Webmarketing

10 erreurs fréquentes à ne plus commettre avec WordPress (Infographie)

Erreurs fréquentes WordPress

WordPress est LE CMS le plus populaire au monde, avec plus de 75 millions de sites qui l’utilisent dans le monde, que ce soit pour la création de blogs, de sites vitrines ou encore de sites E-commerce, WordPress est massivement utilisé, mais pas toujours aussi bien qu’il le faudrait. Cette infographie revient sur les 10 principales erreurs à ne plus commettre en 2015 avec WordPress.

Erreur 1- Garder l’identifiant de connexion « Admin » pour le compte administrateur

Toutes les attaques par force brute qui ciblent des installations WordPress seront plus à même de pénétrer votre site internet si ce dernier dispose d’un compte administrateur avec un login inchangé « admin ». En effet, les assaillants commencent toujours par les sites les plus faciles à pirater, ils vont donc dans un premier temps essayer de pénétrer tous les sites avec des identifiants inchangés.

Cette modification d’identifiant doit être faite dès l’installation de WordPress. Si cela n’a pas été fait sur votre site internet et que vous souhaitez le corriger, il vous faudra dans un premier temps créer un second compte administrateur avec l’identifiant de votre choix. Une fois ce second compte créé, il suffira de supprimer l’ancien compte en attribuant l’ensemble des articles publiés par ce compte à votre nouveau compte administrateur. Cette petite modification protégera un peu mieux votre installation WordPress mais attention, c’est loin d’être suffisant !

Erreur 2- Garder les préfixes des tables de votre site sous la forme « wp_ »

Cette seconde erreur fréquente affecte elle aussi la sécurité des installations WordPress. Moins connue, cette erreur n’en reste pas moins problématique. Cette modification a elle aussi lieu dès l’installation de votre CMS WordPress sur votre nom de domaine. Par défaut WordPress utilise le préfixe « wp_ » pour les tables de la base de données, vous pourriez très bien utiliser vos initiales pour éviter de dévoiler trop facilement à un hacker que votre site utilise WordPress comme CMS. Il convient donc, dans la mesure du possible, de modifier ce préfixe dès la création du site internet. Une fois le site créé, cela devient beaucoup plus compliqué…

Erreur 3- Ne pas faire de backups réguliers de son site WordPress

Créer des sauvegardes de son site est primordial pour s’assurer une remise en état sereine en cas de problème technique ou attaque d’un hacker. Dans le cas des blogs, créer des sauvegardes plus ou moins étalées en foction de son rythme de publication est indispensable. Si vous ne vous y connaissez pas trop en sauvegardes de bases de données et site, il existe de nombreux plugins qui pourront vous aider, parmi eux, BackUp Buddy est le meilleur à ma connaissance (mais payant).

Erreur 4- Créer trop de catégories mais peu de tags

Pour optimiser son référencement naturel, il est important de penser à la structure de son site internet dès le début. Pour améliorer la structure de votre site WordPress, il est fortement recommandé de créer peu de catégories mais un nombre plus important de mots-clés (tags) qui regrouperont les contenus sous la forme d’une structure en silo.

A titre d’exemple pour Leptidigital, nous disposons de la catégorie « Réseaux Sociaux » qui dispose ensuite de tags dédiés comme « Facebook », « Twitter » ou encore « Vine » par exemple. Il faut en revanche prendre garde à ne pas créer TROP de tags, ce qui pourrait engendrer du contenu dupliqué sur votre site et des pages inutiles. Par exemple évitez de créer des tags proches les uns des autres comme ceci : référencement, référencement naturel, référencement web. Choisissez le mot clé avec le plus de potentiel et capitaliser ensuite tous vos efforts dessus.

Erreur 5- Garder les plugins inactifs ou désactivés

Une autre erreur fréquente sur WordPress consiste à ne pas supprimer les plugins inactifs ou désactivés. Dans la course aux performances en terme de vitesse de chargement, il est fortement recommandé de limité le volume de plugins installés sur votre site WordPress, garder les plugins inactifs est donc parfaitement inutile voir même néfaste, un petite ménage ne fera pas de mal !

Erreur 6- La validation de commentaires Spammy

Les commentaires de type « Très bon article merci » de « Référencement Lille » sur un article sur Facebook non clairement pas à apparaître sur votre site, cela vous pénalise plus qu’autre chose que de valider des commentaires pauvres en contenu avec des liens externes sur des ancres optimisées sur ce qui est censé être le nom de la personne.

Si vous croisez ce type de commentaire sur votre blog, n’hésitez plus, supprimez.

Pour les commentaires plus aboutis, avec une vraie réflexion en rapport avec l’article, si la personne utilise son prénom ou son nom + prénom dans l’ancre du lien, une validation du commentaire peut être envisagée dans la mesure ou ce dernier est constructif et apporte ainsi du contenu de qualité en complément de votre article.

Erreur 7- Modifier les URLs sans mettre en place de redirections 301

Une URL ne vous convient plus et vous souhaitez la changer ? De nombreux webmasters oublient de mettre en place des redirections 301 après une modification d’URL publiée, or cela affecte particulièrement négativement le référencement des sites. Si vous souhaitez modifier l’URL d’un article ou d’une page déjà publiée sur votre site, il conviendra de mettre en place des redirections 301 de l’ancienne page vers la nouvelle (via le fichier .htaccess notamment ou à l’aide du plugin WordPress SEO by Yoast). Une fois la redirection en place, utilisez un outil de crawl de type Xenu ou Screaming Frog pour détecter l’ensemble des anciens liens qui pointent vers votre ancienne page, même avec la redirection en place, il convient de les modifier pour les rediriger vers votre nouvelle URL.

Erreur 8 – Ne pas tester son site après l’installation d’un nouveau plugin

A chaque installation et activation d’un nouveau plugin, il convient de tester son site internet pour s’assurer qu’il n’affecte pas négativement l’affichage ou les fonctionnalités de ce dernier. Les plugins n’étant pas compatibles avec tous les thèmes, de nombreux problèmes de mise en forme peuvent apparaître à l’activation d’un plugin non compatible avec votre thème WordPress.

Erreur 9 – Avoir index.php dans ses liens internes vers la Home

Faire des liens vers votre page principale en gardant le index.php à la fin risque de pénaliser le référencement de votre site, il convient donc d’éviter cette pratique à tout prix et de préférer des liens traditionnels vers l’url de votre site de ce type : https://www.leptidigital.fr/

Erreur 10 – Révéler publiquement des informations sur la version de son CMS / Thème

A chaque mise à jour de votre CMS WordPress, un fichier read-me est ajouté à la racine de votre installation. Ce fichier contient des informations sur votre version de WordPress, si vous ne mettez pas à jour fréquemment votre CMS avec les dernières versions, les hacker pourraient se servir de ces informations pour utiliser des failles de sécurité connues sur votre version de WordPress.

L’infographie complète sur les erreurs fréquentes à éviter avec WordPress

10 erreurs fréquentes WordPress

Si vous aimez WordPress autant que nous, dans le même style d’article,  voici 10 astuces pour rendre son site WordPress plus pro (chez WP Marmite) !

10 erreurs fréquentes à ne plus commettre avec WordPress (Infographie)
Votre avis sur cette info ?

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Aké

    13 août 2015 à 9 h 46 min

    Merci pour ces conseils car nous aidera à mieux protéger nos sites web. Bonne continuation a vous.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LEPTIDIGITAL est un blog vous proposant le meilleur de l'actualité digitale (SEO, Webmarketing, Social Media, SEA, Emailing, E-commerce, ...)

LA NEWSLETTER LEPTIDIGITAL

Recevez nos meilleurs articles en 1 clic !

UN PETIT LIKE ?

leptidigital facebook
haut