Veille et Actualités Webmarketing

Checklist : 10 choses à faire absolument avant de publier son article sur le web

Checklist 10 choses à faire absolument avant de publier son article sur le web

Après plusieurs heures de travail et de concentration maximale, vous avez enfin terminé de rédiger votre article de blog. Ok. Et maintenant ? Que faites-vous ? Malheureusement, les internautes ne vont pas venir le consulter par magie… Il faut mettre toutes les chances de votre côté pour inciter un maximum d’internautes à lire votre contenu. Facile à dire, mais ce n’est pas si simple à faire. La rédaction web ne consiste pas uniquement à écrire des articles et à les publier en masse. Il y a un ensemble de choses à effectuer, outre une bonne rédaction, qui servent à attirer les lecteurs. Voici donc la checklist des 10 choses à faire absolument avant de publier son article sur le web.

Étape 1 : Relire son article !

Avant toute chose, le plus important dans la rédaction de contenu sur le web c’est l’orthographe. Halte aux fautes d’orthographe, de grammaire et de conjugaison ! Une étude britannique a révélé qu’une seule faute d’orthographe pouvait diminuer de moitié les ventes d’un site de e-commerce. Vous vous rendez compte de l’impact commercial d’une simple faute !? Il est donc primordial de prendre le temps de se relire voire de faire lire votre article à une tierce personne avant de cliquer sur « publier ». Vous pouvez également télécharger des logiciels de correction tels que Antidote par exemple qui sont très utiles.

Checklist rédaction web - Relire son article

Relire son article c’est également vérifier qu’il répond bien à la problématique que vous vous êtes donné et que la réponse pourra intéresser vos lecteurs cibles. Tâchez de rester dans votre niche c’est-à-dire dans la thématique qui intéresse votre cible. Aussi, en vous relisant, posez-vous la question suivante : est-ce que mon raisonnement répond à la question que soulève mon article ? Si la réponse est « non » ou « oui mais… », c’est qu’il faut probablement retravailler votre contenu pour le clarifier et rendre la réponse évidente pour vos lecteurs.

Étape 2 : Choisir le bon mot clé

Écrire pour le web implique l’optimisation de son article pour que celui-ci soit bien positionné dans les résultats sur Google. Il faut donc choisir un mot clé pour lequel vous souhaitez que votre article apparaisse dans les résultats. Logiquement, le mot clé doit être directement lié au sujet de l’article mais pas seulement.

Il doit aussi avoir un volume de recherche assez important pour que votre contenu intéresse et soit lu. Si personne ne cherche le sujet de votre article sur Google, il aura très peu de chance d’être lu par les internautes. Enfin, la compétition sur ce mot clé est aussi à prendre en compte pour faire le bon choix. Si vous faites face à une compétition élevée pour un mot clé, vous risquez de ne pas apparaitre dans la première page des résultats de recherche et de devoir fournir beaucoup d’efforts en SEO par la suite pour remonter dans le classement.

Pour connaitre le volume de recherche et la compétition d’un mot clé, Google met à disposition un merveilleux outil, le Google Keyword Planner. Cet outil vous permet de rentrer n’importe quel mot clé et d’en consulter le volume de recherche et la compétitivité. Il peut également vous suggérer des mots clés similaires sur lesquels il serait parfois plus judicieux de vous positionner. Notez cependant qu’un mot clé qui n’a aucune recherche dans Google AdWords n’est pas forcément un mot clé qui n’est jamais recherché. Si cela vous semble bizarre, rappelez-vous que chaque année, 15% des recherches sont de nouvelles recherches. Google n’a donc aucune information sur ces recherches avant qu’elles soient réalisées un certain nombre de fois. Aussi, le Google Keyword Planner ne nous donne pas toujours une information exacte. Pensez-le plutôt comme un outil qui vous donnera une fourchette plus ou moins précise des volumes de recherche.

Une fois que vous avez choisi le meilleur mot clé pour votre article selon vous, n’oubliez pas que celui-ci doit apparaître plusieurs fois dans votre contenu. Attention, il ne s’agit pas d’insérer votre mot clé dans chacune des phrases de votre article mais plutôt de l’insérer dans quelques phrases sans en altérer le sens. Vous pouvez aussi le décliner et utiliser des synonymes. Rappelez-vous que votre mot clé doit aussi apparaître dans votre titre d’article.

Étape 3 : Optimiser le titre et la méta description

Le titre et la méta description sont deux balises essentielles au référencement organique. Il est donc primordial de les optimiser une fois votre article rédigé et votre mot clé choisit.

Checklist rédaction web - Optimiser le titre et la méta description

Le titre correspond au texte du lien bleu qui apparait dans les résultats de recherche sur Google. La méta description correspond quant à elle au texte gris clair situé en dessous de ce lien bleu, qui, comme son nom l’indique, décrit le contenu de l’article. Ces deux balises remplissent deux objectifs principaux qui sont de pouvoir être bien référencé sur Google et d’inciter les internautes à cliquer sur l’article. Si ces deux balises ne sont pas optimisées, cela réduit considérablement les chances d’un article de se positionner en haut des moteurs de recherche et ainsi d’être consulté.

En ce qui concerne le titre, assurez-vous qu’il contienne le mot clé que vous avez choisi et surtout qu’il attise assez la curiosité de l’internaute pour qu’il clique sur votre lien plutôt qu’un autre. Pour cela n’hésitez pas à utiliser des titres sous forme de liste comme, par exemple « Top 10 des meilleurs… », « 25 erreurs à éviter pour… », « Comment éviter de … en 5 leçons ? »… Les adjectifs sont également un excellent moyen d’attirer l’attention et donc le clic de l’internaute. Des adjectifs tels que infaillible, fiable et incontournable sont de très bons exemples.

Enfin, pour la méta description, il s’agit de décrire, de façon la plus synthétique et attrayante possible, le contenu de votre article. Elle doit bien évidemment contenir le mot clé choisi dans une ou deux phrases courtes. Chaque méta description doit être unique et convaincante pour chacun de vos articles et pages de sites web. Il faut également penser à mettre à jour vos anciennes méta descriptions pour générer plus de performance pour vos articles déjà publiés.

Étape 4 : Intégrer et optimiser des images et des vidéos

Si vous avez réussi à convaincre l’internaute de cliquer sur votre article, bravo ! Mais si celui-ci atterrit sur une page avec un bloc de texte lourd et sans visuel, cela risque de le faire grincer des dents et le faire partir. Notre conseil ? Aérez votre article avec des supports visuels ou vidéos afin que la lecture soit plus légère et agréable. Les images et les vidéos peuvent illustrer ou accompagner vos propos, rendant ainsi le contenu global plus complet et pertinent pour votre lecteur.

Et, comme pratiquement tout sur le web, les images et les vidéos s’optimisent. Avant tout, les supports visuels doivent être de bonne qualité c’est-à-dire avec une bonne résolution pour en garantir l’esthétisme. Rien de tel qu’une image de haute qualité pour embellir un article. Ensuite, le nom du visuel ne doit surtout pas être négligé. Il doit idéalement contenir le mot clé ; ne pas contenir de majuscules ni d’accentuation ni de chiffres (ou du moins très peu de chiffres); contenir 3 à 5 mots qui soient présents dans votre article. L’optimisation des images passe également par le texte alternatif. C’est un texte associé à une image que seuls les robots des moteurs de recherche et les personnes malvoyantes peuvent lire. Ce texte est un peu la description de votre image et sa pertinence avec l’article. Vous pouvez par conséquent ajouter le mot clé au texte alternatif. Ce texte peut tout à fait constituer une phrase entière.

Étape 5 : Optimiser les URL des articles

Les URL sont importantes pour votre contenu. En effet, c’est l’équivalent de « l’adresse postale » de votre article. Optimiser vos URL signifie les rendre lisibles par les internautes et par Google pour que tous comprennent la thématique de votre article et où il est placé dans votre site internet. Les URL sont à l’image de votre site web, il faut donc qu’elles soient organisées, lisibles et optimisées. Pour ce faire, elles devraient contenir les mots essentiels de votre article et donc dans l’idéal, le mot clé utilisé. Pour finir, nous vous conseillons d’éviter les majuscules, les chiffres et l’accentuation qui complexifient les URL et les rendent illisibles.

Voici un exemple d’URL illisible et non optimisée : https://votredomaine.com/index.php?=5754225=t44=?p=987

Voici un exemple d’URL lisible et optimisée :
https://votredomaine.com/categorie/souscategorie/mot-cle-specifique

Étape 6 : Ajouter des liens pour optimiser le maillage interne du site web

Le maillage interne correspond aux liens établis entre chacune de vos pages de site web. Non seulement il est important pour le référencement naturel de votre site internet mais il est également très utile pour améliorer l’expérience utilisateur de votre site.

Checklist rédaction web - Ajouter des liens pour optimiser le maillage interne du site web

Effectivement, d’une part, les liens que vous établissez entre les pages de votre site web montrent à Google que vous avez un contenu riche et structuré. De plus, un bon maillage interne permet d’augmenter l’autorité de vos pages. Si une de vos pages d’autorité importante contient des liens vers d’autres pages, ces dernières vont pouvoir bénéficier de la haute autorité de la page principale.

D’autre part, un bon maillage interne bonifie l’expérience utilisateur en proposant à l’internaute durant sa lecture, d’autres contenus qui seraient susceptibles de l’intéresser. Cela facilite et fluidifie sa navigation sur votre site web, l’encourageant à en découvrir davantage.

Lorsque vous avez terminé la rédaction de votre article de blog, réfléchissez à quelle autre page de votre site internet il serait pertinent de créer un lien. Il va de soi que le lien doit être cohérent avec votre article. Le mot qui contient le lien hypertexte doit aussi clairement indiquer le thème du contenu vers lequel il mène.

Étape 7 : Prévoir un planning de partage de l’article sur les réseaux sociaux

Une fois votre article optimisé de fond en comble, nous vous conseillons de prévoir un planning de partage sur vos réseaux sociaux. À titre d’exemple, chez My Little Big Web, une agence SEO située à Montréal, nous prévoyons un planning d’un mois, pendant lequel nous partageons notre nouvel article une à deux fois par semaine, sur l’ensemble de nos réseaux sociaux, avec des accroches différentes. Pour garantir un taux de clic plus élevé, les accroches ne doivent pas simplement reprendre le titre de l’article. Il faut qu’elles soient assez uniques et intrigantes pour que l’internaute ne puisse pas s’empêcher de cliquer dessus. Prenons le partage de cet article pour exemple :

« Voici un article sur les 10 choses à faire absolument avant de publier son article sur le web » = ici, la répétition du titre de l’article pour accroche n’apporte rien de convaincant, peu d’internautes cliqueront.

« On pari que vous avez oublié la moitié de ces étapes indispensables avant de publier votre article sur le web ! » = il s’agit d’une accroche différente du titre, qui fait se demander à l’internaute s’il a vraiment tout bien fait avant de publier son article sur le web. Intrigué, il cliquera et lira donc l’article. En anglais, on appelle cette technique le « click bait », littéralement « click appât ». On appâte l’internaute par une accroche infaillible pour qu’il clique sur le lien.

Attention, le terme « click bait » est souvent perçu négativement, car de nombreuses pages Facebook laissent entendre des informations complètement fausses dans le commentaire qui accompagne l’article ou même sur le titre de l’article.

L’idéal est de créer au moins 4 accroches différentes pour le même article et de le partager une fois par semaine dans le mois qui suit sa publication. Il va sans dire qu’il faut le partager sur vos réseaux sociaux le jour même de sa publication également.

Étape 8 : Ajouter l’article à sa newsletter

L’emailing est une excellente façon de générer du trafic sur votre article. En effet, ne pas intégrer votre nouvel article dans votre newsletter serait une erreur. En suivant le même raisonnement que le partage sur les réseaux sociaux, prévoyez l’envoi d’une newsletter à vos abonnés pour leur faire part de votre nouvelle publication. Vous pouvez par exemple décider d’envoyer une fois par mois à vos abonnés un récapitulatif des différents articles publiés sur votre blog. Des accroches différentes sont également indispensables pour inciter vos abonnés à cliquer sur votre contenu. Grâce à cette méthode, vos chances de générer du trafic sur votre article doubleront, car elle vous permettra d’atteindre une audience d’internautes qui a déjà montré son intérêt pour votre contenu global en s’inscrivant à votre newsletter.

Étape 9 : Intégrer un bouton de partage à la fin de l’article

Afin d’augmenter la visibilité de votre article, il existe une autre astuce infaillible : l’ajout d’un bouton de partage sur les réseaux sociaux de vos lecteurs. Ainsi, d’un simple clic, vos lecteurs pourront partager votre article sur leurs propres réseaux sociaux ou par courriel. Cela augmentera considérablement la visibilité de l’article et déclenchera ainsi plus de trafic sur votre contenu et votre site web.

Checklist rédaction web - Intégrer un bouton de partage à la fin de l’article

Étape 10 : Relire cette checklist

Une revérification ne coûte rien et elle peut vous éviter une erreur ou un oubli. Alors, la dernière étape est de relire cette checklist pour vérifier que vous n’avez rien oublié d’optimiser, de prévoir, d’ajouter ou d’enlever à votre article. Une fois que c’est fait, c’est le moment tant attendu de publier !

En respectant cette liste de points, vous constaterez que la performance de vos articles va décupler en ce qui concerne les vues, les partages et le positionnement dans les résultats de recherche sur Google. Au fur et à mesure, cela impactera votre notoriété de marque sur le web et vous lancera dans un cercle vertueux de performance en croissance. C’est à vous de jouer maintenant !

Checklist : 10 choses à faire absolument avant de publier son article sur le web
Votre avis sur cette info ?

Vous souhaitez recevoir nos meilleurs articles ?

En vous abonnant à la newsletter LEPTIDIGITAL, vous confirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et de traitement des données (votre email ne sera jamais partagé et restera anonyme 😉 ).

Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

haut