Veille et Actualités SEO

Comment faire du SEO local en 2019 ?

seo local
Les bonnes pratiques du SEO s’appliquent aussi au niveau local ! Pour développer les relations entre commerçants et internautes, Google, Bing et même Yahoo accordent de plus en plus d’importance aux optimisations on et off-site. Aujourd’hui, près de 80% des consommateurs déclarent s’informer en ligne avant de se déplacer en magasin ou faire une réservation dans un restaurant. D’où l’importance pour de nombreux établissements de porter une attention toute particulière à leur référencement local.

Soigner les optimisations on-site

Comme l’explique le guide complet de Junto, la base d’un bon référencement repose sur un site web bien conçu et pensé pour l’internaute.

Il s’agit, d’une part, de procéder à des optimisations techniques (liste non-exhaustive) :

  • Balisage optimisé (title, meta description, h2, h3, etc.)
  • Fichier sitemap régulièrement mis à jour
  • Performance du site web (vitesse de chargement, poids des images, scripts…)
  • Site responsive (mobile friendly)
  • Sécurité (HTTPs)

Il peut être aussi très intéressant d’intégrer des données structurées (appelées aussi « microformats »). Ces dernières sont particulièrement recommandées pour le SEO local car elles permettent d’enrichir les résultats obtenus dans les pages des moteurs de recherche. En faisant apparaitre, notamment, des informations encore plus détaillées (rich snippets ou « extraits enrichis ») qui précisent le contenu d’une page.

D’autre part, il convient de produire un contenu de qualité et d’améliorer la sémantique. L’idéal étant de se concentrer sur un nombre restreint de mots-clés (pas de sur-optimisation). Ces derniers doivent faire l’objet d’analyses pertinentes intégrant notamment des critères géographiques (exemple : activité + ville ou arrondissement).

Optimiser son profil GMB (Google My Business)

Le service de Google spécifiquement dédié aux professionnels et dirigeants d’entreprises présente une formidable opportunité pour développer sa visibilité au niveau local et se démarquer de ses concurrents.

Avec Google Maps, il permet aux établissements d’apparaitre dans les recherches géolocalisées. Pour ce faire, il faut tout d’abord revendiquer sa page à travers un processus d’identification qui permet de vérifier la bonne propriété de l’établissement.

Une fois créée, la fiche Google My Business doit être complétée par des données essentielles : description précise, catégories de l’activité, coordonnées, photos… et peut être bien plus détaillée encore avec des informations telles que les horaires d’ouverture, le type de paiement accepté, des renseignements sur les produits/services, etc.

L’objectif étant de fournir le plus d’éléments pertinents possibles. Lorsqu’elle est optimisée, la fiche Google My Business permet en effet d’obtenir une visibilité importante dans sa zone de chalandise.

Les avis consommateurs et les questions/réponses font également partie de l’outil de Google. Le fait de répondre et de modérer ces avis contribue au bon référencement de l’établissement. Ce faisant, les utilisateurs se sentent valorisés car leur opinion est entendue et prise en compte. Un nombre d’avis important encouragera également les autres utilisateurs à en faire de même.

Une fonctionnalité de chat directement lié au compte Google My Business serait par ailleurs en voie de développement.

En résumé : communiquer quotidiennement via Google My Business est un excellent levier de performance pour le SEO local.

Penser (aussi) aux optimisations off-site

Quand on parle de SEO local, les optimisations off-site ne manquent pas.

Les annuaires en ligne tels que Trip Advisor, Les Pages Jaunes ou encore Yelp sont autant d’occasion de créer davantage de visibilité et d’interactions avec les utilisateurs.

Une fois encore, il est important de soigner ses différentes « fiches » en utilisant des NAP (Name, Adress, Phone) identiques sur toutes les plateformes et en les mettant à jour lorsque nécessaire. S’assurer de leur uniformité permet à Google de les afficher correctement dans ses pages de recherche.

On pense également aux annuaires « locaux » : sites web de l’office de tourisme de la zone concernée, mairie, chambre de commerce et d’industrie… Être bien référencé sur ces sites est gage de qualité et rassure les internautes. C’est aussi l’opportunité d’acquérir des backlinks (liens externes) intéressants pour le site web de son établissement.

D’autres leviers peuvent être actionnés tels que le sponsoring ou le partenariat avec des blogueurs et/ou influenceurs locaux.

Enfin, les réseaux sociaux doivent être utilisés pour créer un dialogue avec la communauté et proposer un contenu différent du site web. Ils permettent à la fois de générer des interactions, de fédérer autour de valeurs propres à l’entreprise et de créer un sentiment d’appartenance. Y développer une présence forte est devenu un élément incontournable de toute stratégie liée au digital.

Pour réussir sa stratégie de SEO local en 2019, il faudra à nouveau miser sur la qualité des contenus proposés et l’optimisation de sa présence sur les différentes plateformes citées.

Aujourd’hui, 85% des internautes ont déjà recherché un établissement de proximité sur les moteurs de recherche. C’est dire l’importance d’une bonne visibilité locale ! D’autant plus que les requêtes de proximité expriment clairement une intention d’achat. Les conseils donnés dans cet article constituent ainsi la base incontournable de toute stratégie de référencement local durable et efficace.

Cet article a été rédigé par un rédacteur non affilié à LEPTIDIGITAL dans le cadre d’un partenariat sponsorisé

Votre avis sur cette info ?

Vous souhaitez recevoir nos meilleurs articles ?

En vous abonnant à la newsletter LEPTIDIGITAL, vous confirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et de traitement des données (votre email ne sera jamais partagé et restera anonyme 😉 ).

Commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top