communication et sont présents dans des domaines divers et variés comme la beauté, la mode, le lifestyle, la food, les voyages, la déco ou encore le sport.

Mais alors pourquoi une marque choisit un influenceur plutĂŽt qu’un autre ? Et bien le choix se fait la plupart du temps en fonction de la taille de sa communautĂ©. Les marques ne vont bien sĂ»r pas s’intĂ©resser aux personnes n’ayant qu’une dizaine de followers. Mais elles ne vont pas pour autant se concentrer uniquement sur des influenceurs ayant des millions d’abonnĂ©s.

En fait, dĂšs lors qu’un blogueur ou un instagrameur a une communautĂ© de plusieurs centaines d’abonnĂ©s, des marques vont commencer Ă  s’intĂ©resser Ă  lui. En effet, les petites communautĂ©s sont les plus actives. Pourquoi ? Car ces abonnĂ©s se sentent plus proches de l’influenceur du fait qu’ils soient peu nombreux. Pour les marques cette situation est idĂ©ale : les followers suivant de prĂšs les publications vont plus facilement adhĂ©rer aux collaborations proposĂ©es par les marques Ă  travers l’influenceur.

Les marques n’hĂ©sitent donc pas Ă  solliciter aussi les petits influenceurs. Notre Ă©tude menĂ©e auprĂšs de 800 influenceurs rĂ©vĂšle ainsi que prĂšs de la moitiĂ© d’entre eux avaient moins de 1000 followers lors de leur premier partenariat.

Le succĂšs ne se fait pas toujours attendre

On pense souvent que seuls les influenceurs prĂ©sents sur la toile depuis trĂšs longtemps ont la chance d’ĂȘtre contactĂ©s par des marques. Eh bien c’est faux ! Toujours sur nos 800 influenceurs interrogĂ©s, 78% ont Ă©tĂ© contactĂ© par une marque au dĂ©but de leur activitĂ©. Pour 47% d’entre eux, la premiĂšre sollicitation a mĂȘme Ă©tĂ© trĂšs rapide : ils l’ont reçu au bout de 6 mois/1 an.

Les marques sont en effet Ă  l’affĂ»t de nouveaux talents. Les influenceurs prĂ©sents sur le web depuis des annĂ©es sont des figures connues de tous, et ne sont pas toujours pertinents pour de jeunes marques souhaitant mettre l’accent sur leur dynamisme. C’est pour ça que des influenceurs qui se lancent peuvent tout Ă  fait leur taper dans l’Ɠil. Certaines marques se positionnent mĂȘme en mĂ©cĂšne, et accompagnent ces jeunes influenceurs dans leur activitĂ©, en les aidants Ă  se professionnaliser.

La cohérence des partenariats est privilégiée

Les marques et les influenceurs font trĂšs attention Ă  la cohĂ©rence des partenariats. Les influenceurs souhaitent en effet respecter leur ligne Ă©ditoriale, et cela va d’ailleurs dans l’intĂ©rĂȘt de la marque. Car si le partenariat ne semble pas naturel, il y a peu de chance qu’il soit bien acceptĂ© par la communautĂ© de l’influenceur.

Les influenceurs peuvent donc se montrer sĂ©lectifs. 49% prennent en compte le produit concernĂ© avant d’accepter ou non un partenariat, car ils veulent vĂ©rifier que ce produit correspond bien Ă  leurs centres d’intĂ©rĂȘt, mais aussi Ă  leurs valeurs et convictions.

La marque qui les contacte doit elle aussi montrer patte blanche : 37% des influenceurs estiment que l’ADN de la marque en question est un critĂšre trĂšs important dans leur dĂ©cision d’accepter ou non un partenariat. Ils veulent en effet se sentir sur la mĂȘme longueur d’ondes que les marques qu’ils prĂ©sentent Ă  leur communautĂ©. Et c’est bien normal, car d’une certaine façon, en en parlant sur leurs supports, ils s’en portent garants. On comprend donc pourquoi il est si important pour eux de bien peser le pour et le contre avant !

Contrairement aux idĂ©es reçues, ces critĂšres sont bien plus importants que la rĂ©munĂ©ration pour les influenceurs. Seuls 16% d’entre eux citent ce critĂšre comme premier facteur de motivation.

Conclusion

Les partenariats avec les influenceurs sont bien plus variĂ©s qu’on pourrait l’imaginer. Beaucoup de marques pensent que seuls les influenceurs aux communautĂ©s trĂšs importantes et anciennes sont intĂ©ressants. Du coup, elles n’osent pas se lancer dans l’influence marketing en pensant que ça leur coĂ»tera trop cher. GrĂące Ă  notre Ă©tude Reech, on voit bien qu’il s’agit lĂ  de prĂ©jugĂ©s et que l’influence marketing est bien plus accessible qu’on ne le pense !

Voici l’étude synthĂ©tisĂ©e en une infographie complĂšte :

infographie reech influenceurs marques

Cet article a été rédigé par Guillaume DOKI-THONON, fondateur de REECH

Comment se passent les partenariats avec les influenceurs ?
5 - 2 votes

Vous souhaitez recevoir le meilleur de notre veille digitale ? 👇

Commenter

RĂ©pondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LEPTIDIGITAL est un blog vous proposant le meilleur de l'actualité digitale (SEO, Webmarketing, Social Media, SEA, Emailing, E-commerce, ...)

LA NEWSLETTER LEPTIDIGITAL

Recevez nos meilleurs articles en 1 clic !

UN PETIT LIKE ?

leptidigital facebook
haut