Growth Hacking

L’algorithme Facebook (EdgeRank) : 11 astuces pour le déjouer !

algorithme facebook

Qu’est-ce que l’EdgeRank (l’algorithme de Facebook) ? Et comment le dompter en suivant ces 11 astuces simples, gratuites, mais efficaces !

Votre portée organique ne cesse de baisser et vous vous demandez pourquoi et comment l’améliorer ? L’algorithme de Facebook (EdgeRank) est une énigme pour vous et vous vous demandez comment il fonctionne concrètement et quels sont les facteurs qui influencent la portée organique des publications ? Dans cet article complet, nous vous proposons un rappel de ce qu’est l’algorithme EdgeRank de Facebook, son fonctionnement actuel et nous vous proposons 11 astuces pour mieux le contourner à votre profit.

Si vous vous demandez pourquoi votre portée organique et votre engagement sur Facebook sont en baisse, sachez que vous n’êtes pas le / la seul(e). Fin 2019, la portée organique moyenne des publications Facebook a chuté de 2,2%.

Pour les marques, cela signifiait concrètement que les publications n’étaient vues en moyenne que par 5,5% de leurs abonnés. Les grandes marques avec un plus grand nombre d’abonnés ont vu des moyennes encore plus basses. Pourquoi ? L’algorithme Facebook.

Bien que l’algorithme de Facebook ne soit pas le seul facteur qui influe sur la portée organique des posts, c’est certainement l’un des facteurs les plus importants.

Si vous ne suivez pas régulièrement les changements apportés à l’algorithme de Facebook, vous aurez beaucoup plus de mal à faire voir vos publications par les personnes qui comptent le plus pour votre entreprise.

En 2019, Facebook a apporté un grand changement à son algorithme en :

  • donnant aux utilisateurs plus de contrôle sur ce qu’ils voient sur leur fil d’actualité,
  • offrant aux utilisateurs la possibilité de savoir pourquoi un certain article apparaît sur leur fil d’actualité.

Heureusement, les marques peuvent faire beaucoup pour s’assurer que les utilisateurs voient leurs publications, même sans l’aide de boost sponsorisés ou d’annonces Facebook Ads.

Dans cet article, nous allons vous partager un aperçu du fonctionnement de l’algorithme Facebook et de la manière dont vous pouvez le contourner pour le faire travailler pour vous.

Comment fonctionne l’algorithme EdgeRank de Facebook ?

L’algorithme Facebook, comme les algorithmes des moteurs de recherche, classe toutes les publications susceptibles d’être affichées sur le fil d’actualité d’un utilisateur en fonction de la probabilité qu’un utilisateur ait une réaction positive à ce contenu.

Facebook donne la priorité aux publications d’amis par rapport aux marques, en mettant l’accent sur les « interactions significatives ».


Qu’est-ce que l’EdgeRank et quels facteurs l’influencent ?

algorithme facebook edgerank
Aperçu des critères de l’algorithme EdgeRank de Facebook

L’EdgeRank = l’algorithme de Facebook lancé en 2007 pour aider Facebook à choisir et classer automatiquement les publications dans le fil d’actualité des internautes utilisant son réseau social.

Le principe de l’algorithme EdgeRank est simple : pour chaque utilisateur et chaque contenu, son but est de définir un score de pertinence, qui permettra de classer les différents posts et d’afficher les meilleurs en premier.

Le score de l’EdgeRank est calculé en fonction de 6 paramètres principaux :

  • L’affinité : dans quelles mesures l’utilisateur et l’auteur du contenu sont-ils proches ? Quelles relations directes ou indirectes ont-ils ?
  • L’attractivité prévue du contenu : quelle est la probabilité, au vu de el’historique d’engagement de l’utilisateur par exemple, que ce type de contenu lui plaise et qu’il s’engage avec ?
  • La fraîcheur : plus le contenu est récent, plus il a de chance de remonter en haut dans le fil d’actualité. Plus il est ancien, plus sa portée sera dégradée.
  • L’engagement : commentaires, partages, réactions, temps passé sur la publication.
  • La typologie de post : le type de contenu partagé aura un impact plus ou moins direct sur sa portée finale.

L’algorithme EdgeRank apprend, se perfectionne et évolue en permanence

Les facteurs de classement de l’algo Facebook sont basés sur des données sur le comportement des utilisateurs et prennent également en compte le comportement de chaque internaute sur la plate-forme grâcee à l’intelligence artificielle.

Facebook se penche en priorité sur trois grandes catégories :

  • Avec qui les utilisateurs interagissent généralement
  • Le type de contenu : vidéos, images, liens, etc.
  • La popularité de la publication

Depuis mai 2019, Facebook a commencé à interroger directement les utilisateurs pour mieux comprendre le contenu qu’ils souhaitent voir.

Facebook a notamment demandé aux utilisateurs des choses comme :

  • Qui sont tes amis proches ?
  • Quels messages trouvez-vous utiles ?
  • Quelle est l’importance de ce groupe Facebook pour vous ?
  • Dans quelle mesure êtes-vous intéressé par le contenu de cette page que vous suivez ?

Sur la base de ces réponses, Facebook a mis à jour son algorithme pour améliorer le fil d’actualité pour les utilisateurs. Cela incluait notamment de montrer aux utilisateurs plus de contenu des groupes et des pages qu’ils suivent le plus longtemps ou avec lesquels ils interagissent le plus. D’autres contenus seraient alors poussés plus bas dans le fil d’actualité.

Comment utiliser efficacement l’algorithme Facebook ?

Vous aurez peut-être l’impression que les modifications apportées à l’algorithme de Facebook ont ​​été conçues pour rendre plus difficile la visibilité organique des publications de votre marque sans diffuser d’annonces. Et, vous n’avez surement pas tord. En effet, le chiffre d’affaires de Facebook provient exclusivement de son chiffre d’affaires publicitaire. Après tout, il est donc logique qu’ils veuillent pousser les marques à investir davantage dans les publicités Facebook, non ?

Mais les cadres dirigeants de Facebook savent également et surtout que montrer aux utilisateurs du contenu qu’ils ne veulent pas vraiment voir est le meilleur moyen de les amener à ne plus consulter la plateforme ou à supprimer leur compte Facebook.

Plus l’audience de Facebook et la base d’utilisateurs baisse, plus le revenu publicitaire baisserait. En effet, les marques seront moins susceptibles de payer pour des publicités si l’audience de Facebook rétrécit.

En réalité, Facebook veut que les utilisateurs soient satisfaits de ce qu’ils voient dans leurs fils d’actualité tout en poussant les marques à créer un contenu meilleur et plus pertinent si elles veulent toucher les utilisateurs sans transformer chaque publication en une publication sponsorisée.

Étant donné que l’algorithme de Facebook se concentre sur la création d’interactions plus authentiques ou significatives, votre marque devra donc créer un meilleur contenu dans le but de générer de vraies interactions. Logique, mais comment ?

Voici 11 astuces actionnables pour tirer profit du fonctionnement actuel de l’agorithme Facebook.

1 – Publiez vos contenus au meilleur moment selon votre audience

L’algorithme Facebook donne la priorité aux publications avec le plus d’engagement et le meilleur dwell time.

Il est donc important de comprendre quand votre audience cible est en ligne et la plus active et réceptive pour que vous puissiez publier pendant ces périodes de pointe.

quand poster Facebook
Quekl est le meilleur moment pour poster une publication sur Facebook en fonction de son audience et son type d’entreprise ?

Attention toutefois au mix disponibilité / activité / réceptivité. Inutile en effet par exemple de publier une vidéo de durée moyenne à un horaire où votre audience ne dispose que de très peu de temps libre, mais est tout de même active d’après vos tableaux de bords. En effet, même s’ils sont actifs à cet horaire, cela ne veut pas forcément dire qu’ils seront réceptifs à tout type de contenu s’ils ne disposent que de peu de temps devant eux notamment (ex : publier à 8h30 une vidéo de 10 minutes si l’audience cible sont des travailleurs dont la plupart commencent entre 8h et 9h30 n’est pas une bonne idée.). Il faut donc adapter ses contenus non seulement à son audience cible mais aussi à sa disponibilité moyenne à l’instant T.

Si vous souhaitez savoir en moyenne quand publier sur Facebook, nous vous invitons à lire notre article dédié sur les meilleurs moments pour poster par réseau social.

Quand poster sur les réseaux sociaux ?

Cela vous donnera un point de départ lorsque vous travaillerez sur vos statistiques Facebook pour trouver l’horaire idéal pour VOTRE activité et votre cible.

2 – Publiez souvent et régulièrement : imposez vous un rythme

Les marques qui publient régulièrement sont plus susceptibles d’obtenir un meilleur engagement.

L’algorithme de Facebook récompense la récence, alors essayez de publier fréquemment du contenu de haute qualité

Nous vous recommandons fortement de créer un planning de publications avec au moins unn mois d’avance (avec ou sans planification via la page Facebook en amont).

3 – Ne négligez surtout pas le contenu vidéo

Au cours des dernières années, le contenu vidéo est devenu de plus en plus populaire. Si vous n’avez pas commencé à utiliser le marketing vidéo en 2020, il n’est pas trop tard, mais n’attendez plus.

Selon une enquête de Wyzowl (2020) :

  • 96% des personnes ont regardé une vidéo explicative pour en savoir plus sur un produit ou un service.
  • 84% des gens déclarent avoir été convaincus d’acheter un produit ou un service en regardant la vidéo d’une marque.
  • 74% des gens se disent convaincus d’acheter ou de télécharger un logiciel ou une application en regardant une vidéo.

Si cela ne suffit pas pour vous convaincre de l’intérêt de partager des vidéos sur Facebook, à partir de mai 2019, Facebook a peaufiné son algorithme pour afficher plus de vidéos originales et de haute qualité dans les fils d’actualité des utilisateurs.

Il y a trois facteurs de classement à prendre en compte lors de la création de contenu vidéo pour Facebook (et vos utilisateurs) :

  • Intention et fidélité : créez des vidéos qui inciteront les utilisateurs à revenir sur votre page encore et encore.
  • Durée et durée : votre vidéo doit être suffisamment attrayante pour que les spectateurs puissent la regarder au moins une minute, mais il n’est généralement pas nécessaire de créer des vidéos de plus de trois minutes car ces dernières ne sont peu vues intégralement sur Facebook.
  • Originalité : comme toutes les plateformes de médias sociaux, Facebook préfère le contenu original qui n’est pas réutilisé à partir d’autres plateformes ou qui a été téléchargé sur Facebook (ou Dailymotion / YouTube) puis re-publié.

Aussi, n’hésitez pas à utiliser Facebook Live. Lorsque vous passez en ligne, vos abonnés sont avertis via une notification, ce qui est un très bon moyen de leur rappeler que votre page existe et d’augmenter l’engagement à court et moyen terme sur vos prochaines publications également si votre Live est de qualité.

4 – Invitez votre communauté à la discussion, évitez l’engagement bait

Facebook pénalise maintenant les marques qui utilisent des techniques d’engagement bait (incitation à l’engagement / ex : inciter sa communauté à voter avec telle ou telle réaction Facebook).

engagement bait facebook
Engagement bait Facebook : vote baiting, react baiting, comment baiting, share baiting

Bien que dans certains cas ce type de publications fonctionnent toujours, l’algorithme Facebook souhaite encourager les créateurs à engager des discussions au lieu de simplement demander aux abonnés d ‘« aimer » quelque chose.

Pour stimuler la conversation, utilisez des questions et encouragez votre audience au débat. Bien que nous ne vous recommanderons pas de publier du contenu trop controversé, au risque de froisser une partie de vos abonnés, il existe des moyens d’encourager le débat sur des sujets liés de près ou d’un peu plus loin à votre marque.

Par exemple, si vous êtes un commerçant, vous pourriez par exemple sur une nouvelle contrainte réglementaire imposée par l’état et demander l’avis à votre communauté sur ces nouvelles mesures. Si vous le faites en vidéo, c’est encore mieux.

5 – Dites « non » au Clickbait et au contenu de mauvaise qualité

En plus des publications « d’engagementbait » citées précédemment, Facebook pénalise désormais de manière plus sévère les incitations au clickbait.

Pour rappel, le Clickbait consiste à utiliser accroches et images qui donneront envie aux internautes à rapidement cliquer sur un lien pour en savoir plus. La plupart du temps, le clickbait est trompeur, sensationnaliste et n’a qu’un objectif peu qualitatif de redirection de trafic vers un site tiers. L’internaute est souvent déçu, et Facebook n’aime pas que ses utilisateurs le soient.

Outre le clickbait et l’engagementbait, il y a quelques autres types de contenu dans le collimateur de Facebook :

  • La désinformation et les fake news (fausses informations)
  • Le partage de contenu choquant mais n’atteignant pas le seuil de contenu interdit par Facebook
  • Liens vers des sites sans valeur ajoutée ou contenant du contenu volé ou détourné
  • La redirection vers de sites pratiquant le phishing
  • Le partage d’informations médicales trompeuses ou non vérifiées
  • Le partage de vidéos truquées qui ont été signalées par des vérificateurs tiers

6 – Encouragez vos employés et partenaires à partager, commenter et s’engager avec vos publications

Si vous avez des employés impliqués ou utilisez des influenceurs Facebook, vous disposez d’un moyen puissant d’utiliser l’une des failles de l’algorithme Facebook à votre avantage.

Demander à vos employés et partenaires de partager, commenter et d’interagir avec votre contenu vous aidera à vous démarquer sur le fil d’actualité des autres utilisateurs. Dans l’idéal, il est préférable que ce ne soit pas toujours les mêmes utilisateurs qui interagissent avec les publications sous peine que Facebook ne prenne ces engagement et signaux comme des signaux faussés.

Pourquoi ça marche encore en 2020 ?

Facebook priorise dans le fil d’actualité les contenus appréciés par des personnes que vous connaissez personnellement, vous êtes donc plus susceptible de voir le contenu de vos amis et de votre famille que les publications d’entreprises que vous suivez sur la plate-forme.

En demandant à vos employés et partenaires de partager vos publications avec leurs réseaux et d’interagir avec ces dernières, votre contenu aura une plus grande portée organique naturelle.

Autre avantage induit, les internautes sont 16 fois plus susceptibles de lire le contenu de leurs amis et de leur famille plutôt que ceux provenant d’une marque (source : Survata, 2016).

Si vous n’avez pas encore de programme d’employee advocacy, c’est le moment idéal pour en démarrer un (tout en mettant en place des récompenses / incentives pour les collaborateurs les plus impliqués afin de les remercier et les inciter à s’engager dans le temps).

7 – Focalisez-vous sur les publications avec images, carrousels et GIFs plutôt que sur les liens externes

Ce n’est un secret pour personne : Facebook souhaite garder les utilisateurs sur sa plate-forme au lieu de les envoyer vers des sites externes.

L’EdgeRank de Facebook offrira donc toujours une portée organique moins importante à toutes les publications intégrant nativement des liens redirigeant les utilisateurs vers des sites externes.

Vous l’avez compris, Facebook favorisera toujours le contenu natif. Cela ne signifie pas pour autant que vous ne devez jamais publier de posts avec des liens, mais simplement que vous ne pourrez pas attendre les mêmes performances sur ces derniers que sur des publications natives et illustrées avec des images, GIFs ou vidéos.

L’idéal étant de diversifier les types de posts afin de :

  • Tester et trouver les types de posts qui fonctionnent le mieux
  • Satisfaire et retenir vos abonnés avec du contenu diversifié
  • Faire plaisir à l’EdgeRank de Facebook 🙂

Au-delà de son intérêt clair pour le contenu natif, l’algorithme de Facebook aime le contenu visuel.

BuzzSumo a constaté que les publications Facebook avec des images obtiennent en moyenne 3,2 fois plus d’engagement que les publications sans images. Assurez-vous d’inclure un visuel (GIF, image, vidéo, infographie, etc.) pour illustrer chacune de vos publications sur Facebook.

8 – Créez du contenu spécifique à Facebook

Tout comme Google aime le contenu non dupliqué et unique en référencement naturel, le contenu unique spécifique à Facebook est très important pour l’algorithme Facebook.

Pour répondre à ce critère simple, il vous suffit de :

  • Créer vos propres images / visuels / photos et ne pas reprendre celles des autres (si possible, il est recommandé d’éviter au maximum celles des banques d’images gratuites et libres de droits qui peuvent se retrouver plus d’une fois sur Facebook)
  • Rédiger vos propres accroches de publications sans faire de copier coller d’autres publications
  • Créer vos propres vidéos (de nombreux outils intuitifs, simples à prendre en main, gratuits et payants existent désormais pour vous accompagner sur ce volet souvent problématique)

9 – Ne négligez pas le recours aux groupes Facebook

Les groupes Facebook sont l’un des meilleurs moyens de vous assurer que vos abonnés voient plus souvent votre contenu en haut de leurs fils d’actualité.

Vous pouvez tirer parti de la puissance des groupes Facebook en créant un nouveau groupe pour votre marque (qu’il soit clairement identifiable comme vous appartenant ou non).

Ce groupe devra être un lieu d’échange, de partage de bonnes pratiques et surtout un lieu propice aux discussions entre vous et vos abonnés. Vous pourrez également vous en servir pour proposer des formations gratuites sur les produits, des solutions aux problèmes rencontrés par vos clients / utilisateurs et d’autres contenus qui apportent de la valeur ajoutée à vos abonnés et les rendront heureux d’être inscrits à votre groupe.

10 – Préférez une petite audience de qualité à une audience large non ciblée

Facebook fournit d’excellents outils de ciblage d’audience que vous pouvez utiliser pour affiner qui pourra voir votre contenu.

Bien qu’il puisse sembler au premier abord contre-intuitif de réduire vous-même la portée possible de vos publications en bridant l’audience cible manuellement, dans de nombreux cas, vous constaterez une augmentation de l’engagement sur les publications correctement ciblées.

Si vous vous rappelez du fonctionnement de l’algorithme Facebook : un engagement accru sur vos publications = un algorithme plus enclin à pousser organiquement la portée de vos publications auprès d’une audience similaire.

11 – Ne pas oublier les publicités Facebook

Votre contenu organique (non payant / sponsorisé) fera déjà beaucoup pour créer et entretenir des relations avec votre audience cible, mais il ne faut pas se voiler la face, même en suivant toutes ces astuces et recommandations, avoir recours aux publicités Facebook vous permettra nettement plus rapidement d’atteindre vos objectifs pour peu que vous disposiez d’un budget dédié.

Les publications Facebook sponsorisées (via le business manager ou via une sponsorisation des publications directement depuis les pages) permettront de rapidement renforcer la notoriété de la marque sur la plate-forme. Grâce au ciblage d’audience de Facebook en fonction de nombreux critères sociaux-démographiques, l’option de reciblage d’une audience de site web (grâce au pixel Facebook) et l’option ciblage d’audience « lookalike » (similaire), vous pouvez atteindre exactement qui vous devez atteindre pour développer votre audience.

Tout comme pour les publications organiques, tester différents formats de publications sponsorisées vous permettra rapidement d’identifier les formats les plus porteurs d’engagements et de conversions.

Les publicités Facebook ont ​​globalement, lorsqu’elles sont bien paramétrées et conçues, un bon retour sur investissement.

Lorsque vous combinez la puissance des publicités Facebook avec les 10 astuces que nous vous avons déjà partagées, votre retour sur investissement sur votre temps passé à développer votre communauté Facebook ne sera que meilleur.

Servez-vous des failles de l’Edge Rank pour obtenir un meilleur ROI sur vos actions sur Facebook

L’algorithme de Facebook s’améliore continuellement pour ne montrer aux utilisateurs de Facebook que ce qu’ils veulent et préfèrent voir.

C’est pourquoi, tout comme sur un site web, il est si important pour vous de créer un contenu unique et de haute qualité qui ravira et engagera votre public cible.

En utilisant les astuces ci-dessus, vous pourrez utiliser l’algorithme Facebook à votre avantage, gagner de nouveaux abonnés naturellement, améliorer la visibilité de votre marque, booster votre marque sur la plate-forme et obtenir un meilleur retour sur investissement sur l’intégralité de vos actions sur Facebook.

Source

Vous souhaitez recevoir nos meilleurs articles ?

En vous abonnant à la newsletter LEPTIDIGITAL, vous confirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et de traitement des données (votre email ne sera jamais partagé et restera anonyme 😉 ).

To Top