NEWS #Digitale : envie de recevoir nos meilleurs articles ?  Inscription → 

Comment Savoir Si Un Site Web Est Fiable ? (5 Outils À Utiliser)

Les arnaques en ligne ne diminuent pas ! Voici 15 conseils et 5 outils pour ne plus vous faire avoir, et faire vos achats en ligne sereinement.

Ce n’est pas une nouveauté : le commerce en ligne est en pleine croissance. Avec la récente pandémie de Covid-19, il est même sûrement à son apogée depuis sa création. Par exemple, pendant le premier confinement, en 2020, 2,6 millions de Français ont commandé des vêtements en ligne pour la première fois. C’est énorme ! Malheureusement, et là non plus ce n’est pas nouveau, certaines personnes essayent d’en profiter pour nous arnaquer. D’après France Verif, les arnaques sur Internet ont augmenté de 400% en 2020 ! Il est donc important de savoir comment s’armer face à ces sites frauduleux, qui se sont multipliés ces derniers temps. Voici quelques conseils et outils à appliquer et utiliser au quotidien, pour être 100% serein sur le web.
Comment savoir si un site est fiable ?
Comment savoir si un site est fiable ?

Détecter un site frauduleux en #Short

  1. Ne pas faire confiance aux avis sur le site
  2. Surveiller la mauvaise grammaire et l’orthographe 
  3. Vérifier les mentions légales
  4. Juger l’aspect visuel
  5. Faire attention aux notifications de sécurité
  6. URL avec https:// et le cadenas 
  7. Consulter la page de contact
  8. Examiner la présence sur les réseaux sociaux 
  9. Vérifier le nom de domaine 
  10. Rechercher l’âge du domaine
  11. S’intéresser aux détails du produit 
  12. Vérifier la sécurité du site pour les paiements 
  13. Se méfier des réductions abusives
  14. Consulter les CGV et les CGU 
  15. Être vigilant durant le paiement

Outils gratuits pour vous aider à vérifier :

Les différences entre un site malveillant et un site de confiance : 15 conseils pour ne pas se faire avoir

Tout d’abord, il convient de savoir quels sont les critères qui différencient un site mal attentionné d’un site tout à fait honnête à qui on peut faire confiance.

Il est tout à fait possible, à condition d’être informé sur le sujet, de déterminer si un site est faux ou si le paiement n’est pas sécurisé.

Reconnaitre un faux site de vente en ligne

1. Ne pas se fier aux avis sur le site

Attention, c’est souvent l’erreur fatale : les avis clients. Si vous avez un quelconque doute sur l’authenticité du site, vous pouvez déjà oublier tous les avis que vous verrez sur le site.

Essayez plutôt de trouver des avis sur des sites fiables tels que Trustpilot par exemple. S’il y a une majorité d’avis négatifs, il faut faire attention, et s’ils sont nombreux à parler d’arnaques ou autres, ce n’est pas la peine d’aller plus loin.

Vous pouvez aussi essayer de taper « *nom du site* arnaque » ou « *nom du site* fiabilité ».

En tout cas, c’est important de partir à la chasse aux vrais avis. Ce n’est pas forcément évident, car certains achètent des avis (même des sites fiables), et malheureusement, c’est le client qui en paye les frais.

2. Surveiller la mauvaise grammaire et l’orthographe

Les sites d’entreprises légitimes prendront grand soin d’avoir un site d’apparence professionnelle. C’est la base d’avoir une écriture correcte, sans faute d’orthographe, de ponctuation ou de grammaire.

Des fautes de frappe occasionnelles sur un site Web peuvent se produire – on est tous humains – mais des erreurs excessives peuvent signifier que vous n’êtes pas sur un site légitime.

Comment vérifier la fiabilité d'un site web ?
Comment vérifier la fiabilité d’un site web ?

3. Se pencher sur les mentions légales

Vous pensez peut-être que les mentions légales, ce n’est pas fun ? Vous avez raison, on est bien d’accord. Néanmoins, cela peut vous aider dans votre quête du site fiable pour faire vos emplettes en ligne.

Aujourd’hui, la loi oblige les sites français à se soumettre à cette fameuse page.

Pour résumer en bref, on doit y mettre tout un tas d’informations sur l’entreprise qui possède le site. Si cette page est introuvable, vous pouvez directement quitter le site, c’est un énorme Red Flag.

Le problème avec ce critère de fiabilité, c’est qu’il ne s’applique qu’aux sites français. Dans la plupart des autres pays, il y a des restrictions du même style. Cependant, un arnaqueur avisé pourrait très bien implanter son business dans un pays qui ne prête pas attention à ces mentions légales.

4. Juger l’aspect visuel

Le visuel ne trompe généralement pas. En général, un site qui a un aspect « vieux » (polices, couleurs, mise en page, …), avec des visuels très agressifs, des bugs d’affichage, c’est louche. Pas besoin d’être un expert du web design pour s’en rendre compte, c’est souvent criant.

Un site e-commerce qui se respecte aujourd’hui, se doit d’afficher une image sérieuse et à jour par rapport à tout ce qui se fait. Les sites honnêtes ont les compétences en interne (ou externe) de développer un site qui répond aux critères d’expérience utilisateur.

Après, bien sûr, on n’est jamais à l’abri d’un arnaqueur pro du webdesign qui peut réussir à vous tromper avec un site incroyablement bien fait, mais ce n’est pas commun.

5. Faire attention aux notifications

Si votre navigateur vous prévient qu’il a bloqué des éléments suspects, tels qu’un pop-up ou un téléchargement automatique quand vous arrivez sur le site, posez-vous les bonnes questions.

Ce genre de pratique n’existe pas chez les vrais e-commerçants, qui se concentrent eux sur l’expérience client (s’ils travaillent bien).

6. Regarder la barre d’adresse et l’URL

Assurez-vous que le site est sécurisé en regardant la barre d’adresse (URL) pour voir s’il y a un cadenas ou un « s » au début de l’URL, qui devrait ressembler à ceci : « https:// ».

Cela ne garantit pas forcément que ce n’est pas un site frauduleux, cependant cela montre que le propriétaire du site utilise des processus de cryptage sécurisés pour transférer les données et se protéger des hackers.

7. Consulte la page de contact

Passez en revue les champs de contacts. Si vous ne voyez que peu ou pas de moyens de les contacter, c’est suspect.

8. Examiner la présence de l’entreprise sur les réseaux sociaux

La plupart des entreprises légitimes ont une présence et une activité sur les réseaux sociaux. Si vous voyez les icônes de médias sociaux sur leur site Web, regardez dans un premier temps si elles sont réellement liées aux réseaux en question.

Ensuite, si les liens sont réels, regardez si leurs réseaux vous paraissent cohérents, s’il y a des VRAIES personnes qui interagissent avec eux, etc…

Un bon test peut être de trouver de vrais employés de l’entreprise sur LinkedIn.

9. Vérifier le nom de domaine

Les escrocs auront tendance à créer des noms de domaine « similaires » pour faire croire à l’utilisateur qu’il se trouve sur un site légitime, comme cdisc0unt.com ou Amaz0n.net, en apportant des changements subtils que vous ne remarquerez peut-être même pas.

Vérifiez toujours l’URL pour voir si vous avez atterri sur un site frauduleux.

10. Rechercher l’âge du domaine

Il est facile de rechercher l’âge d’un domaine de site Web. La vérification de l’âge d’un site vous donne l’assurance qu’il existe depuis un certain temps. Les sites frauduleux et faux ont généralement une courte durée de vie, car ils sont repérés assez tôt et fermés par les propriétaires de sites commerciaux légitimes et les autorités.

Rentrez l’URL du site dans Whois et découvrez depuis combien de temps le site existe.

11. S’intéresser en détails aux caractéristiques du produit

Votre recherche concerne un produit en ligne donc il peut être compliqué de s’assurer de la bonne qualité.

Si le site internet propose un magasin physique, ce qui est déjà un point très positif dans votre contrôle de sa fiabilité, nous vous conseillons de vous rendre en magasin pour voir le produit et estimer sa bonne qualité.

Mais très généralement, si vous cherchez à vous assurer de la fiabilité d’un site, c’est qu’il n’est pas très connu et qu’il n’a pas de magasin.

Soyez donc particulièrement attentif à la fiche produit, lisez en détails ses caractéristiques techniques… Intéressez-vous vraiment au produit et n’achetez pas sur la base d’une photo et d’un titre, car ils peuvent facilement être tronqués.

Voir si le site est sécurisé pour payer

12. Sécurité du site

Nous en revenons à l’URL, mais c’est d’autant plus important au moment du paiement.

De manière générale, il y a donc une façon très simple de s’assurer que le paiement est sécurisé sur une plateforme en ligne : la présence d’un cadenas en haut à gauche de la barre de recherche et du « s » à la suite de « http » dans l’URL du site.

Si lorsque vous passez au paiement, vous ne voyez pas ce cadenas s’afficher en haut de l’écran, n’effectuez pas votre achat, car cela signifie que la page n’est pas sécurisée.

Avec ce premier indicateur, vous devriez éviter de vous faire avoir sur les sites qui ont oublié d’ajouter certaines caractéristiques d’un bon site internet.

actu sécurité informatique
Comment s’assurer qu’un site web est sécurisé ?

L’idéal pour limiter au maximum les risques de piratage de carte bancaire, c’est de créer des cartes bancaires virtuelles pour chacun de vos paiements, si votre banque et votre carte vous le permettent.

Vous créez une carte virtuelle que vous approvisionnez par le montant de votre achat, votre banque vous donne ses informations (numéros, date de validité, etc…), et si vous vous faites pirater, le hacker n’aura accès qu’à cette carte virtuelle.

13. Réductions abusives et suspectes

On dit souvent que si c’est trop beau pour être vrai, alors ce n’est pas possible. C’est parfois bidon, mais ici, dans le cadre des sites frauduleux, c’est souvent vrai.

Si vous faites le tour des sites pour chercher un article en particulier qui vaut 100 €, et que vous finissez enfin par le trouver en page 14 des résultats de recherche à -80 % de réduction : c’est louche, passez votre chemin.

Ça paraît logique quand on le dit, mais sur le moment, on peut être tenté de se dire « je commande juste pour voir si la contrefaçon est de qualité ». Honnêtement, c’est un risque qui n’en vaut pas la chandelle.

14. Consulter les CGV et les CGU

De quoi s’agit-il ? Les CGV sont les conditions générales de vente et les CGU sont les conditions générales d’utilisation.

La présence de CGV est nécessaire dans pas mal de pays. Elle fait état des modalités d’achats, de paiements, des délais de rétractations et de livraison. Si elles sont introuvables, c’est plutôt grave et il ne vaut mieux pas passer à l’achat.

Pour les CGU, c’est la même chose sauf que c’est à propos des services que le propriétaire d’un site internet doit.

15. Être vigilant durant le paiement

Encore une fois, c’est un conseil qui paraît évident, mais il y a quelques petites choses à prendre en compte.

Il y a des normes dans le monde du web et il faut les retrouver à sur les sites marchands au moment de passer à l’achat.

En général, le vendeur doit avoir votre double consentement avant la transaction. D’après la DGCCRF, le premier clic permet de « vérifier la nature et la composition de la commande », et le second de la confirmer définitivement.

Vous pouvez aussi activer la double confirmation de paiement auprès de votre banque pour éviter que vos coordonnées soient validées sans votre accord. La CNIL recommande d‘éviter l’enregistrement de vos coordonnées bancaires dans votre navigateur pour limiter les risques.

5 outils gratuits pour vérifier la fiabilité d’un site internet et faire vos achats en ligne sans stress

Même si les différentes indications que nous avons abordées plus tôt peuvent vous permettre de juger par vous-même de la fiabilité d’un site, certains outils peuvent vous y aider.

Nous vous avons ainsi sélectionné 3 outils gratuits, parce que, bien sûr, payer pour ne pas se faire arnaquer a peu de sens au fond.

1- France Verif, l’extension qui vérifie la fiabilité des sites web marchands (et bien plus)

Le premier outil qui peut vous aider à vous balader sur les sites e-commerce sans stress est France Verif. Il s’agit d’une extension gratuite à installer sur votre navigateur (Chrome, Safari, Firefox, Edge, Opera, Android et Apple).

On doit cette plateforme à Laurent Amar, ancien patron de Monceau Fleurs, qui s’est lui-même fait avoir par un site clone en voulant acheter du liquide pour cigarette électronique. Cette mésaventure l’a rendu malade, et il a choisi d’investir dans France Verif pour éviter aux internautes ce genre de problèmes.

France Verif a donc développé une intelligence artificielle capable de détecter toutes ces arnaques en ligne selon plus de 120 critères. On retrouve bien entendu parmi ces critères les différents points que nous avons vus au-dessus. Leur algorithme est, selon eux, fiable à 99,97%.

Et ce n’est pas tout ! France Verif lutte également contre d’autres pratiques frauduleuses ou qui utilisent des méthodes très limites au désavantage du client. Par exemple, cet outil va vous permettre de savoir les différences de prix d’un produit entre les sites, et donc de trouver le meilleur prix.

Vous allez également pouvoir profiter des réductions offertes automatiquement. Concrètement, France Verif vous permet de ne pas vous faire arnaquer et de profiter toujours du meilleur prix.

Comment utiliser France Verif pour se renseigner sur la fiabilité d’un site ?

  1. Accéder au site web de France Verif : Pour commencer, les utilisateurs doivent se rendre sur le site web officiel de France Verif en utilisant leur navigateur préféré. Une fois sur la page d’accueil, les utilisateurs peuvent accéder aux fonctionnalités de vérification en ligne proposées par la plateforme.
  2. Recherche de la société ou du site web : Sur la page d’accueil de France Verif, les utilisateurs trouveront un champ de recherche permettant d’entrer le nom de la société ou l’URL du site web qu’ils souhaitent vérifier. Il est recommandé d’entrer l’adresse web complète du site pour obtenir des résultats précis.
  3. Analyse des informations fournies : Une fois l’adresse web soumise, France Verif effectuera une recherche approfondie sur la société ou le site web en question. Les utilisateurs obtiendront des informations essentielles sur la fiabilité du site, telles que :
    • la date de création du domaine,
    • le statut juridique de l’entreprise,
    • les informations sur les dirigeants et les actionnaires,
    • les éventuels litiges en cours,
    • les données financières,
    • etc.
  4. Vérification de la réputation en ligne : Les utilisateurs pourront consulter les avis des clients, les commentaires, les évaluations et les plaintes déposées contre la société ou le site web recherché. Cette fonctionnalité permet aux utilisateurs de bénéficier de l’expérience et du feedback d’autres consommateurs, ce qui peut grandement contribuer à évaluer la fiabilité d’un site.
  5. Considérer les résultats avec discernement : Lors de l’utilisation de France Verif, il est important de garder à l’esprit que les informations fournies sont basées sur des sources publiques et peuvent ne pas être exhaustives. Il est donc essentiel de faire preuve de discernement dans l’interprétation des résultats et de prendre en compte d’autres facteurs tels que la présence de certifications de sécurité, les politiques de confidentialité et de protection des données, ainsi que les avis d’autres utilisateurs provenant de sources supplémentaires.
3 outils pour tester si un site est fiable
3 outils pour tester si un site est fiable

2- Scam Doc, le test de site fiable

Le second outil que nous pouvons lister est Scam Doc. Ce site est devenu une référence en la matière depuis sa création en 2019.

Tout comme le précédent outil, il utilise l’intelligence artificielle pour nous protéger des arnaqueurs en ligne. Pour tout savoir, il faut se rendre sur leur site et rentrer l’URL du site à analyser ou bien installer leur extension.

Pour chaque URL rentré dans leur site, on obtient un petit rapport ainsi qu’un score de confiance. Plus ce dernier est proche de 100, plus on peut faire confiance à un site.

Vous pouvez laisser un avis sous cette analyse pour partager votre expérience avec les autres utilisateurs.

Il faut tout de même remettre les choses dans l’ordre. Un score de confiance élevé ne vous garantit pas une expérience client parfaite. En effet, un site comme DHgate, qui vend des contrefaçons chinoises, a un score de confiance de 99% alors que c’est illégal en France. Les avis sur ce site sont généralement mauvais, mais Scam Doc nous indique que (apparemment), ce n’est pas pour nous arnaquer.

Le risque avec ce type de produits est tout simplement une saisie par la douane, et c’est probablement ce qui fait que certaines commandes n’arrivent jamais à destination.

3- Scam Adviser, vérification de sites à éviter

Le troisième outil que vous pouvez utiliser pour éviter les sites louches est Scam Adviser.

Si l’on en croit leurs propres mots, cet outil repère tous ces différents types d’arnaques :

  • Achats en ligne
  • Phishing et usurpation d’identité
  • Investissements et cryptomonnaies
  • Arnaques aux avances de frais
  • Arnaques romantiques
  • Fraudes à l’emploi
  • Arnaques avec abonnements
  • Et bien plus

Le site de Scam Adviser possède de nombreuses ressources sur les escroqueries en ligne, de quoi nous prouver leur expertise en la matière.

Cela fonctionne de manière très simple : vous vous rendez sur leur site, vous rentrez une URL dans leur moteur de recherche, et c’est gagné !

Le résultat s’affiche dans un premier temps sous forme de score sur 100. Ici aussi, plus vous êtes proche de 100, plus le site est sûr.

Ensuite, Scam Adviser vous donne les éléments qui font que l’on peut faire confiance à ce site, ainsi que les informations principales liées à celui-ci (propriétaire, adresse, ainsi que pas mal de données techniques). Ils disposent également d’une extension, pour faciliter l’utilisation.

4- Web of Trust, l’outil qui se charge de détecter les arnaques

Web of Trust (WOT) est une extension à ajouter à Chrome afin de bénéficier d’une détection automatique des sites proposant des arnaques.

Cette extension vous alerte directement lorsque vous entrez sur un site qu’elle détecte comme non-fiable. Vous ne pourrez donc plus vous faire avoir en achetant des produits de contrefacon.

Vous verrez aussi apparaitre un indicateur de fiabilité, rouge, orange ou vert, selon la réputation du site sur les réseaux sociaux et les moteurs de recherche, ce qui peut vous donner une indication sur le sérieux de la page.

L’outil présente un certain nombre de fonctionnalités qui vous permettent donc de vous assurer de la sécurité du site qui vous intéresse.

Attention cependant, l’extension Web of Trust n’est pas compatible avec le site ScamAdviser.com présenté précédement. Ces deux outils sont des concurrents et vous ne pourrez donc plus accéder à ScamAdviser.com si vous avez l’extension WOT. Les deux outils sont très complets donc ce n’est pas un problème car vous n’avez pas réellement besoin des deux, mais c’est intéressant de le savoir.

Vous pouvez l’ajouter directement à Chrome en cliquant ici.

5- URLVoid pour une analyse approfondie

URLVoid est un service en ligne qui permet de vérifier la réputation et la sécurité d’un site web. Il analyse l’URL (adresse web) d’un site spécifique en utilisant différentes bases de données et moteurs de recherche spécialisés dans la détection de logiciels malveillants, de spam et d’autres menaces en ligne.

Lorsque vous accédez à la page d’accueil d’URLVoid, vous trouverez un champ de recherche où vous pouvez entrer l’URL du site que vous souhaitez vérifier. Une fois que vous avez saisi l’URL, URLVoid commence à analyser le site en interrogeant plusieurs sources.

URLVoid se base sur une variété de bases de données et d’outils de sécurité en ligne, y compris :

  • des moteurs d’analyse antivirus,
  • des listes noires d’adresses IP,
  • des outils de détection de spam,
  • des bases de données de réputation de domaines,
  • et d’autres sources d’informations similaires.

Il collecte les résultats de ces sources et génère un rapport détaillé sur la réputation du site.

Le rapport fourni par URLVoid comprend des informations sur le statut de sécurité du site, les éventuels logiciels malveillants détectés, les signalements de spam, la présence sur des listes noires, les détails sur le propriétaire du domaine et d’autres détails pertinents.

Il convient de noter que URLVoid utilise des sources externes pour ses analyses, il est donc possible que certaines informations ne soient pas à jour ou que certaines menaces ne soient pas détectées. Il est toujours recommandé d’utiliser plusieurs outils et sources d’informations pour obtenir une image plus complète de la réputation et de la fiabilité d’un site web.

FAQ sur la fiabilité des sites internet pour vos achats en ligne

Que faire lors d’une arnaque sur un site e-commerce louche ?

Si, malgré tout ce que nous avons vu dans cet article, vous vous faites quand même arnaquer, que faire ? Vers qui faut-il se tourner ? Quelles sont les démarches à suivre en cas de soucis ? Ce n’est pas forcément évident de s’y retrouver.

Suivant l’importance du préjudice, notre lucidité peut être plus ou moins altérée, mais il ne faut pas céder à la panique ! Plus facile à dire qu’à faire, mais il existe des organismes qui sont chargés de nous accompagner dans ces situations.

En cas de vente frauduleuse en ligne, votre banque ou votre fournisseur de carte bancaire est chargé, sous certaines conditions, de vous rembourser si un site n’a pas respecté vos droits de consommateurs. C’est un processus qui se nomme « Chargeback« , ou rétrofacturation en français, et il faut se tourner vers votre banque directement pour en profiter. Les conditions pour en bénéficier sont les suivantes :

  • Achat par carte bancaire
  • Avoir la garantie qui correspond sur son contrat bancaire
  • Demander le remboursement moins de 8 semaines après avoir été débité

Voici l’article officiel de la DGCCRF à ce sujet, pour plus d’informations.

Si vous avez besoin d’aide pour résoudre ce litige, ou bien si la rétrofacturation ne vous est pas accordée, il existe plusieurs dispositifs vers lesquels vous pouvez vous tourner en cas de soucis.

  • Il peut s’agir des forces de l’ordre : en effet, vous pouvez contacter par téléphone Info Escroqueries.
  • Vous pouvez aussi vous tourner vers les services d’accueil des DDPP et des DDETSPP.
  • Sinon, les associations de défense des consommateurs sauront comment vous guider vers une solution.
Que faire en cas d'arnaque ?
Que faire en cas d’arnaque ?

Pourquoi faut-il s’assurer de la fiabilité d’un site internet avant d’y effectuer un achat ?

Il est important de s’assurer de la fiabilité d’un site web avant d’effectuer un achat, car cela garantira la sécurité de vos informations personnelles et de votre argent.

Lorsque vous effectuez un achat en ligne, vous devez toujours vérifier que le site Web dispose de mesures de sécurité telles que la technologie de cryptage et les systèmes de paiement sécurisés.

Cela garantit que les pirates informatiques ne peuvent pas accéder à vos données ou à vos informations financières. Vous pouvez ainsi éliminer le risque de vous faire escroquer.

Est-il possible d’appeler le site internet pour s’assurer de sa fiabilité ?

Oui bien sûr, il est possible d’appeler un site web et de vérifier s’il est fiable.

Avant cela, vous pouvez commencer par effectuer une recherche sur le site web afin de s’assurer que son contenu et ses services sont légitimes.

Ensuite, si vous n’êtes pas convaincu, vous pouvez rechercher les informations de contact, telles que les numéros du service clientèle, les adresses électroniques ou les comptes de réseaux sociaux, afin d’entrer en contact avec un représentant du service clientèle qui pourra répondre à toutes vos questions.

Appeler le site est un excellent moyen de s’assurer qu’il est digne de confiance et fiable avant de l’utiliser ou d’y investir votre temps ou votre argent.

Comment rendre son site web fiable et sécurisé ? 

Pour rendre votre site web fiable et sécurisé, il est essentiel d’adopter une le protocole HTTPS.

Le protocole HTTPS (Hypertext Transfer Protocol Secure) joue un rôle clé dans la sécurisation des données échangées entre le navigateur de l’utilisateur et le site web. Pour y parvenir, nous vous conseillons de consulter notre article sur le sujet en cliquant ici !

Maintenant, vous savez comment détecter les sites frauduleux, les vérifier et ce qu’il faut faire en cas d’arnaque. Si vous travaillez sur le web au quotidien, ce sont peut-être des réflexes que vous aviez déjà et qui vous semblent logiques. Mais, malheureusement, et on l’a vu par les chiffres en introduction, il y a une méconnaissance des risques chez les « novices » du web, qui deviennent des cibles parfaites pour les prédateurs.
N’hésitez pas à partager cet article sur les réseaux sociaux pour alerter votre réseau et vos proches sur ce sujet, on n’est jamais trop prudent 😉

Avant de se quitter…

Si cet article sur les outils pour savoir si un site web est fiable vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à vous abonner à notre newsletter digitale pour recevoir nos prochains articles.

Vous pouvez également suivre nos meilleurs articles via notre flux RSS : https://www.leptidigital.fr/tag/newsletter-digitale/feed/ (il vous suffit de l’insérer dans votre lecteur de flux RSS préféré (ex : Feedly)).

Nous sommes aussi actifs sur Linkedin, Twitter, Facebook et YouTube. On s’y retrouve ?

Pour toute question associée à cet article, n’hésitez pas à utiliser la section « commentaires » pour nous faire part de votre remarque, nous vous répondrons dans les meilleurs délais (avec plaisir). 

4.9/5 - (7 votes)

2 Replies to “Comment Savoir Si Un Site Web Est Fiable ? (5 Outils À Utiliser)”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *