NEWS #Digitale : envie de recevoir nos meilleurs articles ?  Inscription → 

Top 8 des Outils de Veille Informationnelle Gratuits (2024)

Vous cherchez une solution pour faire votre veille informationnelle gratuitement ? Découvrez les 8 meilleurs outils de 2024.

Faire de la veille est une tâche incontournable et presque indispensable lorsqu’on travaille dans le domaine du digital. C’est une manière de se former en continu et d’être toujours au point sur les dernières actualités / évolutions du secteur. Mais alors, quels sont les types de veille possibles ? Et quels outils faut-il utiliser pour faire une veille de qualité et professionnelle ? Découvrez 8 outils qui vont vous permettre de faire votre veille informationnelle comme un pro, et gratuitement !
Outils de veille informationnelle
Outils de veille informationnelle

Qu’est-ce que la veille informationnelle ? Définition

Tout d’abord, rappelons de quoi il s’agit lorsqu’on parle de « veille informationnelle« .

Cela correspond au suivi automatisé d’un centre d’intérêt, afin de rester à l’affut sur son écosystème. Concrètement, il s’agit d’une surveillance menée de manière automatisée d’un domaine, dans le but de rester toujours informé sur celui-ci.

Quel que soit votre poste ou votre secteur d’activité, il y a de fortes chances que la veille soit pertinente. Ce n’est pas du tout réservé au monde du digital, de la communication ou du marketing.

Les objectifs de la veille

L’objectif principal de la veille informationnelle est, comme son nom l’indique, de se tenir informé sur un sujet.

Individuellement, si vous vous tenez au courant de toutes les nouveautés et évolutions de votre secteur d’activité et de votre domaine d’expertise, vous prenez l’avantage sur ceux qui ne le font pas, que ce soit en termes de connaissances ou de compétences.

Du côté collectif, dans une entreprise, des employés informés prendront de meilleures décisions puisqu’ils seront plus conscients de l’écosystème dans lequel l’entreprise évolue.

Donc, indirectement, la veille informationnelle permet d’améliorer potentiellement les résultats de la société, en facilitant les processus de prises de décisions.

Les différents types de veille qui existent

En réalité, la veille informationnelle n’est qu’un type de veille parmi d’autres. Voici les autres types de veille qui peuvent être réalisés :

  • La veille commerciale (ou mercatique) : le but est de se tenir informer de l’évolution d’un marché, de son offre, de sa demande ou bien des fournisseurs, distributeurs et clients. Cette veille est importante pour prendre les meilleures décisions possibles concernant sa stratégie commerciale et son positionnement.
  • La veille concurrentielle : ce type de veille est un grand classique. Cela consiste tout simplement à sur veiller de façon accrue ses concurrents à propos de leur marketing, de leur communication, de leurs performances, de leurs actualités, etc. Tout ce qui concerne vos concurrents doit être passé au crible.
  • La veille environnementale : c’est une veille qui reprend en quelque sorte les points de l’analyse PESTEL, autour de l’environnement de l’entreprise. Cela peut concerner le côté légal, politique, culturel, social, et bien plus encore.
  • La veille technologique : celle-ci a pour but surveiller tout ce qui concerne les évolutions scientifiques, techniques et industrielles dans un secteur précis.

On pourrait encore agrandir cette liste. Techniquement, on peut faire de la veille sur tout et n’importe quoi. Selon les enjeux de votre secteur d’activité ou de votre entreprise, le type de veille à mettre en place ne sera pas le même.

Il est également important de noter que certains types de veille que nous venons de voir sont des « sous-catégories » de veille informationnelle. On peut par exemple citer la veille technologique, qui s’apparente à une veille informationnelle centrée sur l’aspect technologique, de même pour la veille commerciale.

Quoi qu’il en soit, on va ici s’intéresser seulement à la veille informationnelle. Néanmoins, sachez que les outils que nous allons énumérer par la suite peuvent très bien vous permettre de faire les autres types de veille que nous avons cités ci-dessus.

Les 8 meilleurs outils gratuits pour faire sa veille informationnelle et professionnelle

Feedly, l’agrégateur de contenu référence sur le web

Le premier outil que nous allons voir est Feedly, un des outils les plus connus et répandus en ce qui concerne la veille. Il s’agit d’un agrégateur de contenu. En d’autres termes, c’est un site qui exploite les flux RSS des sites qui publient du contenu, pour vous les restituer dans un fil d’actualité.

Cet outil de curation propose un plan gratuit limité mais suffisant pour une veille classique. Il faudra songer à passer à une version payante, en cas de multiplication des dossiers de veille si vous exploitez différents types de veille, ou alors dans plusieurs langues.

Feedly : l'outil de veille informationnelle
Feedly : l’outil de veille informationnelle

Le fonctionnement est plutôt simple :

  • Une fois que votre compte est créé, vous pouvez ajouter des dossiers dans lesquels vous aurez vos fils d’articles.
  • Ensuite, il faut ajouter des sources. Feedly vous en propose, il peut être intéressant de les consulter pour créer un flux rapidement ou découvrir de nouveaux sites. Sinon, vous pouvez bien sûr renseigner manuellement les sites que vous souhaitez suivre.

Cet outil est très simple et c’est sûrement ce qui fait sa force.

Envie de tester Feedly ?

Feedly
L'agrégateur de flux RSS idéal pour votre veille concurrentielle

Google Alerts, l’outil de notification et de suivi de sujets définis

Ensuite, une autre outil, qui est peut-être encore plus simple que Feedly : Google Alerts. Il s’agit d’un service de Google qui vous permet de suivre tous les sujets qui vous intéressent.

Concrètement, vous vous rendez sur le site et vous écrivez les sujets sur lesquels vous souhaitez être informé.

Ensuite, Google vous envoie par mail tous les contenus web qui sont publiés à propos du sujet en question. Pour chaque thème suivi, vous pouvez choisir :

  • La fréquence à laquelle Google va vous tenir au courant
  • Le type de source à utiliser (actualités, blogs, vidéos, etc…)
  • La langue
  • La localisation
  • Le nombre de résultats
  • L’adresse à laquelle envoyer les rapports.
Veille informationnelle sur Google Alerts
Veille informationnelle sur Google Alerts

Néanmoins, on peut constater une limite à cet outil, c’est qu’il manque de précision, surtout si on le compare à Feedly.

Avec Google Alerts, vous ne choissisez pas de suivre un site ou une source d’information, mais un mot clé. Dans son rapport par mail, Google vous transmet tout ce qui est publié avec ce mot dans votre langue. Même en triant le type de sources, il y a toujours du contenu non pertinent. Sans parler des thèmes qui ont des homographes et qui viennent polluer votre rapport.

Google Alerts reste tout de même une grosse source de contenu, bien qu’il manque un petit peu de filtre et de précision.

Twitter & TweetDeck

Parmi les différents réseaux sociaux, celui qui permet la plus grande efficacité en termes de veille est sûrement Twitter. Vous pouvez suivre en détails tout ce que vous voulez sur le réseau.

L’outil de création de liste est notamment un des reflets du potentiel de Twitter. Cette fonctionnalité peut s’apparenter à un agrégateur de flux intégré directement au réseau. Elles peuvent être publiques ou privées (pour ne pas envoyer de notifications aux comptes concernées) et vous permettent de suivre dans un fil précis des comptes que vous avez définis.

Il est également possible de suivre des hashtags ou des « sujets » depuis peu.

Ainsi, il est possible d’utiliser Twitter à des fins concurrentielles, informationnelles et bien plus encore.

Plus fort encore, vous pouvez organiser toute cette veille grâce à un outil développé par Twitter : TweetDeck. Il s’agit ni pus ni moins d’un grand tableau de bord modulable sur lequel vous pouvez gérer tout ce que vous voulez suivre. Vous pouvez ajouter vos listes pour voir les publications en direct, même chose pour les hashtags. Vous pouvez aussi suivre les tendances, vos mentions, vos messages, etc.

nouveautés tweetdeck

Netvibes, le tableau de bord pour suivre des sites internet et flux RSS

Netvibes, un agrégateur de flux intéressant
Netvibes, un agrégateur de flux intéressant

Netvibes est une plateforme en ligne qui permet de créer des tableaux de bord personnalisés, où vous pouvez regrouper et organiser toutes les informations pertinentes pour vous. Lancé en 2005, Netvibes a été l’un des premiers agrégateurs de flux RSS et est depuis devenu un outil puissant pour la veille informationnelle et la gestion de contenu.

C’est une plateforme française qui est un équivalent de Feedly.

Elle vous permet de gérer un tableau de bord, composé des sujets et des flux que vous souhaitez suivre. Il est également possible de paramétrer des alertes pour être notifié en temps réel de la parution d’un contenu.

Netvibes est utilisé par des professionnels de différents domaines pour effectuer une veille stratégique, suivre l’actualité, surveiller la réputation en ligne, collecter des informations pour la recherche, etc.

Son interface conviviale et ses fonctionnalités de personnalisation en font un outil pratique pour organiser et visualiser vos informations préférées en un seul endroit.

Envie de tester Netvibes ?

Netvibes
Automatisation et alertes pour simplifier votre veille au quotidien

Swello, l’outil Community Management pour organiser sa veille sur les réseaux sociaux

De nombreux outils de gestion des réseaux sociaux proposent des fonctionnalités de veille. C’est notamment le cas de Swello, une solution française pour gérer vos réseaux facilement.

Sur Swello, il est plutôt simple de créer ses flux de veille. L’outil vous propose une bibliothèque de thématiques, dans laquelle vous pouvez sélectionner les sujets qui vous intéressent.

Vous pouvez aussi créer votre propre « collection » si les sujets que vous souhaitez suivre ne sont pas déjà dans Swello. Il est important de signaler que cette solution est compatible avec les flux RSS, les flux Facebook, Twitter ou YouTube.

Swello : l'outil CM pour faire de la veille informationnelle
Swello : l’outil CM pour faire de la veille informationnelle

Ensuite, vous avez aussi accès à leur outil de curation de contenu. Vous pourrez y trouver les différents articles selon les thématiques que vous avez choisies. Les actualités sont listées au choix selon leur date de publication ou selon leur note de pertinence. Cette note est une combinaison entre la popularité du contenu sur les réseaux et sa fraicheur.

Pour faire le lien avec tes réseaux, vous pouvez directement partager les articles en cliquant sur partager. L’intérêt de faire de la veille sur un outil de Community Management est de pouvoir partager le contenu directement avec sa communauté.

Vous pouvez aussi définir des alertes sur les mots clés Twitter les plus urgents à vos yeux. Par exemple, vous pouvez suivre le nom de marque dans le but de suivre sa réputation sur les médias.

Et bien sûr, c’est une bonne manière de faire de la veille informationnelle.

Malheureusement, les fonctionnalités de veille de Swello ne sont disponibles que sur leur plan le plus cher, pour 49,90 € HT par mois. Ce compte n’est pertinent que pour une agence ou une grosse entreprise qui a besoin de gérer de nombreux profils sur les réseaux.

Envie de tester Swello ?

Swello
L'outil français de programmation

Instapaper, la solution pour enregistrer votre veille

Instapaper est un outil de veille qui fonctionne différemment de ceux que l’on a pu voir. En effet, celui-ci vous permet d’enregistrer le contenu d’un article qui vous intéresse, pour ensuite pouvoir y accéder et le lire où et quand vous le souhaitez.

Tous les types de contenus sont téléchargeables sur Instapaper, même les vidéos ! Vous pouvez ensuite en profiter même hors ligne.

Une autre fonctionnalité intéressante est la possibilité d’ajouter des commentaires sur les articles que vous enregistrez. Vous pouvez aussi surligner des passages qui vous intéressent !

Enregistrer sa veille informationnelle avec Instapaper
Enregistrer sa veille informationnelle avec Instapaper

Cet outil de veille peut s’avérer très intéressant pour un personne qui organise une veille collective, ou alors pour la préparation d’un dossier conséquent, qui nécessite beaucoup de sources.

Évidemment, il y a une application mobile pour Android, Kindle, iPhone et iPad.

Mention, pour suivre tout ce qui se dit sur vous en ligne

Mention est un outil de surveillance en ligne qui vous permet de suivre les mentions de votre marque, de vos produits, de vos concurrents ou de tout autre mot-clé spécifique sur le web et les médias sociaux.

Il vous offre une vision globale de ce qui se dit sur vos sujets d’intérêt et vous permet de rester informé en temps réel.

Aperçu de l'interface de Menton
Aperçu de l’interface de Menton

Pour votre veille informationnelle, voici comment vous pouvez utiliser Mention :

  1. Vous pouvez configurer des alertes pour suivre les mentions de votre marque, de votre entreprise ou de vos produits. Mention analysera le web et les médias sociaux pour trouver toutes les conversations et publications qui incluent les mots-clés que vous avez spécifiés. Cela vous permet de surveiller la réputation en ligne de votre marque et de réagir rapidement aux commentaires, aux plaintes ou aux questions des utilisateurs.
  2. Vous pouvez créer des alertes sur des mots-clés spécifiques liés à vos centres d’intérêt ou à votre domaine d’activité. Mention surveillera les conversations et les publications qui mentionnent ces mots-clés et vous tiendra informé des dernières tendances, des actualités et des discussions pertinentes. Cela vous permet de rester à jour et d’anticiper les évolutions de votre secteur.
  3. Mention fournit des informations sur les sentiments associés aux mentions. Vous pouvez savoir si les commentaires sont positifs, négatifs ou neutres, ce qui vous aide à comprendre la perception du public à l’égard de votre marque ou de vos produits. Et en plus, Mention propose des statistiques telles que la portée, l’influence et le taux d’engagement des mentions, ce qui vous permet d’évaluer l’impact de vos actions ou de comparer votre performance avec celle de vos concurrents.

En utilisant Mention pour votre veille informationnelle, vous pouvez obtenir une vue d’ensemble de ce qui se passe autour de votre marque, de vos concurrents et de vos sujets d’intérêt.

Mention n’est pas un outil 100 % gratuit, mais pour tous les forfaits proposés, vous pouvez bénéficier d’une période d’essai gratuite.

Utiliser sa boîte mail

Boites mail professionnelles

Une autre solution pour faire de la veille est d’utiliser une boîte mail. Le mail est gratuit et illimité, et la plupart des sites web d’actualité ou d’informations proposent des newsletters. Dans celles-ci, on peut souvent y voir un résumé des articles récents, des actualités, etc. Autrement dit, plein de choses qu’on cherche dans notre veille informationnelle.

L’idéal, si vous voulez utiliser cette méthode, est de créer une adresse dédiée à votre veille, pour ne pas polluer votre messagerie personnelle ou professionnelle. Le problème avec cette méthode est que certaines entreprises proposent des Newsletters pour récupérer des adresses mails et les réutiliser à des fins commerciales (et c’est normal). Il se peut donc que quelques mails marketing se glissent entre vos actualités.

C’est une façon de faire qui peut bien s’entendre avec un outil comme Google Alerts. En effet, vous pouvez choisir sur quelle adresse envoyer les rapports de Google. Vous pourriez donc vous servir de cette adresse dédiée à la veille pour suivre des sujets sur Google Alerts.

Comment on met en place une veille informationnelle ? 4 conseils

Maintenant que vous connaissez les outils qu’il faut privilégier pour réaliser une super veille, voyons quelles sont les indications à suivre pour bien les utiliser.

1. Bien définir sa veille

Tout d’abord, il faut que votre veille soit bien définie. En d’autres termes, il ne faut pas mélanger les types de veille, cela nuit à la productivité.

Ici, on parle de veille informationnelle donc faites bien attention de ne pas intégrer trop d’éléments de veille concurrentielle.

2. Choisir ses sources et son format d’information

Ensuite, il va falloir réussir à bien choisir ses sources. À l’ère du digital, le nombre de sources d’informations est formidablement grand. Mais, cela laisse également plus de place à d’éventuelles dérives.

Vérifiez donc bien la qualité des sources et choisissez le format d’information qui vous convient le mieux. Si vous êtes à l’aise avec la lecture d’article en masse, vous pouvez choisir de faire un Feedly, mais si vous êtes plus à l’aise avec les podcasts ou les réseaux sociaux, c’est également possible.

3. Ne pas sous-estimer les avantages des réseaux sociaux

Autre chose à bien prendre en considération : l’importance des réseaux sociaux.

On l’a vu avec Twitter dans la liste d’outils, mais le potentiel des réseaux sociaux est énorme et constitue une mine d’information à ne surtout pas sous-estimer. Il est donc important de bien construire son fil d’actualité sur vos profils professionnels, sur LinkedIn, Twitter ou Facebook.

Construisez-les de manière à toujours avoir des informations concrètes et qualitatives en quelques scrolls.

Notre conseil : N’hésitez à prendre le temps de trier vos abonnements si votre fil est pollué par des posts inutiles ou des sources de faible qualité.

4. Être régulier dans son travail de veille

La partie la plus compliquée de la veille est de réussir à la tenir sur le long terme. En fait, ce qui est difficile, c’est surtout de faire rentrer cela dans son quotidien, quand on débute.

La régularité est la clé pour réussir sa veille, ne louper aucune information et être à l’affut sur son domaine d’activité.

FAQ sur la veille

Comment présenter les résultats d’une veille informationnelle ?

Lors de la présentation des résultats d’une veille informationnelle, il est essentiel de rendre les informations claires, pertinentes et faciles à comprendre pour votre public. Voici quelques conseils :

  1. Préparez votre contenu : Organisez les informations que vous avez recueillies et identifiez les points clés, les tendances et les insights les plus importants à partager. Éliminez les détails superflus et concentrez-vous sur les informations les plus significatives.
  2. Utilisez des supports visuels : Les graphiques, les tableaux, les infographies ou les illustrations peuvent aider à visualiser les données et à faciliter la compréhension. Choisissez des représentations visuelles appropriées pour mettre en évidence les principaux résultats et les comparaisons.
  3. Structurez votre présentation : Organisez vos informations de manière logique et cohérente. Vous pouvez les diviser en sections, en catégories ou en thèmes pour faciliter la navigation et la compréhension. Utilisez une introduction pour contextualiser la veille, suivi des sections clés, et concluez par les recommandations ou les actions à prendre.
  4. Utilisez un langage clair et concis : Évitez le jargon technique ou les termes complexes qui pourraient être difficiles à comprendre pour votre public. Utilisez un langage simple, concis et adapté au niveau de connaissance de votre auditoire.
  5. Personnalisez votre présentation : Adaptez votre présentation en fonction de votre public cible. Identifiez leurs intérêts, leurs besoins et leurs préférences, puis adaptez votre discours et vos exemples en conséquence.
  6. Utilisez des exemples concrets : Illustrez vos résultats avec des exemples réels ou des études de cas pertinents. Cela rendra les informations plus tangibles et facilitera leur application pratique.
  7. Fournissez des recommandations ou des actions : Après avoir présenté les résultats, proposez des recommandations claires ou des actions à prendre en fonction des informations collectées. Cela ajoute de la valeur à votre présentation en montrant comment les informations peuvent être utilisées de manière stratégique.
  8. Soyez interactif : Encouragez l’interaction et les questions de votre public. Cela peut aider à approfondir les discussions, à clarifier les points importants et à faciliter l’engagement.
  9. Résumez les points clés : Terminez votre présentation en résumant les points clés et en soulignant les principales conclusions. Cela aidera votre public à retenir les informations essentielles.

Comment faire pour rester constant dans sa veille ?

Pour maintenir une veille constante et efficace, définissez des objectifs clairs, établissez une routine régulière, utilisez des outils de gestion de l’information, priorisez les sources et les sujets, restez curieux et ouvert d’esprit, organisez vos informations, collaborez avec d’autres personnes et restez à jour avec les nouvelles technologies.

En suivant ces quelques grands principes, vous serez en mesure de rester informé.

Quels outils peuvent être adaptés à plusieurs types de veille (informationnelle, concurrentielle, technologique…) ?

Il en existe un certain nombre ! Parmi eux :

  • Feedly
  • Hootsuite
  • Talkwalker
  • Mention
  • Netvibes

Vous connaissez désormais les meilleurs outils pour réaliser une veille informationnelle de qualité. Mais si vous utilisez d’autres outils et que vous aimeriez nous les soumettre, vous pouvez nous les communiquer dans les commentaires ou sur nos réseaux sociaux.

Pour aller plus loin

Avant de se quitter…

Si cet article sur les outils gratuits de veille informationnelle vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à vous abonner à notre newsletter digitale pour recevoir nos prochains articles.

Vous pouvez également suivre nos meilleurs articles via notre flux RSS : https://www.leptidigital.fr/tag/newsletter-digitale/feed/ (il vous suffit de l’insérer dans votre lecteur de flux RSS préféré (ex : Feedly)).

Nous sommes aussi actifs sur LinkedIn, Twitter, Facebook et YouTube.

Pour toute question associée à cet article, n’hésitez pas à utiliser la section « commentaires » pour nous faire part de votre remarque, nous vous répondrons (avec plaisir) dans les meilleurs délais.

5/5 - (6 votes)

One Reply to “Top 8 des Outils de Veille Informationnelle Gratuits (2024)”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *