SEO

SEO : pour une définition claire, précise et complÚte

définition SEO

Vous souhaitez recevoir nos meilleurs articles ? 👇

Le SEO ? Tout le monde connaĂźt l’expression, mais rares sont ceux qui sauraient expliquer nettement ce que recouvre cet acronyme – bien qu’il s’agisse du levier d’acquisition de trafic le plus influent aujourd’hui sur le web. Parce qu’il est bon, parfois, d’en revenir aux bases, voici une dĂ©finition (vraiment) claire, prĂ©cise et complĂšte du SEO.

Qui es-tu, SEO ?

MĂȘme si vous n’ĂȘtes pas spĂ©cialiste du web, du marketing digital ou de la conception de sites Internet, vous avez certainement dĂ©jĂ  croisĂ© cet acronyme : SEO. DerriĂšre ces trois lettres, se dissimule une expression anglaise, Search Engine Optimization, que l’on pourrait traduire par « optimisation pour les moteurs de recherche ».

Quant Ă  sa dĂ©finition de base, elle est simple : le SEO consiste Ă  positionner une page web dans les meilleures places des rĂ©sultats des moteurs de recherche, lĂ  oĂč les internautes ont l’habitude de cliquer quand ils formulent une requĂȘte. Ces positions sont appelĂ©es « rĂ©sultats naturels » ou « organiques », en opposition aux rĂ©sultats payants (liens sponsorisĂ©s pour lesquels les annonceurs versent de l’argent). C’est pour cette raison qu’on parle de « rĂ©fĂ©rencement naturel » dans la langue de MoliĂšre.

Dans un sondage rĂ©cent menĂ© auprĂšs de la communautĂ© SEO, l’agence Eskimoz dĂ©finit le Search Engine Optimization comme Ă©tant l’ensemble des actions et techniques d’optimisation qui permettent d’amĂ©liorer le positionnement d’un site web dans les rĂ©sultats des moteurs de recherche. C’est dĂ©jĂ  plus prĂ©cis : car on intĂšgre ici les leviers nĂ©cessaires Ă  la rĂ©alisation de cette action comme parties intĂ©grantes de la dĂ©finition. De sorte que le SEO n’est pas seulement un objectif (attirer plus de trafic naturel vers son site web), mais Ă©galement une somme de moyens.

SEO un jour, SEO toujours ?

Le SEO a une particularité : c’est un domaine en perpĂ©tuelle Ă©volution. Si sa dĂ©finition ne change pas avec le temps – fort heureusement – les conditions de son application, par contre, sont sujettes Ă  des modifications importantes. Ces transformations peuvent parfois bouleverser le paysage des SERPs (les pages de rĂ©sultats des moteurs de recherche) en repositionnant certains sites web et en en excluant d’autres, au grĂ© des lancements d’algorithmes et de filtres – par exemple Pingouin, Panda ou Colibri chez Google.

Pour les moteurs de recherche, le but est clair : fignoler toujours plus les critĂšres de positionnement des pages web afin de rĂ©pondre au plus juste aux requĂȘtes des internautes – gage de satisfaction (donc de fidĂ©lisation) pour les utilisateurs. En Ă©voluant sans cesse, le SEO se perfectionne et donne toujours plus de place Ă  la qualitĂ© des contenus, des procĂ©dĂ©s techniques et de l’expĂ©rience utilisateur.

C’est cette recherche constante de l’adĂ©quation entre les contenus et les besoins des consommateurs qui fait du SEO le premier levier d’acquisition de trafic pour 60 % des webmarketeurs, comme l’indique l’étude publiĂ©e ci-aprĂšs : https://www.eskimoz.fr/seo.

Reste un point à explorer : comment fonctionne concrÚtement le Search Engine Optimization ?

3 fois le SEO

On distingue communément 3 domaines constitutifs du SEO : la technique, le rédactionnel et le netlinking. Explorons ces 3 notions dans le détail.

La technique. Premier aspect du rĂ©fĂ©rencement « on page », la technique dĂ©cline tous les Ă©lĂ©ments propres Ă  l’architecture des pages et Ă  leur mise en conformitĂ© avec les exigences des moteurs de recherche.

  • Les balises html
  • Le sitemap
  • Les rich snippets
  • Les URLs
  • La rapiditĂ© d’affichage des pages
  • La compatibilitĂ© mobile

Quand les robots des moteurs de recherche se lancent Ă  l’assaut du web pour crawler les pages, ils ont besoin que ces points techniques soient optimisĂ©s de façon Ă  leur montrer leur chemin – Ă  l’instar des phares qui guident les navires le long des cĂŽtes.

Le rĂ©dactionnel. Second aspect du rĂ©fĂ©rencement « on page », la rĂ©daction consiste (comme son nom l’indique) en l’écriture des contenus publiĂ©s sur les pages. Ces contenus se doivent de rĂ©pondre Ă  plusieurs contraintes :

  • Coller aux exigences des robots des moteurs de recherche
  • IntĂ©grer les mots-clĂ©s souhaitĂ©s en respectant certaines rĂšgles (prĂ©sence dans les cent premiers mots, densitĂ© de 1 % environ, etc.)
  • Travailler la richesse sĂ©mantique autour du mot-clĂ©
  • Proposer des contenus suffisamment longs (au minimum 300/400 mots pour une page statique, 600 mots pour un article de blog)
  • RĂ©diger des contenus de grande qualitĂ© qui plaisent aux lecteurs et qui dĂ©montrent l’expertise de l’entreprise dans son domaine spĂ©cifique d’activitĂ©

Depuis le lancement de l’algorithme Panda, Google s’intĂ©resse particuliĂšrement Ă  la qualitĂ© des contenus proposĂ©s sur les sites. Il s’agit donc d’un levier Ă  ne surtout pas nĂ©gliger.

Le netlinking. Le levier du rĂ©fĂ©rencement « off page » est parfois considĂ©rĂ© comme le plus important de tous – les rĂ©fĂ©renceurs ne parviennent pas Ă  se mettre d’accord sur son influence rĂ©elle, mais tout le monde reconnaĂźt que c’est un levier crucial. Le principe en est simple : obtenir des liens entrants (ou backlinks) en provenance d’autres sites, afin de mettre en valeur certaines pages. Un bon netlinking nĂ©cessite :

  • De multiplier les sources des liens entrants ;
  • D’obtenir des backlinks de sites jouissant d’une bonne rĂ©putation, apprĂ©ciĂ©s des internautes et experts dans leur domaine ;
  • De chasser les backlinks en provenance de sites mal considĂ©rĂ©s ;
  • De privilĂ©gier les sites partenaires dans une thĂ©matique proche de celle des pages visĂ©es (par exemple, il sera contre-productif, pour un article sur le SEO, d’obtenir un backlink venant d’un site de bricolage).

En bref, ces 3 domaines reprĂ©sentent chacun un pourcentage de temps de SEO, qu’on traduit gĂ©nĂ©ralement par l’expression « 10/30/60 », soit 10 % de technique, 30 % de rĂ©dactionnel et 60 % de netlinking. Des taux qui n’ont, lĂ  encore, rien de fixe.

Construire sa stratégie SEO en amont

Enfin, prĂ©cisions que le rĂ©fĂ©rencement naturel n’est pas un concept, mais une dĂ©marche : elle doit donc ĂȘtre prĂ©parĂ©e en amont du lancement d’un site Internet, et poursuivie tout au long de son exploitation – condition sine qua non pour obtenir des rĂ©sultats.

En outre, toute stratĂ©gie SEO, qu’elle s’applique Ă  un site en construction ou existant, doit passer par la rĂ©alisation d’un audit rĂ©fĂ©rencement naturel. Celui-ci permet de repĂ©rer d’emblĂ©e les points bloquants d’un site et/ou les leviers d’optimisation Ă  privilĂ©gier pour que le SEO donne le meilleur de lui-mĂȘme !

Une bonne dĂ©finition du SEO ne peut donc pas se limiter Ă  son but : elle doit intĂ©grer les mĂ©thodes et les stratĂ©gies qui l’accompagnent, et qui sont les multiples facettes de sa vĂ©ritable nature.

SEO : pour une définition claire, précise et complÚte
2.5 - 2 votes

Vous souhaitez recevoir nos meilleurs articles ? 👇

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. M gilabert

    10 avril 2017 Ă  14 h 04 min

    TrÚs bon article qui montre bien la perpétuelle évolution et la complexité du métier de référenceur.

RĂ©pondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LEPTIDIGITAL est un blog vous proposant le meilleur de l'actualité digitale (SEO, Webmarketing, Social Media, SEA, Emailing, E-commerce, ...)

LA NEWSLETTER LEPTIDIGITAL

Recevez nos meilleurs articles en 1 clic !

UN PETIT LIKE ?

leptidigital facebook
haut