Veille et Actualités SEO

1er sur Google sans backlinks, c’est possible ?

1er sur Google en SEO

Vous débutez en tant que référenceur indépendant ? Vous travaillez pour une TPE ou PME et souhaitez augmenter la visibilité de votre site sur les moteurs de recherche en dépensant le moins d’argent possible ? Vous débutez dans l’univers du référencement naturel ? Vous ne maitrisez pas trop la partie netlinking en référencement ? Cet article devrait vous intéresser.

En référencement, on parle souvent de 3 à 4 piliers SEO desquels découlent de nombreuses actions à mettre en place pour se positionner en première page de Google et des principaux autres moteurs de recherche.

4 piliers SEO
Les 4 piliers du SEO en 2019

Dans ces 4 piliers, on retrouve l’optimisation technique du site, le contenu (la sémantique), l’autorité (ou popularité) et enfin l’expérience utilisateur.

Les backlinks, un incontournable du pilier lié à l’autorité, représentent donc l’un de ces quatre piliers fondamentaux du référencement naturel.

Mais voilà, avec les dernières évolutions de Google et ses algorithmes (notamment via le filtre Pingouin), il est désormais plus difficile et nettement plus couteux qu’avant d’optimiser le pilier associé à la popularité.

C’est pourquoi, certains spécialistes SEO se sont mis au défi de faire aussi bien, voir mieux, sans avoir recours à des stratégies de netlinking.

Si certains référenceurs black et grey hat n’envisagent pas le SEO sans backlinks, pour certains spécialistes de la sémantique, il est parfaitement possible de se passer de ces approches pour réussir à acquérir du trafic qualifié et bien se positionner sur Google.

Et vous ? Qu’en pensez vous ? Est-il à votre avis possible de bien se positionner dans les résultats de recherche naturels sans avoir recours à des pratiques de netlinking en 2019 ? C’est en tout cas la promesse de la méthode « 1er sur Google » de SEOQuantum !

Méthode 1er sur Google sans backlinks en 180 jours : qui se cache derrière ? Qu’est-ce que c’est ? En quoi cela consiste ?

Qui est derrière ?

Oubliez les formateurs YouTube qui vous promettent monde et merveilles alors qu’ils n’ont, eux-mêmes, jamais réellement pratiqués le référencement (ou très peu).

Derrière la méthode « 1er sur Google » se cache Anthony Trecher, directeur d’agence webmarketing pendant 10 ans et fondateur de la plateforme SEOQuantum (un outil en ligne d’analyse sémantique que l’on vous présentera dans un prochain article dédié).

A qui s’adresse-t’elle ?

La méthode proposée par Anthony Trecher s’adresse en priorité aux débutants dans le milieu du SEO et aux rédacteurs web qui souhaitent se perfectionner dans la rédaction de contenus optimisés pour le référencement naturel.

La méthode 1er sur Google, qu’est-ce que c’est concrètement ?

méthode premier Google SEOQuantum
Aperçu des résultats de la méthode sur un blog dans le milieu du terroir avec 84 contenus publiés

6 modules d’apprentissage, des exercices pratiques, des ressources / méthodologies toutes prêtes et du coaching audio pour vous aider à atteindre votre objectif : finir premier sur Google (ou du moins dans le top 3) sur les requêtes que vous ciblez sans nécessairement avoir recours à des stratégies avancées de netlinking.

L’idée de la « méthode 1er sur Google » est, vous l’aurez compris, de sortir un peu du cadre des livres blancs en proposant une mini-formation SEO avec les ressources, la méthodologie et le coaching nécessaires pour atteindre des objectifs intéressants sur des requêtes peu ou semi-concurrentielles sans avoir recours à des campagnes de netlinking.

Parmi les modules inclus, cette formation reviendra notamment sur les problématiques suivantes :

  • Comment construire une stratégie de contenu sans faille au service de votre business ?
  • Comment trouver les problèmes de l’internaute (et des idées de contenus) et les résoudre minutiseusement ?
  • Comment apporter de la valeur ajoutée à vos pages ?
  • Comment très peu de mots-clés peuvent générer un important chiffre d’affaires ?
  • Une fois rédigé, pourquoi est-il essentiel d’optimiser son contenu ?
  • Pourquoi Google aime-t-il la sémantique ?
  • Qu’est-ce que le WORDPRINT et les mots rares ?
  • Préparez l’avenir : comment optimiser le contenu pour le moteur de réponse et les assistants ?
  • Comment améliorer votre valeur grâce à EAT ?
  • Comment améliorer votre SXO pour plaire à la fois à Google et à vos internautes ?

Si l’une ou plusieurs de ces problématiques vous intriguent / attirent, il y a de fortes chances pour que vous souhaitiez en savoir plus sur cette fameuse méthode 1er sur Google, alors voici le lien sur lequel vous rendre pour en savoir davantage : https://www.seoquantum.com/methode/premier-google-pas-a-pas

Cet article a été rédigé par LEPTIDIGITAL dans le cadre d’un partenariat avec SEOQuantum

Vous souhaitez recevoir nos meilleurs articles ?

En vous abonnant à la newsletter LEPTIDIGITAL, vous confirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et de traitement des données (votre email ne sera jamais partagé et restera anonyme 😉 ).

3 Commentaires

3 Comments

  1. Clément

    7 février 2019 at 6 h 21 min

    Bonjour,
    tous les SEO du monde savent que sur des requêtes compétitives il faut des backlinks.
    Votre article pour ranker sans backlinks est donc une bonne grosse publicité détournée pour une formation qui doit être un magnifique mensonge.
    À leptidigital : vous ne devriez pas accepter la publication de telles anneries, c’est mauvais pour votre réputation !
    Au plaisir,
    Clément Desmousseaux
    Fondateur de Punchify Me – Agence SEO
    et spécialiste de l’optimisation On-Page.

    • Vincent Brossas

      9 février 2019 at 17 h 48 min

      Bonjour Clément,
      Merci pour ton commentaire. Comme mentionné dans l’article, il s’agit ici de se positionner sur des requêtes peu à moyennement concurrentielles. Bien entendu, nous sommes tous d’accords pour dire qu’on ne peut pas se positionner sur des thématiques très concurrentielles sans un minimum de backlinks. Après, ce type d’approche très sémantique peut également permettre d’obtenir de vrais backlinks de qualité si le contenu créé est vraiment excellent.
      Oui l’article met en avant une formation liée à cette technique de SEO très sémantique mais libre à chacun d’être ou non intéressé par cette approche. Toujours est-il que sur des requêtes bien sélectionnées, un site propre techniquement et des contenus très pertinents peuvent drainer un trafic qualifié et des leads tout aussi intéressants. En tant que spécialiste et fondateur d’une agence SEO, je suis sûr que vous n’en doutez pas ;).
      A bientôt,
      Vincent

    • Anthony

      11 février 2019 at 16 h 04 min

      Hello Clément, merci pour ta remarque légitime. Je rejoins les propos de Vincent.
      Tout comme Vincent le souligne, il ne s’agit pas de déployer une stratégie de contenus pour atteindre des mots clés de tête de traîne mais plutôt viser les mots-clés de longue traîne. L’objectif ici étant de « dépenser » moins (énergie, temps, budget, concurrences,…) pour obtenir des résultats meilleurs et plus rapidement. Mon conseil à mes clients RQMS : Rédaction Qualitative Massive et Stratégique.
      Certaines microniches (encore aujourd’hui) ne nécessitent pas de backlinks pour se positionner et on peut remarquer qu’on obtient des backlinks de façon « naturelle » (peu ou pas de contenus répondant à l’intention de recherche de l’internaute).
      Je te rejoins bien entendu sur les mots-clés généralistes qui nécessitent une campagne de netlinking (d’ailleurs, il existe d’excellentes plateformes qui pourront t’accompagner).
      Enfin pour terminer, cette méthode est à destination des débutants en rédaction web qui souhaitent « ajouter une corde » à leur arc (le SEO) pour apporter encore plus de valeur à leur travail.
      Je serais très heureux d’en discuter de vive voix avec toi. N’hésites surtout pas à me contacter.
      Anthony

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top