NEWS #Digitale : envie de recevoir nos meilleurs articles ?  Inscription → 

Référencement Bing : Quels Sont Les Critères SEO ?

Comment fonctionne le référencement sur Bing ? Découvre 5 différences avec Google ainsi que les facteurs SEO positifs et négatifs.

Tout comme Google, Bing est un moteur de recherche à part entière et il convient d’en connaitre les codes. Être référencé dans Bing est loin d’être aussi primordial que d’être présent dans Google, mais, cela peut représenter une belle opportunité pour ton site web et donc ton entreprise. En premier lieu, on peut penser que le moteur de recherche de Microsoft fonctionne exactement comme celui de Google. Dans les grandes lignes, effectivement, on retrouve plus ou moins les mêmes principes de base. Il y a cependant des petites différences que nous allons voir dans cet article. Nous verrons aussi quels sont les critères SEO globaux de Bing, et quels intérêts tu peux trouver à optimiser ta présence sur cette plateforme.

Pourquoi faire du référencement sur Bing ? 3 avantages par rapport à Google

Dans un premier temps, on peut bien entendu se poser cette question : est-ce que cela vaut le coup de prendre le temps d’optimiser son référencement dans Bing ? Si personne ne va sur Bing, pourquoi perdre du temps dessus ?

Malgré une part de marché bien évidemment très restreinte face à Google, Bing arrive à se défendre avec ses armes. Voyons quels avantages tu peux tirer de l’indexation dans Bing ainsi que d’un référencement optimisé sur ce dernier.

Moins de concurrence sur les mots clés

C’est bien entendu un avantage majeur. Le fait qu’il y a moins de concurrence sur Bing peut être une vraie opportunité pour toi. Sur les campagnes payantes Bing Ads, c’est également un point important, qui permet de faire tomber le coût par clic des mots clés sur lesquels tu veux te positionner.

Pour le SEO, c’est plus ou moins la même chose. Largement moins de site prennent le temps d’optimiser leur présence sur la plateforme et donc il est plus facile de remonter dans les SERPs ou de se positionner sur des mots clés censés être concurrentiels.

S’il y a moins de concurrence, c’est qu’il y a moins d’utilisateurs, c’est logique. On peut donc naturellement se demander s’il est plus intéressant d’être premier sur Bing sur un mot clé qui fait 100 recherches mensuelles ou 8ème sur Google sur un mot clé qui fait 10 000 recherches mensuelles. Difficile de répondre à cette question. Mais si on part du principe que la première position correspond à la reconnaissance d’une expertise de la requête, alors il vaut mieux être dans la première situation. Ou alors, il vaut mieux être premier partout. 😉

Résultat de recherche sur Bing
Résultat de recherche sur Bing

Opportunité de toucher une nouvelle audience

Se positionner sur Bing est aussi l’occasion de communiquer avec une nouvelle audience. Cette audience est réduite par rapport à celle de Google, mais cela reste quand même une partie d’utilisateurs qui sont souvent délaissés.

En effet, les utilisateurs de Bing ne sont pas les mêmes que ceux qui utilisent Google. C’est donc une opportunité. En plus de cela, cette audience est différente. On a souvent tendance à dire que Bing sert principalement à cibler les personnes âgées ou alors les personnes qui ne sont pas à l’aise avec la technologie. Ce constat ou ce cliché vient du fait que Bing soit le moteur de recherche de base du navigateur par défaut des ordinateurs qui fonctionnent sous Windows : Microsoft Edge (anciennement Internet Explorer). Et, ceux qui continuent d’utiliser celui-ci seraient ceux qui ne savent pas forcément qu’on peut changer de moteur de recherche ou qui n’y trouvent pas d’intérêts.

Ce constat est peut-être vrai mais il réduit Bing à un simple moteur de recherche par défaut, que tous ceux qui savent se servir d’un navigateur évite pour aller vers Google. Dans le fond, les différences entre Bing et Google ne sont pas énormes au point de devoir privilégier de cette manière l’un plus que l’autre. Google a pris tellement d’ascendant dans l’imaginaire collectif qu’il est simplement la référence, celui à qui on pense directement lorsqu’on veut un moteur de recherche.

Bing et Yahoo sont les 2 plus grosses alternatives à Google

Un point que nous n’avons pas soulevé jusque-là : Yahoo utilise le moteur de recherche de Bing. Cela signifie de manière concrète que fait une recherche sur Yahoo Search correspond à l’effectuer sur Bing.

Cela rajoute donc une corde à ton arc lorsque tu indexes ton site dans Bing. En fait, ces 2 moteurs de recherche sont les 2 plus gros concurrents de Google en France et plus généralement dans le monde. Le problème, c’est que Google prend une place tellement importante sur le marché des moteurs de recherche, que même en étant les 2 principales alternatives, cela reste limité.

Pour que ce soit plus simple à comprendre, il suffit de regarder les chiffres quelques secondes.

  • Dans le monde, en 2021, Google représentait 92,2 % des parts de marché, contre 2,27 % pour Bing et 1,5 % pour Yahoo. Le leadership est incontesté.
  • On observe plus ou moins les mêmes chiffres en France : 91,99 % pour Google contre 3,77 % pour Bing et 1,36 % pour Yahoo.
parts de marché moteurs de recherche france 2021
Les moteurs de recherche les plus utilisés en France en 2021 – Parts de marché

En fait, si on regarde l’évolution de ces chiffres, on peut voir que Bing et Yahoo ont perdu des parts par rapport à 2020. Dans le monde, on peut constater la même dynamique. On voit tout de même que Bing et Yahoo ont plus de places dans certains marchés, comme aux États-Unis par exemple, mais cela ne t’intéresse pas forcément si tu développes ton site web en France.

5 différences entre Google et Bing sur les critères SEO

Si cet article existe, c’est qu’il y a effectivement quelques différences entre les critères de référencement de Bing et de Google. Attention, il n’y a pas de différences fondamentales. Les approches restent assez similaires, ni l’un ni l’autre n’a choisi de révolutionner le monde des moteurs de recherche.

Les mots clés

Tout d’abord, on peut constater quelques petites différences en ce qui concerne le traitement des mots clés. Du côté de chez Google, on va surtout chercher du contenu qui répond aux requêtes des utilisateurs. Si ton contenu est pertinent et qu’il apporte une vraie valeur ajoutée, alors il a plus de chances de bien se positionner. Il faut que tu répondes aux différentes questions associées, et autres pour montrer à Google que tu es un expert du sujet et donc te référencer d’une meilleure manière.

Chez Bing, les choses sont vues légèrement différemment. En effet, Microsoft va privilégier une intégration de mots clés précise avec les termes exacts. Le contenu doit vraiment être basé sur le mot clé, et donc moins orienté vers la pertinence. Le but est d’apporter la réponse exacte à la requête précise, avec moins de regard sur le « contexte ». C’est un parti pris qui pourrait pousser certains SEO à utiliser du bourrage de mots clés mais ce n’est pas la solution. Bing fait tout de même attention aux dérives.

L’importance des réseaux sociaux

Qui a dit que SEO et réseaux sociaux n’étaient pas liés ? Google ? Oui, c’est vrai qu’ils ont longtemps nié ce point-là et cela reste assez flou aujourd’hui. Chez Bing, il n’y a pas de tabous en ce qui concerne les réseaux sociaux. Ils reconnaissent et assurent que les signaux sociaux jouent un rôle dans le positionnement des pages dans les SERPs.

Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Plus les gens parleront de ton entreprise et feront des liens vers celle-ci sur les réseaux sociaux, plus tu seras bien vu aux yeux de Bing. En fait, c’est en quelque sorte de la reconnaissance sociale. Si les utilisateurs des réseaux sociaux apprécient ton contenu, alors Bing va le mettre en avant. Expliqué comme cela, c’est finalement assez logique.

L'impact des réseaux sociaux sur Bing et Google
L’impact des réseaux sociaux sur Bing et Google

La place des images, vidéos et audios

Chez Google, on accorde certes une petite importance aux images, aux vidéos ou autres contenus audios, mais cela reste limité. Les contenus textuels sont toujours « préférés » par l’algorithme, même si la variété de contenu utilisée peut être un facteur positif.

Bing a là aussi choisi une approche différente. En effet, Bing a développé des outils, notamment Bing Visual Search, qui arrivent à comprendre avec précision les images. C’est quelque chose de très important et qui peut fondamentalement changer l’approche de la création de contenu pour le SEO. Aujourd’hui, si tu publies une infographie très détaillée, qui répond à autant de questions qu’un article de 5 000 mots, il y a peu de chances qu’elle remonte dans les résultats de recherche, alors que la valeur ajoutée est là.

Bing a toujours été en avance sur ce point-là, à vrai dire. Donc, si tu souhaites optimiser ta présence sur Bing, essaye d’ajouter plus de contenus multimédias, de bonne qualité, qui apportent une vraie plus-value à l’utilisateur, sans pour autant ruiner ton temps de chargement.

Rechercher des images avec le Bing Visual Search
Rechercher des images avec le Bing Visual Search

La gestion des backlinks

Qu’on soit bien d’accord sur un point : Google et Bing prennent tout les 2 en compte les backlinks et le considèrent comme un signal positif (en général). Un backlink est un lien d’un site web qui pointe vers le tien. Cela montre aux moteurs de recherche que d’autres sites te font confiance, c’est une arme incontournable et presque obligatoire du SEO aujourd’hui. C’est un point à ne pas négliger pour booster la popularité de ton site et lui donner du poids aux yeux de Google (ou Bing ici).

Même si dans le principe, ils les considèrent de la même façon, Bing et Google ne traitent pas les backlinks pareillement. Sur Google, on a parfois tendance à dire qu’il vaut mieux avoir un nombre de backlinks plus faible mais de meilleure qualité. Chez Bing, c’est clairement de cette manière que cela fonctionne, avec encore plus d’exigence. Bing met la qualité du backlink au-dessus de tout.

Cela ne veut pas dire que l’achat de liens est pénalisant, il faut juste le faire avec plus de justesse, de manière plus modérée et qualitative.

L’importance de l’URL

Ce critère fait un peu suite à celui sur les mots clés. Comme pour les mots clés, Bing suit toujours cette logique « d’exactitude ». Chez Google, l’URL a sa part d’intérêt mais cela reste relativement limité. En revanche, aux yeux de Bing, ta page aura plus de chances de se positionner plus haut si ton URL contient les mots clés de la requête exacte.

Comment référencer son site internet sur Bing ?

Les critères les plus importants de Bing correspondent globalement à ce que l’on peut retrouver sur Google mais souvent, comme on l’a vu, l’interprétation peut être différente chez Microsoft et Google.

Les facteurs SEO positifs

Dans un premier temps, voyons quels sont les critères qui vont jouer un rôle positif dans ton positionnement sur Bing.

  • La qualité du contenu. Même si Bing favorise l’exactitude des mots clés en donnant un petit peu moins d’importance à la pertinence, cela ne signifie pas qu’un mauvais contenu sera bien référencé. Si tu abordes tous les sujets que le moteur de recherche attend, tu mets toutes les chances de ton côté. En plus de cela, sur les dernières mises à jour, les correspondances de synonymes ont été plus mises en avant pour le contenu des pages.
  • Créer de l’engagement. Comme on a pu le voir avec les réseaux sociaux, Bing prend beaucoup en compte la reconnaissance sociale que ton site peut avoir. Plus les utilisateurs seront engagés et cliqueront sur ta page « naturellement », plus tu seras mis en avant. Par exemple, si quelqu’un visite ton site mais qu’il retourne dans les résultats de recherche et clique sur une autre page, Bing te pénalisera. S’il reformule sa requête parce que tu ne réponds pas à sa question, Bing ne sera pas content non plus.
  • Le temps de chargement. Bing est légèrement plus claire que Google sur ce point. En effet, Bing a très clairement déclaré qu’un temps de chargement long était considéré comme une mauvaise expérience utilisateur et que c’était pénalisable. Ils parlent de cela depuis déjà presque 2 ans.
  • Il y a d’autres points que Bing va prendre en compte sur tes contenus. La fraîcheur de celui-ci et sa localisation sont de bons exemples. Un contenu récent et qui est proche géographiquement de l’utilisateur sera plus facilement mis en avant pas Bing.
Les facteurs du référencement sur Bing
Les facteurs du référencement sur Bing

Les facteurs SEO négatifs

Ensuite, il y a des facteurs négatifs à absolument évité pour ne pas être pénalisé dans les résultats de recherche de Bing. Ces facteurs fonctionnent aussi dans Google pour la plupart.

Tout d’abord, le contenu dupliqué est évidemment à proscrire. A l’instar de Google, Bing considère que le contenu dupliqué grâce à du copier-coller ou du scraping n’apporte pas de valeur ajoutée et ne respecte pas les « conditions d’utilisation ».

Même constat pour les contenus générés automatiquement. Bing essaye de détecter les contenus qui ont été créés par un logiciel, un processus ou autre. Bien sûr, on entend souvent ce genre de chose venant de Google également, et pourtant, il est toujours possible de le faire. Ces indications données par Bing ne sont pas strictes à 100 %, il faut bien se dire qu’il est toujours possible de contourner les systèmes mis en place. Néanmoins, c’est à tes risques et périls, et si le processus de vérification s’améliore, tu risques de mettre en difficulté ton site web.

Ensuite, Bing essaye de modérer les programmes d’affiliation qui n’offrent pas de valeur aux utilisateurs. A ce titre, la plateforme précise que ceux qui vendent ou mettent en avant des produits Microsoft sur leur site ne sont pas particulièrement privilégiés, et heureusement.

Comment demander l’indexation des pages / URL de ton site web dans le Bing Webmaster Tools ?

Tu respectes tous les critères de référencement, tu as de super backlinks, un site web techniquement parfait, mais tu n’es toujours pas présent dans les résultats de recherche de Bing ? Peut-être que tu n’es tout simplement pas indexé par celui-ci.

En réalité, plusieurs choses pourraient expliquer un non-indexation de tes pages dans les résultats de recherche. Déjà, il est possible que Bing ne l’ait pas encore exploré, ou alors qu’il n’y arrive pas. Si aucun lien ne pointe vers ton site, Bing peut avoir des difficultés à le trouver par lui-même. Ensuite, peut-être que tu as bloqué l’indexation par toi-même dans la balise meta, le Bing Webmaster Tools ou le robots.txt. Ou alors, et on ne te le souhaite pas, ta page ne répond pas aux critères de Bing et il l’estime trop mauvaise pour être indexé (voir facteurs négatifs juste au-dessus).

Sache que quoi qu’il en soit, cette situation n’est pas irrémédiable, il est possible de demander à Bing d’indexer ton site ou des pages en particulier. En plus, il n’y a rien de très compliqué. Il suffit de te rendre dans le Bing Webmaster Tools. C’est en quelque sorte l’équivalent de Google Search Console pour Bing. C’est via cet outil que tu vas pouvoir gérer facilement l’indexation de tes pages et leurs performances dans le moteur de recherche.

Gérer l'indexation avec le Bing Webmaster Tools
Gérer l’indexation avec le Bing Webmaster Tools

Il faut donc te rendre sur cet outil et y connecter ton site si ce n’est pas déjà fait. Il faudra ensuite aller dans la partie « Configurer mon site ». Tu auras ainsi accès à la fameuse fonctionnalité « Soumettre des URL », par laquelle tu vas pouvoir demander à Bing de « visiter » tes pages.

Attention, tu ne peux pas soumettre des pages de manière illimitée. Tu as le droit de proposer 10 000 URL par jour maximum. C’est un processus très simple et rapide d’indexation.

Tu sais maintenant tout ce qu’il y a à savoir sur le référencement sur Bing. Même si dans le fond, on retrouve un système assez similaire à ce qu’on peut trouver sur Google, il y a quelques différences notables qui peuvent jouer en ta faveur (ou l’inverse).
Tu as déjà essayé d’optimiser ton site pour le SEO sur Bing ? N’hésite pas à nous le partager en commentaire ou sur nos réseaux sociaux.

Un avis ? post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.