Webmarketing

Content marketing : le blog, média star

content marketing cmit

Vous souhaitez recevoir le meilleur de notre veille digitale ? 👇

3 membres du CMIT rĂ©agissent Ă  l’étude « Content Marketing : engager ou mourir ».

Content Marketing : engager ou mourir. Une étude opérée via un questionnaire mis en ligne le 17 janvier 2017. Par Faber Content pour le CMIT. 100 répondants dont la majorité (90%) sont issus du B2B.

Un webzine pour s’affranchir du discours produit

Solen CARREAU, Field Marketing business Manager Panasonic, membre CMIT, @Solen_Carreau

« En tant que responsable marketing et communication d’une marque leader sur son marchĂ© en Europe avec 59% de parts de marchĂ©s sur les pc durcis et 69% sur les tablettes professionnelles, je me dois de proposer un contenu intĂ©ressant avant d’ĂȘtre intĂ©ressĂ©e. J’ai donc optĂ© pour une stratĂ©gie de marketing de contenu afin d’apporter une vraie valeur ajoutĂ©e aux contenus proposĂ©s et de varier les formats selon les objectifs fixĂ©s. J’ai fait le choix de mettre en place un webzine, site complĂštement dĂ©diĂ© Ă  l’éditorial pour nous permettre de nous affranchir du discours produit du site corporate et d’aborder des thĂ©matiques plus larges sur la transformation numĂ©rique. Nous utilisons Ă©galement des contenus aussi variĂ©s que des vidĂ©os en particulier pour la mise en avant des cas d’usages et les tĂ©moignages clients. Une des valeurs de Panasonic est la notion de Customer First : le client est positionnĂ© au cƓur de nos activitĂ©s. Nous produisons gĂ©nĂ©ralement pour une campagne spĂ©cifique toute une sĂ©rie de contenus associĂ©s allant du livre blanc ou de l’ebook, de l’infographie pour aller jusqu’au webinaire. Et enfin nous coordonnons un subtil mĂ©lange d’Inbound Marketing et d’Outbound Marketing pour la diffusion de nos contenus. »

La tendance est d’avoir des formats de plus en plus courts mais plus frĂ©quents

Laurence Delecroix, senior manager, Juniper Networks, membre CMIT, @loJNPR

« Compte tenu de la diversitĂ© des segments verticaux et des solutions proposĂ©es par Juniper Networks, les contenus sont variĂ©s et adaptĂ©s aux exigences. Sur une technologie trĂšs innovante oĂč l’éducation des dĂ©cisionnaires est Ă  faire, j’utilise des livres blancs et Ă©tudes, infographies, parfois Ă©laborĂ©s avec des analystes tiers. Mais dans la mĂȘme sociĂ©tĂ©, j’adresse le sujet pour les opĂ©rationnels avec des webinars et des posts sur blogs. La tendance est d’avoir des formats de plus en plus courts mais plus frĂ©quents.

Pour une audience plus connaisseuse des solutions dĂ©jĂ  et avides de dĂ©tails et de retours d’expĂ©rience, le face Ă  face reste le plus efficace. Du classique « workshop » au sĂ©minaire d’une journĂ©e jusqu’au hackathon de plusieurs jours oĂč les clients se mettent en mode « acteurs » de contenu, le panel est large. »

La création de contenus est devenue la priorité numéro 1 des directions marketing

Yacine Mahfoufi, Head of Digital Marketing Alcatel-Lucent Enterpris, membre CMIT, @yacinemahfoufi

« Parce qu’il est Ă  la jonction des problĂ©matiques de positionnement de marque et de gĂ©nĂ©rations de leads, le contenu s’impose dans le mix marketing, mais pose deux dĂ©fis majeurs : comment crĂ©er du contenu de qualitĂ© Ă  une frĂ©quence rĂ©guliĂšre et quelles sont les stratĂ©gies de diffusion Ă  mettre en Ɠuvre pour les rendre visibles. L’étude de Faber Content et du CMIT rĂ©vĂšle 3 grands enseignements sur les stratĂ©gies de diffusions de contenus :

Tout d’abord le site web n’est plus la plateforme de rĂ©fĂ©rence : les directions marketing peinent Ă  tirer parti des sites web corporate pour attirer une audience dont l’attention est toujours plus disputĂ©e par certaines plateformes et mĂ©dias B2B. Il faut donc faire un compromis entre la promesse que vos contenus soient exposĂ©s au plus grand nombre sur ces plateformes et un contrĂŽle moindre sur la connaissance de vos cibles en espĂ©rant que cela gĂ©nĂšre des opportunitĂ©s.

Ensuite, de nouveaux besoins en solutions de gestion de contenus pour servir votre storytelling apparaissent. La fragmentation des formats induites par la multitude des plateformes amĂšne une nouvelle complexitĂ© dans votre Ă©cosystĂšme technologiques mais aussi dans la capacitĂ© Ă  raconter votre histoire (
) L’automatisation de la publication de ces contenus reste le dĂ©fi pour rĂ©ussir sa stratĂ©gie de diffusion induisant aussi un process beaucoup plus complexe que la simple publication d’une page web sur un CMS classique. Enfin, les mĂ©dias sont les grands absents des choix de plateformes de diffusions Les mĂ©dias B2B sont les premiers Ă  vanter les vertus du content marketing et leur capacitĂ© Ă  d’at- teindre des cibles qualifiĂ©es et ils n’apparaissent pas dans les plateformes de prĂ©dilections des directions marketing. Est-ce un signe que la production et la diffusion de contenus pour des annonceurs par ces mĂȘmes mĂ©dias montrent ses limites en termes de qualitĂ© et d’efficacitĂ© ? »

 

Le CMIT : Le Club des directeurs marketing & communication de l’IT a Ă©tĂ© fondĂ© en 2003 et rĂ©unit une centaine d’adhĂ©rents autour de prĂ©occupations plutĂŽt B2B dans l’industrie de l’IT au sens large. Suivez-le @CMITfr et sur LinkedIn.

Content marketing : le blog, média star
5 - 1 vote

Vous souhaitez recevoir le meilleur de notre veille digitale ? 👇

Commenter

RĂ©pondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LEPTIDIGITAL est un blog vous proposant le meilleur de l'actualité digitale (SEO, Webmarketing, Social Media, SEA, Emailing, E-commerce, ...)

LA NEWSLETTER LEPTIDIGITAL

Recevez nos meilleurs articles en 1 clic !

UN PETIT LIKE ?

leptidigital facebook
haut