VPS : 5 Raisons d’y Passer & Quel Hébergeur Choisir ?

Un VPS peut être la solution d’hébergement qu’il te faut. Découvre les atouts de ces serveurs privés virtuels et 3 des meilleures offres.

Pour que ton site soit 100% optimisé aux yeux de Google et de tes visiteurs, il te faut un hébergement web qui réponde à tes besoins et qui soit capable de s’adapter à l’évolution de ceux-ci. Un VPS possède des spécificités différentes des hébergements partagés ou dédiés. En effet, le VPS se trouve à l’équilibre entre ces 2 types de services, en étant meilleur qu’un hébergement partagé, pour moins cher qu’un hébergement dédié. Découvre dans cet article s’il peut te correspondre ainsi que 5 raisons de l’utiliser pour ton site web. Tu trouveras également un condensé de 3 offres de VPS parmi les plus pertinentes du marché, ainsi que 3 VPS gratuits.

C’est quoi un VPS ?

Commençons par la base : la définition d’un VPS. Si tu n’es pas très expérimenté sur le web ou que tu n’es que peu concerné par l’hébergement, il y a des chances que tu n’aies jamais entendu parlé de cela.

VPS, c’est l’acronyme de Virtual Private Servers, autrement dit en français : serveur privé virtuel. Même dans notre langue, ce n’est pas clair au premier coup d’œil. Pourtant, ce n’est en réalité pas si compliqué.
Concrètement, il s’agit d’une méthode où l’on découpe un serveur normal pour en faire plusieurs serveurs virtuels. Chacun de ces serveurs virtuels est indépendant, ils peuvent redémarrer séparément ou même fonctionner sur des systèmes d’exploitation différents.

Comment ça marche un VPS ?

Dans les faits, si tu souscris à un hébergement VPS, tu vas partager un serveur physique avec d’autres utilisateurs. Malgré cela, cela ne change pas grand chose pour ton site. Lorsque le serveur reçoit une requête, il la dirige vers ton serveur virtuel automatiquement.

Qu'est-ce qu'un VPS ?
Qu’est-ce qu’un VPS ?

Pourquoi prendre un VPS ?

Il est intéressant de se pencher sur les avantages que propose ce type de solution.

Capacité évolutive

Un des gros avantages des serveurs privés virtuels est qu’il possède une évolutivité très facile. En effet, si ton site prend de l’ampleur (ce que l’on te souhaite), il y a de fortes chances que tu aies besoin de mettre à niveau ton forfait d’hébergement. Ce processus est largement facilité sur des serveurs virtualisés. On peut très simplement mettre à jour les capacités allouées sur cette méthode puisqu’elle n’entraîne aucune amélioration matérielle / physique. Par exemple, sur OVH Cloud, on peut configurer cet accroissement directement depuis l’espace client.

Sécurité

En termes de sécurité, un VPS est plus qualitatif qu’un serveur partagé. Dans le cadre d’un serveur partagé, tu n’es pas propriétaire de la partie du serveur qui t’est allouée. Comme indiqué dans son nom, tu partages les ressources du serveur avec d’autres utilisateurs. En termes de sécurité, ce n’est clairement pas le top.

Avec un VPS, tu seras propriétaire de l’espace qui te sera donné et celui-ci est complètement séparé des autres serveurs virtuels. Dans les faits, si un site hébergé sur le même serveur physique est attaqué, tu ne t’en rendras pas compte et tu ne seras pas affecté. Malgré tout, le niveau de sécurité ne joue pas dans la même cour qu’un serveur dédié. En effet, un VPS se trouve tout de même dans un environnement partagé, ce qui peut accroître le risque.

Performance et fiabilité

C’est un fait, lorsque ton site ne fonctionne pas ou n’est pas accessible, c’est coûteux. Qu’il s’agisse d’une défaillance de ton hébergeur ou d’un forfait trop faible, c’est plutôt désagréable.

C’est pourquoi avec un VPS, tu peux définir des allocations de mémoire et de bande passante au sein de ton environnement virtuel. Si ton site Web gagne en popularité, tes visiteurs ne seront pas frustrés par des temps de chargement lents. Pourquoi? Parce que ton VPS est capable de gérer tout le trafic entrant, ce qui permet à ton entreprise de fonctionner normalement.

Si tu cherches également à augmenter tes performances de référencement sur ton site Web, un VPS est la voie à suivre. En évitant le dérangement des voisins d’un serveur partagé, l’hébergement VPS offre plus d’opportunités d’optimisation pour accélérer le temps de chargement de ton site Web. De plus, étant donné que Google prend en compte les temps de chargement des pages, les performances rapides et la quantité plus élevée de ressources de l’hébergement VPS ne peuvent que t’aider à garder ton entreprise ou ton blog en tête des résultats de recherche.

Et, par rapport à l’hébergement de serveur dédié, un VPS dispose également de son propre système d’exploitation et permet un redémarrage séparé. Cette « portabilité de l’application » est un énorme avantage de l’hébergement VPS. Si tu décides de mettre à niveau ou de rétrograder ton serveur, ton fournisseur d’hébergement peut te déplacer vers un nouveau serveur virtuel sans aucun temps d’arrêt. Top, non ?

Les avantages d'un VPS
Les avantages d’un VPS

Gestion

Que tu préfères gérer les choses par toi-même ou demander l’aide de ton hébergeur, un VPS te donne un accès root, la possibilité d’installer et de mettre à jour ton propre système, d’exécuter des fichiers batch, de faire des sauvegardes, de personnaliser ton interface de contrôle et de mettre à jour n’importe quel logiciel comme bon te semble.

Et, puisque tu ne partages pas le serveur avec tes voisins (par rapport à l’hébergement partagé), tu as beaucoup plus de contrôle car tu n’as pas à te soucier qu’une application malveillante t’attaque, ainsi que tous ceux qui t’entourent. N’oublie pas qu’il s’agit de ton serveur privé, tu peux donc exécuter l’application de ton choix, quand tu le souhaites.

C’est tout de même un avantage à relativiser. En effet, si tu n’as pas les compétences liées à la gestion de serveur, cela peut s’avérer un peu plus compliqué pour tout comprendre. Mais, en général, les hébergeurs proposent des solutions pour les débutants. C’est-à-dire que tu peux leur confier la gestion et le contrôle de ton VPS, à condition de rajouter quelques petits euros par mois bien sûr.

Écologie et prix

Un VPS est, logiquement, plus cher qu’un serveur partagé. C’est tout à fait normal au vu du fossé de performance et sécurité qu’il y a entre les 2. Néanmoins, par rapport à un serveur dédié, le prix est bien plus abordable. Il existe des solutions de qualité à partir de 5€ par mois. Et, pour la même raison, un VPS est plus écologique qu’un serveur dédié. Surtout lorsque l’on connaît la consommation hallucinante des datacenters. Souscrire à un serveur virtuel permet de limiter le nombre de serveur physique, et de faire respirer notre planète.

Qui a besoin d’un serveur privé virtuel ?

Un VPS est une solution envisageable dans de nombreux cas. En effet, tu l’auras compris, il s’agit d’une solution « moyenne ». Il ne s’agit pas d’un adjectif péjoratif, bien au contraire. Cela signifie que c’est la solution à l’équilibre entre un serveur partagé (plus faible) et un serveur dédié (plus puissant). En partant de ce constat, on peut juger que les VPS sont plutôt destinés aux sites de moyenne envergure, qu’il s’agisse d’e-commerce, d’une PME ou d’une PMI.

Voici une sélection de situations dans lesquelles un VPS peut être la solution :

  • Si tu exploites un site Web à fort trafic – Comme nous l’avons mentionné précédemment, un VPS est conçu pour résister aux pics de trafic (mieux qu’un serveur partagé). Il peut s’agir d’un site e-commerce, d’un site vitrine, ou autre.
  • Si tu utilises un « sandbox » – Un sandbox est un environnement virtuel que de nombreuses entreprises utilisent pour créer, tester et déployer des logiciels avant de passer en production. Besoin d’identifier des bugs ? De les réparer ? Tester les correctifs ? Le VPS sera ton meilleur ami, te permettant de tester et/ou de simuler tout ce dont tu as besoin. Et une fois que tu as terminé, tu peux facilement revenir à l’état par défaut. Ce n’est pas le cas avec l’hébergement sur serveur dédié, où la réinitialisation nécessite une communication avec le support client, ce qui peut prendre plusieurs jours.
  • Si tu souhaites développer ton propre logiciel – Étudiants en programmation ou développeurs Web, c’est fait pour vous. Un VPS te permet de tester et d’essayer différents scénarios/environnements de mise en scène afin de savoir ce qui fonctionne le mieux.
  • Si tu souhaites disposer d’un stockage de sauvegarde séparé – La quantité spécifique d’espace disque et les limitations de fichiers rendent un VPS très populaire lors du stockage de sauvegardes hors site.
  • Si tu diffuses du contenu en ligne – Un VPS est une option solide si tu produis des cours en ligne, organises des conférences ou diffuses du contenu vidéo par exemple.
  • Si tu es un revendeur d’hébergement ou un revendeur de domaine, un VPS offre plus de puissance que l’hébergement revendeur partagé conventionnel, te permettant de mettre en œuvre des interfaces de contrôle personnalisés et des fonctionnalités qui génèrent plus de clients et de ventes.
  • Si tu gères des serveurs de messagerie/base de données – Un VPS donne aux utilisateurs de serveur de messagerie un contrôle total sur les e-mails sortants tout en te permettant de configurer des filtres avancés. Ceux qui gèrent les serveurs de bases de données se tournent vers un VPS pour plus de sécurité et une utilisation optimisée des ressources.
  • Si tu utilises un VPN – Si tu souhaites configurer un accès sécurisé pour ton réseau d’entreprise, un VPS permet de contrôler tout le trafic entrant.

Quel serveur VPS choisir ?

Ex2

Ex2 est un hébergeur web 100% francophone qui a la particularité de placer l’écologie au centre de ses priorités. En effet, l’entreprise a une empreinte carbone neutre, reverse 1% de ses revenus pour réduire le CO2 dans l’atmosphère et propose même un plan d’hébergement qui finance des lampes solaires en Afrique. Aujourd’hui, ce n’est pas le plus connu des hébergeurs, pourtant la qualité de son service est indéniable.

Performance

Ex2 est loin d’être à la ramasse en ce qui concerne la performance. Pour l’avoir choisi nous même, cet hébergeur nous a permis une belle hausse de nos scores Google Page Speed Insight. La vitesse de chargement est très satisfaisante, il n’y a rien à dire là-dessus. Leurs datacenters sont de type Tier 3, autrement dit, il s’agit de ce que l’on trouve de mieux sur le marché. Le taux de disponibilité est, lui aussi, excellent. Ex2 n’est peut-être pas parmi les 3 meilleurs hébergeurs du monde en termes de performance, mais, à moins d’avoir un œil extrêmement avisé, tu ne verras pas la différence.

Tarifs

Cet hébergeur web ne propose pas vraiment de forfaits pour ses VPS, mais plutôt un configurateur. Ce dernier va te permettre de trouver le plan qui correspond le mieux à tes besoins de manière plus ludique. De plus, tu peux à tout moment faire évoluer ton offre si tes besoins en performance augmentent. Il est aussi important de dire que la licence cPanel est comprise dans le prix des abonnements. Cette dernière vaut à elle seule 15 € par mois.

Les tarifs des VPS d’Ex2 débutent à 44,99 € par mois TTC pour un processeur 3 cœurs avec 4 Go de RAM, 40 Go d’espace disque et une bande passante de 300 Mo/s.

Ensuite, pour un processeur avec 4 CPUs, on va se placer dans des tarifs qui se situent entre 70 et 120 €, selon les spécifications. La bande passante varie ici entre 400 et 500 Mo/s alors qu’on a le choix entre 8, 12 et 16 Go de RAM, ainsi que 80, 120 et 150 Go d’espace disque.
Tu peux aller chercher encore plus haut par la suite avec 8 cœurs (32 Go de RAM, 120 Go de disque, 500 Mo/s de bande passante) pour 179,99 € par mois ou 16 cœurs (64 Go de RAM, 600 Go de disque, 1500 Mo/s de bande passante) pour 269,99 € par mois.


Hostinger

Comme dans tous les domaines de l’hébergement web, Hostinger est un des leaders, et le VPS ne fait pas exception à la règle.

Performance

Pas grand chose à dire sur les performances. Le taux de disponibilité est à la hauteur de ce dont on peut s’attendre : le top. Il offre en effet 99,99% de disponibilité. Le temps de chargement de ton site sera facilement sous les 400 ms donc de ce côté là, pas de soucis non plus. En plus de tout ça, il reste relativement « simple » à utiliser, pour ce qui est de l’administration et de la mise en place.

On dénombre 5 systèmes d’exploitation possibles avec Hostinger : CentOS, Ubuntu, Fedora, Debian et Suse.

Tarifs

Avec autant de compliments, on peut s’attendre à un prix élevé. Mais, bien au contraire, le tarif reste plutôt raisonnable. On dénombre 6 offres différentes proposées par Hostinger, qui vont de 3,95€ (pour 1 vCPU) à 29,95€ (pour 8 vCPU). Le prix évolue en fonction du nombre de cœur, de la RAM, du SSD et de la bande passante.

Pour comparer nos différents hébergeurs, prenons la base d’un cœur. Pour 1 vCPU, 1 Go de RAM, 20 Go de SSD et 1 To de bande passante, on ne paye que 3,95€ par mois, ce qui en fait l’une des offres les plus attractives du marché.

OVH

L’hébergeur français OVH est toujours un des leaders du marché. Fidèle à sa réputation, son offre VPS est plutôt bonne.

Performance

En termes de performance, OVH joue avec Hostinger et ses 99,99% de taux de disponibilité. En revanche, le temps de chargement est légèrement plus faible, tout en restant excellent. Petit point faible par rapport à Hostinger, la facilité d’utilisation. En effet, l’interface administrateur est moins intuitive et agréable à utiliser.

Tarifs

Comme pour Hostinger, le prix des différentes offres va varier en fonction du nombre de coeurs, de la mémoire, du stockage et de la bande passante. La différence est qu’OVH ne propose que 4 offres entre 1 et 8 cœurs, situées entre 4,60€ et 27,60€ mensuels. On est à peu près dans la même gamme de prix qu’Hostinger, pour une performance quasi-équivalente.

Pour 1 coeur, OVH propose son tarif mensuel à 4,60€ HT, avec 2 Go de mémoire, 250 Mb de bande passante et 40 Go de stockage.

Si tu cherches un argument pour faire pencher OVH dans la balance : c’est un hébergeur français qui possède plusieurs datacenters dans l’hexagone. Néanmoins, pas de garantie satisfait ou remboursé alors qu’Hostinger le propose durant 30 jours.

Comment installer un VPS ?

L’installation d’un VPS se procède en 6 étapes :

  1. Connecte-toi à ton VPS avec un accès Secure Shell (SSH)
  2. Mets à jour ton serveur
  3. Créé un nouvel utilisateur et modifies ses privilèges
  4. Active l’authentification par clé publique
  5. Mets en place le pare-feu de ton VPS

Y a-t-il des serveurs privés virtuels gratuits ?

Il existe bien quelques VPS gratuits, c’est vrai. En revanche, il faut bien être prévenu sur la qualité de ceux-ci. Honnêtement, au vu du prix (très faible) de certains VPS, il ne s’avère pas forcément très stratégique s’opter pour un service gratuit. En général, ces offres ne proposent pas de service client ou alors il est de très faible qualité. De plus, il y a des chances qu’il inonde votre site d’annonces publicitaires qui peuvent plomber l’expérience utilisateur de tes visiteurs. La performance n’est, elle non plus, pas forcément au rendez-vous, ce qui n’aide pas l’expérience utilisateur et te pénalisera en termes de SEO. En effet, la mémoire et la bande passante allouées sont limitées, ce qui va entraîner des temps de chargement assez longs.

3 VPS gratuits à utiliser dès maintenant :

Parmi les VPS gratuits, on retrouve :

  • Free VPSHosti : sur le papier, cet hébergeur paraît vraiment top. Il propose la plupart des fonctionnalités que l’on peut attendre d’un VPS, mais pour 0€. Dis-toi bien qu’ils ne font pas ça par bonté d’âme. Il y aura sûrement de nombreuses annonces publicitaires sur ton site web.
  • x10Hosting : cet hébergeur, qui possède plus de 10 ans d’expérience, propose également un service de VPS gratuit. Il t’offre le contrôle complet sur ton site, et aussi un outil pour le construire.
  • InstaFree : leur site et leur logo peuvent paraître un peu dépasser, mais n’oublie pas que c’est gratuit ! Quoi qu’il en soit, InstaFree propose 1 plan gratuit, avec des capacités qui semblent, sur le papier, corrects.
Le VPS est sûrement l’offre d’hébergement web la plus équilibrée du marché, à mi-chemin entre le serveur partagé et le serveur dédié. Que ce soit en termes de sécurité, de performance ou de fiabilité, c’est clairement la solution qu’il te faut si ton hébergement partagé devient trop limité. En revanche, un serveur virtuel privé n’atteindra jamais un serveur dédié sur tous ces points.
N’hésite pas à nous faire part de l’hébergeur VPS que tu utilises en commentaire ou sur nos réseaux sociaux.
4.7/5 - (4 votes)

Tu souhaites recevoir nos meilleurs articles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *