SEO

Faut-il mettre à jour vos meta descriptions ? Voici la réponse de John Mueller !

Google meta description

Depuis la récente mise à jour de l’affichage des meta descriptions dans les résultats de recherche de Google qui résulte dans l’affichage de descriptions pouvant aller jusqu’à un peu plus de 300 caractères pour certaines requêtes, de nombreux webmasters et SEO se demandent s’ils devraient, ou non, modifier leurs meta descriptions. Faut-il donc mettre à jour toutes ses meta descriptions avec cette nouvelle limite en tête ? Que recommande désormais Google ? Voici ce qu’en pense John Mueller.

Quelle taille idéale pour les meta descriptions avant 2018 ?

Jusqu’il y a peu, la taille idéale des meta description se situait autour de 155 – 160 caractères. Depuis début Décembre 2017, Google a commencé, pour certaines requêtes, à afficher nettement plus de caractères à la place de la meta description dans ses résultats de recherche. Ainsi, sur certaines requêtes uniquement, les snippets peuvent désormais afficher jusqu’à 320 caractères à la place de la traditionnelle meta description de 160 caractères.

meta description 300 caractères Google

Voici un exemple de meta description de 330 caractères espaces compris observé sur la requête générique « marketing » sur Google.fr

Dans ce contexte, les webmasters et SEO sont nombreux à se demander s’il faut, ou non, modifier l’intégralité des meta descriptions pour ajouter plus de caractères et ainsi essayer de mieux contrôler ce que Google affiche lorsqu’il décide de montrer plus de 160 caractères aux utilisateurs de son moteur de recherche. Voici ce que John Mueller a récemment répondu à ce sujet lors d’un Hangout en direct.

Meta descriptions et SEO : rappel des bases par John Mueller

John Mueller a commencé par rappeler qu’en fonction des requêtes des internautes, Google peut décider ou non d’afficher la meta description renseignée par le webmaster. En effet, même avant cette récente mise à jour, le moteur de recherche pouvait sélectionner un paragraphe dans le contenu qui répondait selon lui mieux à la requête de l’internaute. Ceci est toujours vrai en 2018 avec les meta descriptions qui peuvent désormais s’afficher avec plus de 300 caractères.

Le webmaster trends analyst a également rappelé que les meta descriptions n’impactent pas directement le positionnement d’un site mais qu’elles ont surtout un rôle important pour améliorer le taux de clic d’un résultat dans les résultats de recherche.

Modification ou non des meta descriptions : voici ce que recommande John Mueller

Concrètement, John Mueller ne recommande pas explicitement de mettre à jour l’intégralité de ses meta descriptions pour qu’elles soient désormais plus longues.

En revanche, John Mueller recommande d’analyser, via la Search Console et son rapport « analyse de la recherche », pour quelles requêtes une page se positionne et comment les meta descriptions s’affichent sur ces requêtes. Si Google affiche des meta descriptions longues, John Mueller estime alors que modifier les meta descriptions peut avoir un intérêt même si Google se réservera toujours le droit de les afficher ou non.

Comme souvent, Google n’est pas très clair dans sa réponse et le moteur de recherche, par l’intermédiaire ici de John Mueller, ne conseille donc pas clairement aux webmasters de repasser sur l’ensemble de leurs meta descriptions pour que ces dernières soient plus optimisées pour la nouvelle taille maximum d’environ 320 caractères.

Voici l’intervention complète de John Mueller sur la taille des meta descriptions (hangout en Anglais) :

Faut-il mettre à jour vos meta descriptions ? Voici la réponse de John Mueller !
5 - 1 vote

Vous souhaitez recevoir nos meilleurs articles ?

Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LEPTIDIGITAL est un blog vous proposant le meilleur de l'actualité digitale (SEO, Webmarketing, Social Media, SEA, Emailing, E-commerce, ...)

Actualités Digitales


Vous souhaitez recevoir le meilleur de notre veille digitale dans votre boite email ? Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle en 2 clics.

haut