NEWS #Digitale : envie de recevoir nos meilleurs articles ?  Inscription → 

Protégez vos Enfants des Dangers d’Internet : Voici Pourquoi vous ne Devriez Jamais Publier leurs Photos sur Internet Selon la CNIL

Internet, un monde connecté qui offre de nombreuses possibilités, peut également présenter des dangers, surtout pour les enfants. La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) met en garde contre une pratique courante mais risquée : le partage de photos des enfants sur les réseaux sociaux. Ce phénomène, connu sous le nom de « sharenting« , combine le partage (share) et la parentalité (parenting). Il s’agit de publier des images ou des vidéos des mineurs, en particulier de nos propres enfants, sur diverses plateformes en ligne. Bien que cela puisse sembler inoffensif, la CNIL souligne plusieurs dangers associés à cette pratique. On fait le point ensemble.
Protéger enfants dangers internet
Protéger enfants dangers internet

Les risques du sharenting et du partage de photos de ses enfants sur les réseaux sociaux

Le partage de photos ou de vidéos d’enfants sur les réseaux sociaux peut conduire à des conséquences que l’on imagine parfois pas et qui peuvent s’avérer très graves.

En 2023, environ 53 % des parents français ont déjà publié du contenu concernant leurs enfants sur ces plateformes, une action que la CNIL déconseille fortement, surtout si le profil est public.

Voici les principaux risques associés à cette pratique de sharenting :

  1. Détournement malveillant : Si elles sont publiées sur des profils publics accessibles de tous, les images peuvent être utilisées par des individus malintentionnés pour créer de faux profils, partagées sans consentement ou même, dans les cas les plus graves, se retrouver sur des réseaux de pornographie infantile. Si vous disposez d’un compte privé, vous n’êtes pas à l’abri pour autant tant que vous n’avez pas nettoyer l’intégralité de votre liste d’abonnés et surtout tant que vous n’avez pas protégé votre compte contre le piratage (en activant la double authentification par exemple).
  2. Divulgation d’informations sensibles : Une photo peut révéler beaucoup sur un enfant, comme sa localisation, ses activités ou ses centres d’intérêt. Ces informations pourraient tomber entre de mauvaises mains.
  3. Impact sur l’identité numérique : L’accumulation de contenus numériques dès le plus jeune âge forge une identité numérique qui peut affecter la vie future de l’enfant, influençant sa réputation en ligne ou ses perspectives d’avenir.

Quels sont les conseils de la CNIL pour partager des photos de ses enfants de manière plus sécurisée ?

Face à ces risques, la CNIL propose plusieurs recommandations pour protéger les enfants du sharenting :

  1. Privilégier les canaux privés : Utilisez des messageries instantanées cryptées de bout-en-bout, des emails (si vous avez sécurisé votre compte Google Gmail ou tout autre fournisseur de boîte mail sécurisée) ou des MMS plutôt que les réseaux sociaux pour partager des photos de vos enfants.
  2. Obtenir le consentement : S’il est en âge, assurez-vous d’avoir l’accord de votre enfant, et le cas échéant, de l’autre parent avant toute publication.
  3. Sélectionner les contenus à publier : Évitez de partager des images qui pourraient porter atteinte à l’intimité de l’enfant et envisagez de masquer les visages (avec des stickers par exemple).
  4. Sécuriser les comptes : Ajustez les paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux pour limiter la visibilité de vos publications, activez la double authentification et la protection par mot de passe supplémentaire lorsque c’est proposé.
  5. Gérer les abonnés et les publications : Faites régulièrement le tri dans vos abonnés et revoyez les photos publiées pour supprimer celles qui ne sont plus pertinentes (vous pouvez également faire le ménage via votre archive Instagram ou Facebook pour supprimer les photos une fois qu’elles ont été partagées en storie pendant plus de 24h).

Comment agir en cas d’utilisation malveillante des photos de vos enfants ?

Si les images de vos enfants sont utilisées sans votre consentement, la CNIL rappelle que vous pouvez exercer, au nom de votre enfant, le droit à l’effacement.

Les enfants peuvent également faire valoir ce droit directement.

En cas de non-réponse ou de refus du réseau social, vous pouvez contacter la police, le service 3018 en cas de cyberharcèlement, ou déposer une plainte en ligne auprès de la CNIL.

10 autres moyens efficaces de protéger ses enfants des dangers d’internet

Protéger ses enfants des dangers potentiels d’Internet est une priorité pour tous les parents.

Si l’on a vu précédemment ce que les parents ne devaient pas faire, voici dix stratégies efficaces, et complémentaires avec ce que nous avons vu avant, pour assurer une utilisation plus sûre et responsable d’Internet par les enfants :

  1. Établir des règles de base : Mettez en place des règles claires sur le temps passé en ligne, les sites autorisés et les comportements acceptables. Cela inclut de définir des horaires spécifiques pour l’utilisation d’Internet. Des fonctionnalités propres aux smartphones peuvent vous aider à bloquer des applications après un certain temps d’utilisation.
  2. Utiliser des contrôles parentaux : Installez des applications de contrôle parental pour bloquer l’accès à des sites inappropriés, filtrer les contenus et surveiller l’activité en ligne de vos enfants.
  3. Éducation aux médias et à l’information : Apprenez à vos enfants à identifier et à éviter les fausses informations, les escroqueries et les contenus préjudiciables. Encouragez un esprit critique vis-à-vis des contenus rencontrés en ligne.
  4. Dialogue ouvert et continu : Parlez régulièrement avec vos enfants de leur expérience en ligne. Un dialogue ouvert favorise la confiance et permet à votre enfant de venir vers vous en cas de problème.
  5. Sensibilisation à la sécurité des données personnelles : Enseignez à vos enfants l’importance de protéger leurs informations personnelles, comme leur nom, adresse, numéro de téléphone et photos.
  6. Promouvoir un usage positif d’Internet : Encouragez vos enfants à utiliser Internet de manière constructive, par exemple pour l’apprentissage, la créativité et la communication positive.
  7. Surveillance adaptée à l’âge : Adaptez votre niveau de surveillance et de contrôle en fonction de l’âge et de la maturité de votre enfant. Les besoins varient grandement entre un enfant de cinq ans et un adolescent.
  8. Créer un espace informatique commun : Placez les ordinateurs dans des espaces communs de la maison pour faciliter la supervision, plutôt que dans la chambre de l’enfant.
  9. Sensibilisation aux risques des réseaux sociaux : Discutez des avantages et des risques des réseaux sociaux, et apprenez à vos enfants à les utiliser de manière responsable.
  10. Encourager les activités hors ligne : Équilibrez le temps passé en ligne avec des activités hors ligne, y compris le jeu, le sport, la lecture et les interactions sociales en face à face.

En appliquant certaines de ces méthodes (ou toutes), vous pouvez aider vos enfants à naviguer sur Internet de manière plus sûre et responsable tout en limitant l’impact négatif que ce formidable outil peut malheureusement avoir sur les enfants.

En conclusion, bien que partager des photos de vos enfants puisse sembler être un moyen inoffensif de rester en contact avec vos proches, les risques potentiels sont bien présents et significatifs. En suivant les conseils de la CNIL et en prenant conscience des dangers, vous pouvez contribuer à créer un environnement numérique plus sûr pour vos enfants.

Avant de se quitter…

Si cet article sur la protection de vos enfants sur internet en évitant le sharenting vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux, à vous abonner à notre newsletter digitale et/ou à nous suivre sur Google Actualités pour recevoir nos prochains articles.

Vous pouvez également suivre nos meilleurs articles via notre flux RSS : https://www.leptidigital.fr/tag/newsletter-digitale/feed/ (il vous suffit de l’insérer dans votre lecteur de flux RSS préféré (ex : Feedly)).

Nous sommes aussi actifs sur LinkedIn, X, Facebook, Threads et YouTube. On s’y retrouve ?

Un avis ? post

Vous Souhaitez Recevoir Nos Meilleurs Articles ?

(Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *