Comment devenir intégrateur web ?

L’intégrateur web exerce souvent en freelance et profite de belles missions. De nombreuses start-up et entreprises en ont besoin au cours de leur existence. Si le nom de ce métier ne vous dit rien, c’est peut-être parce que vous le connaissez mieux sous la dénomination de « développeur front-end ». Sa tâche est primordiale dans la création de plateformes et de sites web. Concrètement, il traduit les pages visuellement designées sur divers logiciels de projet en HTML, CSS et JavaScript pour rendre fonctionnel et utilisable un site. Autant dire qu’il est indispensable !

Comment devenir intégrateur web ?

De bonne rémunération, le métier d’intégrateur web ou développeur front-end semble voué à un bel avenir. La demande ne paraît pas près de s’effondrer : au contraire, tout indique qu’elle devrait continuer d’augmenter, l’économie se numérisant toujours davantage, les confinements et événements récents y ayant encore contribué, s’il était besoin.

Mais voilà, ce n’est pas en un claquement de doigts que l’on est à la hauteur d’un emploi aussi technique : une formation intégrateur web s’impose naturellement.

Pour être opérationnel et efficace, l’intégrateur web doit parfaitement maîtriser les langages HTML, CSS, PHP, JavaScript et même Lingo.

En outre, il doit être à même d’utiliser de nombreux outils de travail, à divers égards et à plusieurs étapes du projet, à l’instar de PhotoShop, Sketch, Gimp, Firework, Pixlr, Notepad++, Vim, Editra, Gedit, TextWrangler, Sublime Text, Notepad2, Bluefish, Browser Sandbox, Canluse, html5please, IETester, Crossbrowsertesting…

Les formations de base durent au minimum deux années, mais les plus grands spécialistes vont jusqu’à trois voire cinq années d’études post-bac. Il n’empêche que des personnes venant d’horizons fort éloignées y arrivent sur le tard au moyen d’une reconversion en cours de carrière.

Les formations complémentaires

« Quand on aime, on ne compte pas ». Les développeurs, quelles que soient leurs spécialisations respectives (et certains en changent en cours de route ou au gré des occasions !), sont en règle générale des professionnels passionnés. Ils présentent une appétence marquée pour tout ce qui a trait à l’informatique, à l’Internet et aux nouvelles technologies. De là, ils s’intéressent volontiers aux sentiers battus par leurs collègues, confrères ou partenaires, avec lesquels ils sont amenés à interagir au cours de projets de créations de sites ou plates-formes web.

La pratique renforce les compétences et l’efficacité de l’intégrateur web : c’est aussi, en effet, « en forgeant que l’on devient forgeron ». Pour rester à la page, le développeur front-end doit se former en continu et se tenir informé des nouveautés, des mises à jour, etc. Des formations supplémentaires, comme une formation symfony 2 si besoin, paraissent alors opportunes.

Cet article a été rédigé par un partenaire invité dans le cadre d’un partenariat sponsorisé

Un avis ? post