Newsletter : Les 7 Raisons les Plus Courantes de Désinscription (et Comment les Éviter)

Pourquoi les internautes se désinscrivent-ils de vos newsletters ? Comment les retenir davantage ?

Vous venez de passer du temps sur le contenu et le design de votre newsletter mais vous vous apercevez après l’envoi que certains contacts de votre liste de diffusion se sont désabonnés … Pas de panique ! En plus de nettoyer votre base de données et de permettre une meilleure délivrabilité, les différentes désinscriptions vous permettent de réfléchir sur les éventuelles raisons qui ont poussé vos destinataires à ne plus vouloir être sollicités. C’est le moment de comprendre, de vous améliorer et de progresser pour éviter les désabonnements futurs.

Le taux de désabonnement, qu’est-ce que c’est ?

Le taux de désinscription est le pourcentage de destinataires qui ont décidé de se désabonner de votre newsletter sur le nombre de newsletters délivrées lors de votre campagne. Avec un logiciel de newsletter professionnel, vous pouvez accéder, en temps réel, aux rapports statistiques de vos campagnes et suivre consciencieusement vos taux de désabonnement.

Zoom sur la loi : consentement des contacts et obligation d’intégrer un lien de désinscription

Pour délivrer vos campagnes emailing vous devez respecter le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) et ainsi recueillir l’accord de vos prospects et clients avant de les ajouter à votre liste de diffusion et leur envoyer des courriels. C’est obligatoire.

De même, dès que vous envoyez une campagne, vous devez intégrer un lien de désinscription dans le contenu de l’email. Vos destinataires doivent pouvoir s’opposer à une sollicitation emailing de votre part et réussir à se désinscrire s’ils le souhaitent. L’absence ou la dissimulation du lien est interdite et contraire à l’éthique.

Dans les deux cas, si vous n’appliquez pas la loi, vous risquez d’être sanctionné, mais surtout de dégrader votre image de marque auprès de vos destinataires ainsi que votre réputation d’expéditeur auprès des boîtes de réception et des FAI.

Pourquoi mes contacts décident-ils de se désinscrire de ma newsletter?

Faisons le point sur les principales raisons de désabonnement mais aussi les solutions :

1) Fréquence d’envoi trop forte ou faible

Vos contacts peuvent décider de se désinscrire lorsque vous leur envoyez trop de newsletters sans leur laisser le temps de lire et découvrir votre contenu précédent. Ils se sentent brusqués et oppressés de recevoir autant de communications de votre part sur un court laps de temps.

C’est pourquoi, si vous décidez d’avoir une fréquence d’envoi soutenue, précisez-le à l’inscription pour qu’ils puissent être au courant dès le début. Sinon, n’hésitez pas à diminuer votre rythme d’envoi. Cela vous permettra de ne mettre dans vos newsletters que du contenu réellement qualitatif.

Attention aussi d’en envoyer suffisamment ! Si vous n’envoyez pas assez de newsletters, vos destinataires risquent de vous oublier. Ils pourraient ne plus se souvenir de votre marque ou de la raison de leur inscription. Il est particulièrement important d’envoyer à vos abonnés au moins une newsletter dans les deux semaines suivant leur inscription. Ensuite, il faudra respecter une fréquence d’envoi régulière (mensuelle, bimensuelle, trimestrielle, etc.).

exemple newsletter

Dans tous les cas, vous devez réussir à trouver le juste milieu dans votre rythme de communication. N’envoyez pas trop de campagnes au risque d’être perçu comme intrusif, voire agressif mais envoyez-en suffisamment pour que vos abonnés gardent votre marque à l’esprit.

Pour remédier à ce problème, proposez à vos destinataires plusieurs fréquences d’envoi. Laissez-leur la possibilité d’ajuster le rythme comme ils le souhaitent puisque certains contacts veulent seulement diminuer la pression marketing et non se désabonner.

Timberland laisse le choix à ses contacts de paramétrer la fréquence d’envoi en bas de leurs emails avec “Mettre à jour vos préférences”.

2)     Le contenu de vos newsletters n’est pas intéressant

Il est très courant que la raison de la désinscription soit le manque de valeur et de plus-value des newsletters émises. Si vous envoyez des campagnes qui n’apportent rien à vos prospects et clients, qui sont répétitives et lassantes, ils ne chercheront plus à ouvrir vos messages.

Il est vrai que la régularité est primordiale pour les newsletters mais gardez à l’esprit qu’il vaut mieux privilégier la qualité à la quantité. Il est préférable de réduire votre fréquence d’envoi (tout en restant régulier), pour gagner en pertinence et avoir des messages plus percutants, plus exclusifs et moins répétitifs.

De ce fait, segmentez rigoureusement votre liste de diffusion pour soumettre à chacun de vos contacts un contenu personnalisé et pertinent. Plus la segmentation est précise, plus ce que vous proposez à vos abonnées est un contenu qui leur tient à cœur. Vos destinataires ne se sont pas abonnés à votre newsletter pour les mêmes raisons, ils ne veulent pas forcément recevoir toutes vos campagnes, mais seulement celles qui les intéressent ou qui sont pertinentes pour eux. Proposez à vos contacts de choisir les thématiques qui les intéressent dans un centre de préférences. Cela vous permettra de mieux cibler vos messages et de n’envoyer que du contenu pertinent pour vos destinataires.

Enfin, n’oubliez pas non plus de personnaliser vos newsletters en insérant le nom de vos contacts, en faisant référence à leurs habitudes et comportements d’achat, cela vous rend plus humain et vous rapproche de vos destinataires. Offrez-leur un contenu unique qu’ils ne peuvent trouver nulle part ailleurs pour les inciter à lire votre contenu.

3) Vous ne respectez plus vos promesses

Vous devez réussir à tenir les promesses que vous avez émises lors de l’inscription.

Lors du processus d’inscription à votre newsletter, vous avez annoncé à vos futurs abonnés que vous leur enverrez tel ou tel type de contenu. Si vos contacts vous suivent pour recevoir ces contenus mais que vous ne le leur fournissez pas ou plus, ils risquent de rapidement se désabonner.

Pensez donc bien à garder une ligne directrice claire dans vos newsletters. SI vous souhaitez changer le type de contenus que vous envoyez, alors informez-en au préalable vos destinataires.

4) Vos abonnés n’ont plus les mêmes centres d’intérêt

Au cours de notre vie, nous évoluons et changeons. Par ce biais nos intérêts, envies, problèmes ou besoins varient et se transforment également. Un sujet qui vous passionnait il y a 1, 2, 3 ans ne suscite peut-être plus autant votre intérêt aujourd’hui. C’est la même chose pour vos contacts.

Il est probable que certains de vos destinataires ne soient plus votre cible. Ainsi, les produits, services, contenus que vous proposez ne leur correspondent plus. Par exemple, les parents qui voient leurs enfants grandir ne vont plus se tourner vers des marques de couches. Ils en n’ont plus la nécessité. Leurs besoins évoluent en même temps que leurs enfants grandissent.

Enfin, comme dit précédemment, les humains évoluent constamment et leur vision de la vie change. Certains contacts décident de se désinscrire car les valeurs de votre entreprise ne sont plus en adéquation avec les leurs. Une personne complètement accro au shopping peut, petit à petit, se renseigner sur l’impact environnemental et humain de la fast fashion et décider d’acheter responsable. Par conséquent, qu’importe le contenu que vous mettez dans vos newsletters, vous n’arriverez plus à toucher cette personne qui décidera de se désabonner.

Pensez là aussi à mettre en place un centre de préférences pour aider vos contacts à exprimer leurs nouveaux centres d’intérêts et donc à leur envoyer des contenus adaptés à leurs attentes.

Néanmoins, pour éviter un maximum de désinscriptions, pensez à créer des campagnes de réengagement. Dans un premier temps, incitez vos lecteurs à reprendre la lecture de vos campagnes emails lorsque vous sentez que leur niveau interaction baisse. Si la première campagne n’a pas l’effet escompté, demandez-leur de mettre à jour leur centre d’intérêts dans votre centre de préférences. Vous pourrez ainsi mieux comprendre leurs attentes pour mieux segmenter et cibler vos envois. Parfois, il suffit simplement d’un coup de pouce pour raviver l’intérêt !

5) Le design de vos newsletters est inadapté

Pour vous démarquer de vos concurrents, différencier votre contenu, vos messages et vos offres, mais aussi pour renforcer votre image de marque et votre identité graphique, le design de vos emailing est un point crucial. Cependant, lorsqu’il est mal exécuté, vieillot et inadéquat, l’intérêt de vos contacts envers vos campagnes emails peut en pâtir.

En effet, si vos newsletters sont archaïques, non responsives, illisibles, inesthétiques ou manquent d’équilibre visuel, la lecture de vos campagnes risque de ne pas être agréable. Vos destinataires risquent d’arrêter de vous lire quel que soit le contenu que vous leur envoyez. 

Ainsi, laissez libre cours à votre imagination pour rendre vos emails attrayants et percutants. Assurez-vous que votre newsletter est responsive, puisqu’un email qui ne s’affiche pas correctement est supprimé au bout de 3 secondes. Si ce phénomène se répète à chaque newsletter envoyée, vos destinataires vont rapidement se désabonner.

newsletter responsive

Ici, on peut remarquer que la marque Peets Coffee adapte sa campagne aux différents supports pour optimiser la lecture ; les produits ne sont plus côte à côte mais présentés les uns à la suite des autres dans la version mobile. Au contraire, la marque Shoes & Sox n’adapte pas son contenu selon les supports. La version mobile est coupée, ce qui rend la compréhension difficile.

Pour vous assurer que vos newsletters soient adaptées, quel que soit le support de lecture utilisé, faites appel à une solution professionnelle d’email marketing. Ces outils proposent le plus souvent des éditeurs d’email intuitif ainsi que de nombreux modèles personnalisables  garantissant un affichage responsive.

6) Fin de l’avantage

Certaines personnes se sont inscrites à votre newsletter seulement pour pouvoir bénéficier en contrepartie d’un avantage spécifique : livraison offerte, réduction, cadeau avec l’achat, … Après avoir profité de ce bonus, ils peuvent décider tout simplement de se désinscrire de votre newsletter.

Petit point légal : l’inscription à votre newsletter doit se faire en obtenant le consentement libre et éclairé de vos destinataires. Autrement dit, vous pouvez encourager les inscriptions en informant vos futurs destinataires qui recevront de nombreux avantages, vos bons plans et promotions en avant-première mais vous ne pouvez pas exiger de vos contacts qu’ils s’inscrivent pour bénéficier d’une offre ou d’un avantage spécifique.

Ne faites donc jamais de “chantage” avec vos destinataires. Ne les incitez pas à s’inscrire pour obtenir une réduction. En revanche, surprenez-les une fois qu’ils sont inscrits et fidélisez-les avec vos plans plans et vos petits cadeaux surprises.

7) Votre contact ne s’est pas inscrit

Rappelons-le. Vous devez impérativement recueillir le consentement de vos contacts pour pouvoir leur envoyer vos newsletters. Informez-les

De ce fait, privilégier le double opt-in. Lorsqu’un contact remplit votre formulaire d’inscription, envoyez-lui un email de confirmation. Vous vérifiez ainsi qu’il souhaite réellement recevoir vos infolettres, mais aussi que son email n’est pas erroné. Vous êtes sûr qu’il sera engagé et interagira avec vos campagnes de newsletters. Lors de l’inscription, précisez quel type de contenu les destinataires recevront ainsi que la fréquence d’envoi pour qu’ils sachent à quoi s’attendre.

Vous avez maintenant toutes les clés en mains pour limiter le taux de désabonnement à votre newsletter et encourager vos contacts à lire votre contenu. Soyez pertinent, concis, responsive, mais aussi humain et imaginatif. Réfléchissez sérieusement à votre fréquence d’envoi puisque c’est la raison principale qui amène les destinataires à se désinscrire.

Mais surtout n’oubliez pas qu’une liste petite est engagée vous apporte plus qu’une liste avec de nombreux inactifs.

Un avis ? post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.