NEWS #Digitale : envie de recevoir nos meilleurs articles ?  Inscription → 

Définition Social Commerce : (+ Avantages, Usages en Entreprise & FAQ)

Le social commerce, aussi appelé commerce social, social shopping ou encore s-commerce, est un terme utilisé pour décrire l’achat et la vente de produits ou de services en ligne par le biais de réseaux de médias sociaux, tels que Twitter et Facebook. Le commerce social offre aux consommateurs la possibilité d’acheter des produits rapidement, directement auprès d’autres utilisateurs ou d’entreprises ayant une présence établie sur ces réseaux. Les entreprises sont en mesure d’exploiter un tout nouveau réservoir de clients potentiels en utilisant le social commerce, en créant des campagnes de marketing pertinentes et en s’engageant activement auprès de leur public cible.

Voici une définition simple et actionnable du Social Commerce ainsi que ses principaux avantages pour les entreprises. Nous vous présenterons également quelques bonnes raisons de vous y intéresser de plus près (si ce n’est pas déjà le cas). En fin d’article, nous vous proposerons aussi un certain nombre de réponses aux questions fréquentes sur les campagnes de vente via des plateformes de médias sociaux.

actu-utilisateurs
Social Commerce

Définition du social commerce : Qu’est-ce que c’est, simplement ?

Le social commerce, que l’on peut aussi appeler commerce social, social shopping ou encore s-commerce, est un concept qui fait référence à l’utilisation de plateformes et de réseaux de médias sociaux pour faciliter l’achat et la vente de produits ou services en ligne.

Il se distingue du commerce électronique traditionnel, car il combine les atouts du commerce en ligne et des réseaux sociaux pour créer une expérience d’achat immersive pour les consommateurs, en les aidant à découvrir et à acheter des produits.

Quels sont les 3 principaux avantages à avoir recours à des méthodes de commerce social pour une entreprise ?

Les méthodes du social commerce offrent aux entreprises de nombreux avantages.

Tout d’abord, en utilisant les plateformes et réseaux de médias sociaux, les entreprises peuvent atteindre rapidement et efficacement un grand nombre de publics cibles.

Le social shopping permet également aux entreprises d‘acquérir de nouvelles connaissances sur les préférences, les besoins et les souhaits de leurs clients, ce qui peut les aider à développer de meilleurs produits et services.

Les médias sociaux offrent également aux entreprises un moyen efficace d’établir des relations solides avec leurs clients et de les fidéliser.

Pourquoi le social commerce est-il important ?

Le commerce social est un outil important pour les entreprises, car comme de plus en plus de personnes utilisent les plateformes de médias sociaux, il offre aux entreprises un moyen efficace d’atteindre leur public cible et d’accroître la notoriété de leur marque.

En créant du contenu attrayant sur les sites de médias sociaux tels qu’Instagram et Facebook, les entreprises peuvent créer des relations avec les clients et partager leurs produits et services. Cela permet de créer une communauté de clients fidèles qui sont plus susceptibles de faire des achats.

À nouveau, le commerce social permet aussi aux entreprises de collecter des données précieuses sur le comportement, les intérêts et les préférences des clients, qui peuvent être utilisées pour personnaliser les stratégies marketing et améliorer l’expérience client.

Le social commerce est donc très important pour les entreprises modernes, car il les aide à s’engager auprès de leurs clients actuels, à en trouver de nouveaux et à rester compétitives dans le paysage numérique actuel.

3 exemples d’entreprises françaises ayant recours au commerce social

Le commerce social a le vent en poupe parmi les entreprises françaises. Ces dernières années, les entreprises françaises ont adopté de nouvelles stratégies pour engager les clients et stimuler les ventes. Voici trois exemples d’entreprises françaises qui tirent parti du social commerce:

Le premier est La Poste, qui a récemment dévoilé une boutique en ligne avec intégration des réseaux sociaux, ce qui permet aux utilisateurs d’acheter des articles via leurs canaux préférés (Facebook, Pinterest, Twitter). Les clients peuvent également laisser des commentaires, poser des questions et partager leurs expériences avec d’autres acheteurs sur la plateforme.

Le deuxième exemple est celui de Cache Cache, car l’entreprise s’est tournée vers des plateformes telles qu’Instagram et Snapchat pour présenter ses produits et offrir aux clients des incitations telles que des réductions. Les comptes de l’entreprise s’engagent également activement avec les clients afin qu’ils puissent donner leur avis et obtenir des mises à jour sur les nouveaux produits et les nouvelles offres.

Enfin, Monoprix est une autre entreprise française qui a mis en œuvre avec succès le commerce social. Monoprix s’associe à des réseaux sociaux tels que Facebook et des robots de messagerie pour permettre aux clients de consulter les produits, de passer des commandes et d’effectuer des paiements sans jamais quitter leurs applications ou sites web favoris. Cette approche permet aux clients d’effectuer des achats pratiques à partir de n’importe quel appareil et à tout moment.

Le social commerce, expliqué en vidéo :

Quelques questions fréquentes sur le social shopping

Quels sont les principaux enjeux et risques pour les marques qui ont recours au commerce social ?

L’un des principaux problèmes et risques pour les marques utilisant le commerce social est le maintien de la conformité aux réglementations sur la confidentialité des données.

Les utilisateurs se tournant de plus en plus vers les plateformes de médias sociaux pour faire leurs achats en ligne, les entreprises doivent s’assurer qu’elles collectent les informations nécessaires conformément aux lois et réglementations en vigueur.

Les marques doivent aussi tenir compte de la manière dont les données des utilisateurs peuvent être partagées sur plusieurs réseaux et si elles sont correctement protégées contre les accès non autorisés et les abus. Les activités frauduleuses telles que les attaques de phishing sur les comptes des clients peuvent entraîner des pertes financières importantes, et donc une atteinte à la réputation de la marque.

Afin de protéger leurs clients de ces activités malveillantes, les entreprises devraient mettre en place un système d’authentification approprié pour leurs clients lorsqu’ils effectuent des paiements via des plateformes de commerce social. Enfin, il existe un risque d’une diminution de la fidélité des clients en raison d’une qualité de service peu fiable ou de coûts imprévus liés à la livraison ou aux retours, risque qui peut également avoir un impact négatif sur les résultats d’une marque. Les entreprises doivent ainsi s’efforcer de faire preuve de transparence tout au long de leurs opérations.

Quelles différences entre l’e-commerce et le social commerce ?

Le e-commerce et le commerce social désignent deux types distincts d’achat et de vente en ligne.

La principale différence entre le commerce électronique et le commerce social réside dans la manière dont ils sont menés : l’e-commerce s’effectue principalement par le biais de sites web ou d’applications, tandis que le commerce social s’appuie fortement sur les plateformes de réseaux sociaux telles que Facebook, Instagram, Twitter, etc. pour la promotion et la vente de produits.

Par exemple, une plateforme de commerce électronique permet aux clients de faire des achats directement à partir d’un site web, tandis qu’une place de marché de commerce social leur permet d’acheter des articles à partir de leurs réseaux personnels.

Une autre différence est que l’e-commerce permet une plus grande personnalisation en ce qui concerne la sélection des produits, les prix et les options de livraison, par rapport à la gamme plus limitée d’options disponibles dans le commerce social.

Le social commerce est-il destiné à tous les types de clients ?

Le commerce social est devenu un moyen de plus en plus populaire pour les entreprises d’atteindre les clients à l’ère du numérique. Avec l’essor des plateformes de médias sociaux telles que Facebook, Twitter et Instagram, il est facile pour les entreprises de communiquer avec leurs clients existants et potentiels via leurs propres canaux numériques.

L’avantage du commerce social est qu’il peut être adapté pour répondre aux besoins de tout type de client.

Qu’une entreprise se spécialise dans la vente de produits en ligne ou qu’elle souhaite simplement s’engager auprès de sa clientèle à un niveau personnel, le commerce social lui fournit les outils pour le faire.

Qu’il s’agisse d’annonces et de promotions ciblées ou d’options de service client personnalisées, les entreprises peuvent utiliser le commerce social pour répondre aux besoins de tout type de client.

Le commerce social s’adresse en effet à tous les types de clients, ce qui en fait un outil précieux pour les entreprises dans un monde moderne de plus en plus compétitif.

Quels sont les réseaux sociaux les plus adaptés au commerce social ? Varient-ils selon l’âge des clients ?

En matière de commerce social, quelques réseaux sociaux se distinguent. Facebook, Instagram et Twitter sont d’excellentes options pour les entreprises de toutes tailles.

Ces réseaux vous permettent d’atteindre un large éventail de clients potentiels et de partager facilement des mises à jour intéressantes sur vos produits ou services.

En fonction de l’âge de votre public cible, certains réseaux peuvent être mieux adaptés que d’autres. Par exemple, Facebook et Instagram ont tendance à être utilisés par des personnes de tous âges, tandis que Twitter est plus populaire auprès des utilisateurs plus jeunes. Pinterest est aussi une excellente plateforme pour le social commerce car elle est très visuelle et permet aux utilisateurs de rechercher rapidement des catégories de produits.

Les meilleurs réseaux sociaux dépendent donc des types de clients que vous essayez d’atteindre. En choisissant soigneusement en fonction des données démographiques et des préférences des clients, vous pouvez créer des campagnes efficaces qui se traduiront par davantage de ventes et de clients fidèles.

Si cette définition du social commerce vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à vous abonner à notre newsletter digitale pour recevoir nos prochains articles.

Vous pouvez également suivre nos meilleurs articles via notre flux RSS : https://www.leptidigital.fr/tag/newsletter-digitale/feed/ (il vous suffit de l’insérer dans votre lecteur de flux RSS préféré (ex : Feedly)).

Nous sommes aussi actifs sur Linkedin, Twitter, Facebook et YouTube.

Pour toute question associée au commerce social, n’hésitez pas à utiliser la section « commentaires » pour nous faire part de votre remarque, nous vous répondrons (avec plaisir) dans les meilleurs délais.

Un avis ? post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *