NEWS #Digitale : envie de recevoir nos meilleurs articles ?  Inscription → 

Comment Migrer son Site WordPress en Toute Simplicité ?

Migrer son site WordPress sur un autre serveur peut sembler difficile. Voici 3 manières de le faire peu importe ton niveau d’expertise !

Migrer un site WordPress peut paraître difficile au premier abord, mais il existe des solutions pour te simplifier ou le faire toi-même. Qu’il s’agisse d’un changement de nom de domaine, de serveur, ou juste d’une mise en ligne, il existe concrètement 3 manières d’arriver à tes fins, peu importe ton niveau d’expertise.

1- La solution pour migrer son site WordPress facilement : choisir Ex2 comme hébergeur

Certains hébergeurs proposent de gérer par eux-mêmes la migration de ton site web lorsque tu prends un abonnement chez eux. Si tu es débutant, ou alors qu tu n’as pas le temps ou même que tu n’as juste pas envie de t’embêter avec ça, c’est clairement l’idéal.

C’est notamment la solution proposée par l’hébergeur francophone Ex2. Pour toute souscription à leur offre d’hébergement spécifique à WordPress, ils te proposent de migrer totalement gratuitement ton site web chez eux, sur leurs serveurs.

Ex2 a la particularité d’être un hébergeur web qui place WordPress au centre de ses priorités. Ils ont à ce sujet une équipe d’experts passionnés pour optimiser du mieux possible les serveurs au CMS n°1 dans le monde.

En termes de performance, Ex2 n’a rien à envier à la concurrence, leurs serveurs sont tops et les forfaits évolutifs. Le vrai cœur d’EX2 réside tout de même dans son service client, qui défie vraiment toute concurrence. L’équipe est vraiment réactive et très disponible, la preuve avec la migration qu’ils font eux-mêmes. C’est une entreprise à taille humaine qui ramène un vrai vent de fraîcheur par rapport aux hébergeurs classiques comme OVH ou Hostinger.

Ex2 propose 3 plans d’hébergement WordPress (tarifs pour un engagement annuel) :

  • WordPress Basic : 5,49 € par mois
    50 Go 100 % SSD, 1 site, limite à 100 000 visites mensuelles, certificat SSL et nom de domaine gratuits.
  • WordPress Plus : 9,99 € par mois
    Stockage 100 % SSD illimité, jusqu’à 5 sites, 200 000 visites mensuelles, certificat SSL et nom de domaine gratuits.
  • WordPress Pro : 14,99 € par mois
    Stockage illimité 100 % SSD, peut accueillir jusqu’à 10 sites et 500 000 visiteurs chaque mois, et toujours le nom de domaine et le certificat SSL offerts.

Hébergement WordPress d'Ex2
Hébergement WordPress d’Ex2

2- Utiliser une extension WordPress gratuite pour faire la migration de son site internet soi-même

Si tu n’es pas expert ou que tu cherches un moyen simple de migrer ton site WordPress, l’utilisation d’un plugin peut être une solution pertinente. Et ça tombe bien, il en existe un bon nombre. Néanmoins, il faut bien garder à l’esprit que ces extensions de migrations peuvent causer des conflits avec d’autres plugins ou même avec ton thème. Cela pourrait nuire à la performance du site, donc il vaut mieux bien se renseigner sur le plugin de migration et ses propres plugins avant de passer à l’action.

Attention, le plugin ne fait pas tout par lui-même ! Il faut quand même mettre un petit peu les mains dans le cambouis pour arriver à tes fins (cela simplifie quand même largement les choses.

Comment migrer un site WordPress avec Duplicator ?

La plus connue des extensions de migration pour WordPress est bien sûr Duplicator. Elle est populaire, mais est-elle vraiment efficace ?

Duplicator permet notamment le clonage, le déplacement ou la copie de site web, mais il propose surtout la migration complète de ton site web. Et c’est ce qui nous intéresse ici.

Il faut bien que tu prennes en compte que la version gratuite de Duplicator limite la taille de l’export à 500 Mo.

L'extension Duplicator pour migrer ton site WordPress
L’extension Duplicator pour migrer ton site WordPress

Voici la procédure à suivre pour migrer son site simplement avec l’extension Duplicator :

  1. Installer Duplicator dans l’interface Admin WordPress
  2. Mettre en pause les extensions de cache et de maintenance pour limiter les conflits possibles
  3. Rends-toi dans le nouvel onglet Duplicator de ton interface et choisis « Create New ». Le but est de créer un package qui va contenir tout ce qu’on souhaite migrer.
  4. Tu peux maintenant vérifier si tout est bon avant de lancer la procédure. Il faut bien qu’il y ait écrit « Pass » à côté de « Requirements ». Tu peux aussi personnaliser les autres paramètres si tu en as envie, sinon, clique sur Next.
  5. Tu arrives désormais dans la partie Scan. Si tout est ok (« Good »), clique sur « Build ». Si tout n’est pas au vert, il faudra veiller à résoudre ces éventuels soucis.
  6. On est dorénavant à l’étape 3 : « Build ». Comme son nom l’indique, le but est de construire les fichiers d’export. Il ne te reste qu’à cliquer sur Installer et Archive afin d’obtenir les différents fichiers.
  7. Ça y est, c’est le moment, tout est prêt pour effectuer la migration de ton site WordPress. Mais, ne nous précipitons pas, il faut d’abord créer une nouvelle base de données. Celle-ci doit être créée au sein du nouvel environnement dans lequel ton site va évoluer.
  8. Une fois la BDD créée, il faut que tu envoies les 2 fichiers téléchargés à l’étape 5 à la racine de ton (nouvel) hébergement en FTP.
  9. Dans ton navigateur, rends-toi à l’URL de ton site et clique sur le fichier Installer.php afin de lancer l’installation. Tu peux aussi le faire en local dans Windows. Il suffit pour cela de modifier le fichier host.
  10. Dans l’onglet qui va apparaître, tu n’auras qu’à cocher le bouton « Connect and remove all data », et rentrer les différentes informations de ta base de données.
  11. On arrive dans l’onglet « Update », tu as juste à vérifier que tout est bon et passer à la suite.
  12. Maintenant, clique sur « Test Site » pour que Duplicator teste ton site web. Si tout va bien, il n’y aura pas d’erreur.
  13. Enfin, pour finaliser l’installation, tu vas devoir mettre à jour ton .htaccess et vérifier que tout se passe bien quand tu te rends sur ton site. Tu peux aussi supprimer les différents fichiers générés par la migration du site : installer.php, installer-data.sql et installer-log.txt.

Et voilà ! SI tout se passe comme prévu, ce n’est pas plus compliqué que cela.

3- Comment transférer un site WordPress sur un autre serveur manuellement ? Les 6 étapes à suivre

Si tu as un minimum d’aisance avec la manipulation du FTP et des différentes interfaces, la migration manuelle peut en réalité devenir un jeu d’enfant. Et ce sera d’autant plus simple si tu suis notre tutoriel ! 😉

Faire la migration par soi-même (ou par un expert) peut être une alternative à privilégier par rapport au plugin dans certaines situations. Par exemple, si tu possèdes un gros site web, il sera préférable d’opter pour cette méthode. Comme on l’évoquait plus tôt, le plugin peut entraîner quelques risques de compatibilité et de performance pour ton site.

Bien entendu, il est possible d’effectuer cette migration manuelle via un service tiers, ou par ton hébergeur si celui-ci le propose. Ex2 le fait gratuitement pour ses clients en hébergement web, mais pour ce qui est des services il faudra compter un certain prix. Il faut cependant bien considérer que si tu payes quelqu’un pour la faire, tu t’évites les risques de toute faire planter ou de perdre ton site.

Finalement, quelles sont les étapes à suivre pour transférer son site WordPress d’un serveur à un autre ?

1 – Choisir sa nouvelle formule d’hébergement web

Cela ne paraît pas comme ça, mais cette étape peut se révéler être la plus longue ! Évidemment, tu souhaites trouver la meilleure solution d’hébergement pour ton site web, afin d’obtenir les meilleures performances, le meilleur accompagnement et une bonne expérience utilisateur.

Il existe de nombreux types d’hébergement et il y en a forcément un qui te conviendra, ne t’inquiètes pas. Pour un petit ou moyen site, un hébergement partagé peut totalement faire l’affaire. Néanmoins, si tu as de plus gros besoins en sécurité et en performance, il faudra peut-être songer à partir sur un VPS, voir même un serveur dédié.

Informe-toi bien avant de passer à l’achat, notamment sur le service client. C’est un point à ne pas négliger, surtout si tu n’as pas envie de perdre ton temps avec tous les problèmes qu’un hébergement web peut engendrer. On disait tout à l’heure qu’Ex2 fournissait un superbe expérience client, mais ce n’est pas le cas partout. Regarde donc bien tous les services qui sont compris dans ton contrat.

2 – Sauvegarder les fichiers du site et les bases de données

Comme pour la méthode avec Duplicator, il vaut mieux que tu mettes en pause les extensions de maintenance et de cache pour limiter les conflits.

Maintenant que tu as choisi ta nouvelle formule d’hébergement, on peut passer aux choses sérieuses. La « première » étape consiste concrètement à faire un backup de ton site web. Il faut bien entendu pour cela utiliser un outil FTP, comme FileZilla par exemple. Dans le FTP, rends-toi simplement dans le répertoire et assure-toi de choisir le bon dossier avant de le télécharger sur ton ordinateur (c’est souvent le dossier « www » ou « public_html »).

importer fichiers ftp migration WordPress

Ensuite, il n’y a pas que les fichiers de contenus à exporter. Il faut bien sûr aussi penser aux bases de données. En effet, il y a de nombreuses informations et indications primordiales pour le fonctionnement de ton site dedans. Si tu as un petit site, tu vas pouvoir faire tout ça sans problème sur phpMyAdmin, un des logiciels de base. Là encore, ce n’est pas si compliqué que ça, tu n’as qu’à aller dans l’onglet export du logiciel, et choisir la méthode que tu souhaites utiliser. Dans la plupart des cas, tu peux sélectionner la méthode rapide. La manière personnalisée est plutôt dédiée à ceux qui ont un but plus précis qu’une simple migration.

Si tu utilises cPanel, tu vas trouver tout ça dans « Databases »ou « Bases de données MySQL® ».

Vérifie bien que la base de données exportée comprend bien le bon nombre de lignes. En effet, avec certains hébergeurs comme OVH, elle peut s’exporter de manière incomplète, parce qu’il y a des timeouts sur les exportations.

3 – Créer la nouvelle base de données

On a tout sauvegardé, donc maintenant, on avance un peu plus sereinement quand même. La suite est logique, il va falloir créer la nouvelle base de données et les nouveaux accès dans ton nouvel environnement. Cette partie doit aussi être faite même si tu utilises le plugin Duplicator.

créer base de données hébergeur

Sur l’interface cPanel (ou autre selon ton nouvel hébergeur), tu vas pouvoir gérer tes bases de données toujours depuis l’onglet « Databases » ou « Bases de données MySQL® ».

Une fois notre nouvelle base de données créée, il faut également associer un utilisateur à cette base de données et lui octroyer tous les droits de modifications sur cette base de données.

créer base de données sql

Une fois cette étape accomplie, il va falloir retourner sur phpMyAdmin. En effet, il faut accéder à notre nouvelle BDD et y importer le fichier .sql que nous avons obtenu à l’étape précédente afin de compléter la nouvelle base de données jusqu’à présent vierge avec les données de l’ancienne base de données.

4 – Importer les fichiers du site

Maintenant, il va falloir retourner sur FileZilla et se connecter via FTP à notre nouveau serveur.

Dans le dossier root, fais clic droit et importe tous les fichiers du dossier que tu avais obtenu lors de l’export des fichiers du site tout à l’heure. Attention, il se peut que cela prenne un peu de temps mais c’est tout à fait normal.

5 – Modifier le fichier wp-config.php

Il est important de bien paramétrer ce fichier de configuration de WordPress. Il va déterminer pas mal de choses pour ton site web sous WordPress. Pour le moment, il est toujours paramétré pour ton ancienne base de donnée, ce qui empêche ton site de fonctionner.

Il y a donc 3 lignes que tu vas devoir mettre à jour dedans. Pour trouver le fichier wp-config.php, c’est assez simple, il se trouve à la racine des fichiers de ton site.

Il faut en fait les modifier en mettant les informations relatives à ton nouveau serveur et plus précisément, la nouvelle base de données créée. Ces informations, tu les as normalement eu au moment où tu as créé ta nouvelle base de données, il s’agit :

  • Du nom de la nouvelle base de donnée : DB_NAME ;
  • Du nom de l’utilisateur avec tous les droits sur la base de données : DB_USER ;
  • Du mot de passe associé à l’utilisateur qui a tous les droits sur la base de données : DB_PASSWORD.
// ** Réglages MySQL - Votre hébergeur doit vous fournir ces informations. ** //
/** Nom de la base de données de WordPress. */
define( 'DB_NAME', "exbdd" );

/** Utilisateur de la base de données MySQL. */
define( 'DB_USER', "exuserbdd" );

/** Mot de passe de la base de données MySQL. */
define( 'DB_PASSWORD', "motdepasseutilisateurBDD" );

6 – Configurer le DNS

Enfin, pour terminer en beauté, il faut que tu vérifies que le DNS soit bien lié à ton nouvel hébergeur. Si ce n’est pas le cas, la procédure est assez simple, pas d’inquiétude.

Pour simplifier tout cela, nous te conseillons de tester en local pour voir le site fonctionne ou non. Cela permet de simuler de changement de DNS. C’est aussi une manière de voir si tout est ok sur le site. Voici un guide à ce sujet.

Il te suffit d’abord d’aller chercher les informations relatives à ton nouvel hébergeur (DNS). Il y a de fortes chances que tu puisses trouver tout cela sur l’interface de gestion de ton hébergement. Cela dépend de ton hébergeur. Tu en trouveras aussi dans le mail de bienvenue.

La suite du processus est très simple aussi mais dépend de l’endroit où tu as acheté ton nom de domaine. En résumé, il faut que tu te connectes à ton compte et tu changes les informations à l’endroit dédié. Tout cela est vraiment très variable, donc renseigne-toi bien sur le processus que tu vas devoir adopter.

Voici un exemple pour internetbs :

modifier dns domaine

Une fois cette opération effectuée, il faut attendre que les nouvelles DNS se propagent à tous les datacenters dans le monde. Tu peux suivre la propagation en testant ton domaine sur un service en ligne comme celui-ci : https://dnschecker.org/

Et voilà, c’est fini ! Tu as transféré ton site WordPress d’un serveur à un autre.

Si tu cherches une solution d’hébergement qui transfère gratuitement ton site WordPress, n’hésite pas à te renseigner sur Ex2. Si tu préfères te débrouiller toi-même, tu as maintenant tout ce qu’il faut. Si tu utilises d’autres méthodes pour migrer tes sites, tu peux nous en faire part en commentaire ou sur nos réseaux sociaux.

Un avis ? post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.