Veille et Actualités SEO

Sanction de Google : Selectos sacrifie son netlinking pour retrouver sa visibilité

pénalité google
Le site Selectos, spécialisé dans la sélection et la comparaison de produits de grande consommation, a subi les foudres de la pénalité manuelle de Google. Ses liens externes lui ont fait perdre 90 % de son trafic. Six semaines après, le site belge retrouve sa visibilité.

Selectos puni par Google : son netlinking en cause

En 2020, les fameuses pénalités manuelles de Google sont toujours d’actualité et le site Selectos en a récemment fait les frais. Après avoir mené une campagne de netlinking en 2019 pour obtenir des liens depuis des blogs et des webzines spécialisés, Selectos est passé de 10 domaines référents à près de 750 en seulement quelques mois. Cette ascension fulgurante générée par la production d’articles sponsorisés en masse n’a pas échappé à Google qui a pris la décision de sévir. Le trafic du site liégeois dépendait alors à 90 % du moteur de recherche.

Selon le fondateur de Selectos, Robin Lespagnard, la campagne de netlinking était tellement efficace qu’il en a abusé. Le 9 mars, un avertissement a été reçu via la Search Console en indiquant que l’ensemble des pages ont été visées par une pénalité. En un instant, le site a disparu des premières pages de Google et il a même été dé-positionné du mot-clé « Selectos ». Une seule journée a suffi pour passer de 20 000 à 1500 visiteurs par jour.

La société a dû passer en revue les liens contradictoires avec les guidelines de Google et a estimé que seulement un quart de ceux-ci étaient réellement pertinents. Désormais, le site est en reconstruction et des actions sont mises en place pour retravailler la qualité et l’expérience client afin de retrouver une bonne visibilité.

Comment échapper aux sanctions lors d’une campagne de netlinking ?

Quand on se lance dans une campagne de netlinking, il est important de penser aux critères de sanction que Google a mis en place pour ne pas se retrouver dans la même situation que Selectos.

Choisir les sites de publication avec soin

Il est évident que si vous vous procurez des liens sur tous les sites d’un même réseau, Google s’en rendra probablement compte. C’est pourquoi il est important que les sites sur lesquels vous publiez ne comportent aucun footprint. Des services comme AccessLink.fr, par exemple, proposent de publier des articles sponsorisés incluant un lien vers votre site pour 10€ seulement, sur des sites indépendants les uns des autres.

Diluer ses ancres

La suroptimisation des ancres est l’une des premières sources de sanction de Google. En multipliant les liens vers votre site avec les mêmes ancres qui sont optimisées (même mots clés) vous risquez d’attirer l’attention de l’algorithme. Pour éviter cela, il est essentiel de diluer vos ancres grâce à des liens positionnés sur des mots clés non-optimisés comme « là », « ici », ou même des URL. Pour ne pas plomber votre budget de netlinking pour diluer vos ancres, vous pouvez commander des articles sponsorisés pas chers sur la plateforme accesslink, par exemple (10 euros l’article).

Supprimer des liens

Si vous constatez que vous êtes en zone rouge, vous pouvez procéder à la suppression de certains liens, commandés ou non. C’est une tâche fastidieuse mais elle pourrait vous éviter d’être pénalisé par Google.

Cet article a été rédigé par un partenaire invité non affilié à LEPTIDIGITAL dans le cadre d’un partenariat

Tu souhaites recevoir nos meilleurs articles ?

En t’abonnant à la newsletter LEPTIDIGITAL, tu confirmes avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et de traitement des données (ton email ne sera jamais partagé et restera anonyme 😉 ).

To Top