NEWS #Digitale : envie de recevoir nos meilleurs articles ?  Inscription → 

Comment Scraper LinkedIn Facilement ? (Top 3 des Outils)

Obtenir des dizaines d’informations sur des leads potentiels en B2B ? C’est possible grâce au scraping sur LinkedIn !

Récupérer des informations sur LinkedIn peut avoir bien des usages dans le cadre de la prospection par exemple. LinkedIn regorge d’informations publiquement accessibles sur des millions de professionnels. Découvre pourquoi et comment il peut être intéressant de scraper LinkedIn pour en extraire les données (et avec quels outils).

Disclaimer : les techniques présentées dans cet article le sont à titre d’information. Nous vous rappelons que le web scraping de données personnelles est soumis au respect de la loi Informatique et libertés et au RGPD comme le rappelle la CNIL sur son site web. Bien que des données publiquement accessibles puissent être récupérées, s’il s’agit de données personnelles, dès lors, elles ne sont pas librement réutilisables par tout responsable de traitement et ne peuvent être réexploitées à l’insu de la personne concernée.

Pourquoi scraper LinkedIn ?

Tout d’abord, il est important de définir pourquoi faire de scraping sur Linkedin est intéressant.

Le web scraping consiste à récupérer un certain nombre d’informations sur un site web, de manière automatisée. C’est une pratique très répandue et très connue des experts du web. Une fois les données récupérées, le but est généralement de les utiliser pour son propre intérêt.

Comme tu t’en doutes, il y a des centaines de milliers d’informations à prendre sur LinkedIn, qui concernent les professionnels. Tu peux avoir différents usages des informations scrapées sur LinkedIn : obtenir des données sur tes concurrents, faire de la prospection, etc… Ce sont des informations « gratuites » librement accessibles mais attention, pas librement réutilisables.

Les limites légales

On peut effectivement se poser la question de la légalité de ce type de pratique. Aujourd’hui, on est de plus en plus prudent avec la protection des données, et ce genre de processus n’est la plupart du temps pas conforme au règlement général sur la protection des données (RGPD).

Les lois et le RGPD sur le scraping LinkedIn
Les lois et le RGPD sur le scraping LinkedIn

Il y a en effet un certain nombre d’éléments à prendre en compte dans cette réflexion :

  • Il faut évidemment que les données scrapées soient publiquement accessibles.
  • D’après les CGU de LinkedIn, il n’est pas autorisé de faire du « web-scraping » pour utiliser les données à des fins commerciales.
  • Il faut prendre en compte le consentement de la personne lorsque l’on récolte ses données. Si tu veux scraper des informations pour faire de l’emailing, il te faut au préalable le consentement de la personne. Sinon, il faut qu’elle soit déjà cliente de ton entreprise, ou que tu ne la contactes pas pour des raisons commerciales.
  • Il faut aussi respecter le droit d’opposition de la personne, grâce à des liens d’opposition.
  • Tu dois respecter les durées de conservation des données dans le cadre du marketing direct. En effet, tu ne peux garder ces données que 3 ans après la collecte ou depuis la dernière fois que la personne t’a contactée.
  • Enfin, il faut respecter le RGPD. C’est-à-dire qu’il faut limiter la collecte de données, informer les personnes concernées, et bien soigner son processus de scraping (étudier l’impact sur la vie privée, etc…)

Tu l’as compris, LinkedIn interdit formellement le web scraping et la pratique reste largement remise en cause par les réglementations sur les données.

Néanmoins, rien ne t’empêche techniquement de le faire et de nombreux outils se sont même sépcialisés sur le scraping de linkedin. En plus, même si le web scraping est interdit par LinkedIn, les informations que tu vas récupérer sont en fait librement accessibles en ligne. Il y a quelques années, aux États-Unis, une entreprise avait d’ailleurs gagné son procès face à LinkedIn en jouant sur cet argument. Même si en s’inscrivant sur LinkedIn, on s’engage à « ne pas développer, prendre en charge ou utiliser des logiciels, dispositifs, scripts, robots ou tout autre moyen ou processus visant à effectuer du web scraping« .

Chacun se fera son avis sur la question, la loi et les conditions interdisent en quelque sorte ce processus, mais des outils continuent d’exister et des entreprises ont même gagné des procès face à LinkedIn (même si c’est aux USA). Il en va de la responsabilité de chacun pour cette question.

Les 3 meilleurs outils de scraping pour LinkedIn

Même si la question de la légalité de cette pratique n’est pas clairement résolue, il existe tout de même des outils pour scraper LinkedIn facilement. Ils ont tous un fonctionnement différent pour collecter les données sur LinkedIn mais vont te permettre dans la finalité d’atteindre le même but.

Phantombuster : obtiens des adresses e-mail sur LinkedIn et Sales Navigator

Le premier outil que nous avons à te présenter est PhantomBuster. Il s’agit d’un outil d’automatisation bien connu dans l’extraction de données sur le web. Il te propose un grand nombre d’automatisations pour LinkedIn et Sales Navigator. On retrouve notamment :

  • Export de résultats de recherche
  • Export d’utilisateurs d’un groupe ou d’une recherche
  • Export des données d’un profil (dont les adresses mail)
  • Automatisation des connexions avec une liste d’utilisateurs
  • Automatisation d’envoi de messages
  • Export des informations d’entreprises
  • Etc…
Scraper LinkedIn avec Phantombuster
Scraper LinkedIn avec Phantombuster

L’avantage de PhantomBuster est qu’il peut également te servir sur d’autres sites. Il dispose de fonctionnalités pour Pinterest, YouTube, Instagram, Twitter, Facebook, Google, Google Maps et bien d’autres sites.

Bien sûr, tout cela a un prix. Même s’il y a un compte gratuit, il est relativement limité. Pour les comptes payants, il faudra compter entre 30 et 900 $ par mois, selon tes besoins et ton budget.

Evaboot, l’extension Chrome pour scraper LinkedIn

Evaboot a un fonctionnement très simple : il s’agit d’une extension à installer sur ton navigateur Google Chrome. Grâce à Evaboot, tu vas pouvoir obtenir toutes les informations des profils qui composent ta cible. Evaboot va te faire tout le boulot : il va trouver les contacts puis il va les exporter directement en CSV.

Même si Evaboot manque un peu d’intégrations avec des logiciels marketing et/ou de gestion de la relation client, c’est déjà un gros travail qui est facilité.

Pour scraper uniquement des informations, sans emails, les prix débutent à 29 $ par mois. Si tu y rajoutes les emails en plus, on passe à 49 $. Ce n’est pas rien mais c’est environ les tarifs de tous ces outils.

Scraper LinkedIn avec Evaboot
Scraper LinkedIn avec Evaboot

Waalaxy ProspectIn, l’outil de web-scraping dédié à LinkedIn

Waalaxy est un site très connu pour ses excellents contenus sur son blog, mais aussi pour ses outils de prospection. Ici aussi, on va travailler avec une extension pour Google Chrome pour obtenir toutes les données qui nous intéressent.

Le processus est simple : en quelques clics, tu auras toutes les informations que tu recherches sur des dizaines de clients potentiels. Il suffit d’aller sur une liste de personnes sur LinkedIn (dans tes relations ou tes résultats de recherche) puis de créer une liste avec l’icône qui s’affiche en haut à droite. Tu sélectionnes le nombre de personnes à exporter, la liste où les données vont, et c’est parti !

Ensuite, les données sont exportées vers la liste que tu as sélectionnée, il ne reste alors qu’à la télécharger, si tu veux l’avoir en CSV.

Scraper LinkedIn avec Waalaxy
Scraper LinkedIn avec Waalaxy

Existe-t-il des solutions anti scraping pour se protéger de ces méthodes ?

Peut-être que toutes ces pratiques te font peur en tant qu’utilisateur de LinkedIn. Tu n’as peut-être pas envie que quelqu’un profite de tes données sans ton accord pour faire de la prospection ou de l’étude concurrentielle. Sache qu’il est tout à fait possible de se protéger de ce genre de pratique sur LinkedIn, et plus généralement sur le web.

Déjà, il faut savoir que LinkedIn essaye lui-même d’empêcher ce genre de pratique. En effet, les développeurs de LinkedIn travaillent sur des algorithmes qui arrivent à détecter les profils qui servent à faire de la collecte de données massive sur le réseau social. Ce robot fonctionne grâce à l’intelligence artificielle, avec du machine learning pour apprendre en continu et se perfectionner.

Par ailleurs, le « robot » de LinkedIn lutte également contre les automatisations, pas seulement le scraping. Les profils qui ont une activité suspecte, trop importante par exemple, prennent des avertissements puis finissent par être bloqués définitivement. Peut-être même que cela t’est déjà arrivé un jour où tu as ajouté trop de personnes.

Cependant, force est de constater que des outils toujours pour le faire. D’après LinkedIn, il faut leur faire confiance pour nous protéger. Il faut aussi, toujours selon eux, bien être conscient des informations qu’on laisse apparaitre en profil public. Si tu ne veux pas qu’une information apparaisse librement sur le web, ne l’indique pas. C’est la solution la plus simple et la plus radicale.

Tu sais maintenant ce que tu encours, les bénéfices et les outils pour faire du scraping sur LinkedIn. Bien qu’efficace, cette pratique doit être réalisée dans le respect de la règlementation sous peine de poursuites et amendes par la Cnil. Que penses-tu du scraping sur LinkedIn ? N’hésite pas à nous faire un retour en commentaire ou sur nos réseaux sociaux !

3.9/5 - (7 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.