Veille et Actualités SEO

Les données structurées comme facteur de positionnement sur Google ?

Google données structurées

John Mueller, le remplaçant désormais officiel de Matt Cutts a laissé entendre, dans un récent Hangout dédié aux webmasters, que le balisage de données structurées pourrait prochainement être considéré par Google comme un critère de qualité pouvant influer sur le positionnement des pages web !

L’annonce a été repérée par Barry Schwartz dans le Hangout « English Google Webmaster Central office-hours » du 11 Septembre 2015. John Mueller évoque ici la possibilité que le balisage de données structurées ait un impact futur sur le classement des sites internet. Le passage dédié à cette annonce commence peu après la minute 21 de la vidéo ci dessous :

A l’heure actuelle, John Mueller a confirmé que le balisage de données structurées n’influait pas sur le positionnement SEO des sites internet qui l’utilisaient. En revanche, une chose est sûre, ce balisage favorise un CTR (taux de clic) plus important dans les résultats naturels de recherche, il est donc fortement conseillé de le mettre en place ne serait-ce que pour bénéficier de cet avantage face à des concurrents qui ne l’auraient toujours pas mis en place.

Par ailleurs, il est souvent évoqué en SEO que le taux de clic dans les résultats de recherche a un impact sur le positionnement, ainsi, si les données structurées permettent d’améliorer ce score, elles pourraient donc déjà avoir un rôle indirect dans le bon positionnement des pages d’un site internet sur Google.

Pour évoquer la possibilité future d’inclure ce nouveau facteur de positionnement dans l’algorithme de Google, John Mueller a utilisé l’exemple d’un site de voitures avec ce raisonnement :

Si Google arrive à détecter qu’un utilisateur est à la recherche d’une voiture et que des pages web disposent d’un balisage de données structurées dédié à l’univers des voitures, l’algorithme de Google étant sûr que ces pages parlent bien de voitures, il serait donc légitime de les faire ressortir dans ses résultats de recherche sur des requêtes en lien avec les voitures.

John Mueller a par ailleurs complété en ajoutant que sur le long terme, Google pourrait donc bien prendre en compte le balisage de données structurées comme un critère de positionnement parmi d’autres. Le Webmaster Trends Analyst a par ailleurs insisté sur le fait que la mise en place de ce balisage n’affecterait dans tous les cas pas notoirement le classement d’un site, que ce soit positivement ou négativement s’il n’en dispose pas.

Pour conclure, le contenu restera toujours très important pour Google, un bon balisage de données ne pourra pas avoir de bons impacts en termes de positionnement si la page de destination dispose d’un contenu pauvre et de faible qualité.

Les données structurées comme facteur de positionnement sur Google ?
Votre avis sur cette info ?

Vous souhaitez recevoir nos meilleurs articles ?

En vous abonnant à la newsletter LEPTIDIGITAL, vous confirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et de traitement des données (votre email ne sera jamais partagé et restera anonyme 😉 ).

Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

haut