Pénalité algorithmique : combien de temps faut-il pour se remettre d’une Google Core Update ?

Qu’est-ce qu’une pénalité algorithmique ? Combien de temps faut-il pour s’en remettre selon Google ? Quels critères analyser pour suivre son possible rétablissement ?

Tu as été récemment impacté par la Google Core Update de Juin / Juillet 2021 et tu te demandes combien de temps cela va prendre à Google pour prendre en compte les modifications que tu as pu faire entre temps sur la qualité de tes pages (et de ton site dans sa globalité) ? Combien de mois faut-il attendre pour espérer voir la courbe de trafic SEO de ton site repartir sur une tendance haussière après une pénalité algorithmique ? John Mueller, le webmaster trends analyst de Google, a partagé quelques éléments de réponse très intéressants à ce sujet. Voici tout ce qu’il faut en retenir.

Lors d’un Google Hangout comme il y en a de nombreux chaque année, John Mueller de Google s’est vu poser quelques questions intéressantes au sujet des baisses de trafic issues des mises à jour algorithmiques Google Core Updates, des délais moyens de rétablissement et des KPI à suivre pour identifier si une reprise est en marche :

  • Quel est le délai moyen de rétablissement d’un site après avoir subi une chute de trafic liée à une Core Update ?
  • Quels sont les critères qui ont une influence sur le délai de réévaluation moyen de la qualité et la reprise du trafic organique issu de Google ?
  • Est-ce que la taille d’un site web affecte le délai de réévaluation de la qualité d’un site par Google ?
  • Comment savoir quand on est sur la bonne voie et que le site est en cours de rétablissement ? Quels critères analyser et quels KPIs suivre ?

Dans cet article, on te propose une synthèse de l’échange et ce qu’il faut vraiment en retenir.

Rappel : qu’est-ce qu’une pénalité algorithmique infligée par Google ?

A l’inverse d’une action manuelle (ou pénalité manuelle) infligée par un Search Quality Rater de Google, une pénalité algorithmique est une pénalisation automatique d’un site dans son intégralité ou de pages spécifiques qui a souvent lieu lors de mises-à-jour des facteurs de positionnement et de leurs poids respectifs dans les algorithmes de Google qui gèrent de classement des résultats de recherche naturels (non sponsorisés).

Quel est le délai moyen de rétablissement d’un site qui a subi une chute de trafic liée à une pénalité algorithmique de type Core Update ?

3 mois ? 6 mois ? 1 an ? Plus ?

Il n’existe en réalité pas de délai moyen à proprement parler valable pour tous les sites mais Google parle de plusieurs mois sans pour autant, comme à son habitude, donner de durée précise car c’est tout simplement impossible.

Dire que quelques mois suffiront à n’importe quel site impacté par une chute de trafic liée à une Core Update pour s’en remettre une fois les améliorations en ligne serait totalement faux, bien que ce soit possible.

Dans le Hangout en question, John Mueller a rappelé que Google prend du temps pour ré-évaluer un site une fois d’importants changements détectés.

Il a par ailleurs confirmé le délai de plusieurs mois en précisant que pour certains sites ce ne sera que quelques mois, pour d’autres, 6 mois, et pour d’autres encore, le délai pourrait être plus long, de l’ordre d’un an ou plus.

Dans un tweet de Juin 2021, John Mueller avait d’ailleurs déjà rappelé que le délai de rétablissement après correctifs prenait un certain temps et qu’il n’était clairement pas instantané :


 » Apporter d’importants changements liés à la qualité à un site prend du temps pour être pris en compte et reflété dans les résultats de recherche (Google). Ces éléments prennent souvent plusieurs mois pour être retraités et réévalués. « 

John Mueller – Google

Est-ce que la taille d’un site web affecte le délai de réévaluation moyen d’un site par Google ?

Bien que la question lui ait été posée, John Mueller n’a pas clairement répondu à cette question mais il semblerait que ce ne soit pas le facteur qui ait le plus d’influence sur le délai moyen de réévaluation de la qualité d’un site.

D’autres critères ont ainsi plus d’incidence.

Quels sont les critères qui influent sur le délai moyen observé pour un retour à la normale, voire un inversement de la courbe de trafic, après ré-optimisations ?

Bien que le délai moyen de rétablissement après améliorations pourrait être fixé à environ 6 mois au vu des informations partagées par Google, le délai réel va dépendre de nombreux facteurs à la fois liés au site qui a subi la baisse, aux équipes qui vont travailler sur les axes à ré-optimiser et aux contraintes propres à Google.

Côté site, le délai de rétablissement va par exemple dépendre de plusieurs facteurs comme :

  • le nombre de pages impactées à l’échelle du site ;
  • la qualité de l’audit des points à l’origine de la baisse de trafic ;
  • la qualité des correctifs mis en place ;
  • la réactivité avec laquelle les correctifs ont été déployés suite à la perte de trafic analysée.

De son côté, Google dispose également de contraintes techniques et structurelles qui font qu’il existe en réalité un délai incompressible lié à la manière dont les sites et les critères de qualité sont évalués et analysés.

Selon John Mueller, cette analyse prend du temps et est lourde en ressources pour le moteur de recherche, elle ne peut donc pas s’effectuer à intervalle trop régulier pour l’intégralité des sites présents dans son index, ce qui semble assez logique…

Chaque site est différent et dispose de ses propres critères à ré-optimiser

En fonction de la taille du site, du nombre de pages impactées, des problèmes à corriger, de la réactivité dans le déploiement des correctifs, le temps de « retour à la normale » pour un site « pénalisé » algorithmiquement peut varier de quelques mois à plusieurs années d’après les informations partagées par John Mueller.

L’étape cruciale restant avant tout de bien identifier les causes probables de la dégradation de la qualité (perçue par Google) d’un site, et plus particulièrement, de ses pages, afin de pouvoir ensuite mettre en place un plan d’actions correctives à réaliser et déployer.

Est-il possible d’identifier des signaux qui traduisent un rétablissement en cours ou à venir ?

Selon John Mueller lui-même, « c’est très difficile » de savoir si tu es sur la bonne voie et tend vers une reprise du trafic organique issu de Google.

A titre d’exemple, John s’est appuyé sur le cas pratique du professionnel lui ayant posé la question.

Dans son cas, il a supprimé de nombreuses pages de faible qualité qui pouvaient nuire à la qualité perçue globale de son site par Google.

John lui a alors répondu que le fait de supprimer des pages de faible qualité pourrait engendrer à court terme une baisse de trafic et donc, indirectement, que le fait de suivre la courbe de trafic SEO au jour le jour n’était pas forcément le meilleur moyen d’analyser si ce que l’on fait à plutôt un impact positif ou non.

En effet, malgré une baisse de trafic supplémentaire à l’instant T, cette action pourrait avoir des répercussions positives lors de la réévaluation du site par Google et ainsi participer à la reprise globale du trafic organique.

Ainsi, selon John Mueller, l’idéal dans ce cas-là est de suivre l’évolution d’autres KPI liés notamment à l’expérience utilisateur comme le temps moyen passé sur le site, le nombre de pages visitées en moyenne par visite, le taux de rebond, le taux de conversion…

Bien que John, et Google par la même occasion, n’induise pas par ces mots confirmer qu’ils utilisent ces métriques dans le classement de leurs résultats de recherche (même si de mon côté j’en suis persuadé), ce sont des indicateurs, qui, s’ils évoluent dans la bonne direction peuvent t’indiquer que tu es sur la bonne voie…

Source : English Google SEO office-hours du 13 Août 2021

Tu as un avis sur la question des pénalités algorithmiques ? Tu as vécu une pénalité et souhaite partager ton expérience aux autres ? N’hésite pas à nous partager tout ça au travers des commentaires ci-dessous, on se fera un plaisir à rejoindre la discussion et te répondre.

Tu souhaites recevoir nos meilleurs articles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *